A la découverte de “l’Académie des Passions” à l’Abbaye de Royaumont

Muriel Hermine a présenté vendredi 24 mai le bilan de la première année de son programme “L’Académie des Passions” soutenu par son association “J’ai un rêve” créée en 2003.

C’est sous un beau soleil, dans le cadre idyllique de l’Abbaye de Royaumont (95) que s’est déroulée cette présentation en partenariat avec la Fondation ENGIE représentée par Mme Florence Cottin en présence du préfet délégué à l’égalité des chances dans le Val d’Oise (95), Mr Sébastien Jallet et 80 participants et  invités. Ce fut l’occasion de découvrir des ateliers techniques et sportifs.

L’Abbaye de Royaumont a été fondée en 1228 par Louis IX, futur Saint Louis, qui aimait s’y retirer et avec le soutien de sa mère Blanche de Castille. Dès 1246, elle se dotait d’un “studium theologiae” ( centre d’études de théologie) confié au dominicain, Vincent de Beauvais, aussi précepteur des enfants royaux. Après  après avoir été monastère, usine textile, village et noviciat, l’abbaye sera pérennisée au cours du XXe siècle (en 1964) et deviendra la Fondation Royaumont (Goüin-Lang) pour le progrès des Sciences de l’Homme sous forme un lieu de rencontre et d’échanges pour intellectuels et artistes français et étrangers, dans le domaine des sciences humaines et de la musique  avant de s’imposer comme  lieu de recherche, de formation et de production artistiques internationalement reconnu.

“L’Académie des Passions” est un programme d’accompagnement élaboré pour aider des jeunes en amont de leur orientation professionnelle et leur permettre de retrouver  la confiance en eux, développer leurs talents et apprendre à mieux communiquer, enfin trouver leur chemin professionnel quand ils ne savent pas encore vers quel secteur d’activité se diriger.

Il s’adresse à des jeunes âgés entre 16 et 25 ans issus de QPV (quartiers prioritaires de la politique de la ville) et de zones rurales ou inscrits en structures d’insertion ou identifiés comme demandeurs d’emploi ou encore jeunes migrants, sur le chemin de l’emploi. Il s’effectue dans le cadre d’une formation de 80 heures basée sur le sport ou structuration de l’individu (pour la rigueur,  le courage, la discipline et le respect), la culture et les arts avec le chant, la danse, le théâtre, les arts plastiques et les jeux de clown pour gérer les émotions (pour la prise de parole en public et le développement de la créativité) , les nouvelles technologies avec le digital (accès au e-learning, tests de personnalité, accompagnement personnalisé) et le coaching mental individuel ou en équipe.

Le partenariat avec l’hypermarché Cora de Garges- lès- Gonesses (95) permet un accompagnement gratuit des élèves. Depuis sa création, une soixantaine de jeunes ont suivi la formation dont les critères d’entrée sont: volontariat, motivation, désir d’apprendre et réelle envie de s’en sortir.

Depuis sa reconversion après la natation synchronisée où elle avait été championne du monde, Muriel Hermine a changé de cap en devenant conférencière puis formatrice dans le but de financer son association “J’ai un Rêve” créée en Afrique (Mali, Mauritanie, Sénégal) en 2003. Ayant compris que l’accompagnement des personnes qu’elle coachait devait être général, Muriel décide de passer un master en coaching. Grâce à son association “J’ai un rêve” et son travail avec des jeunes qu’elle côtoie depuis plus de 15 ans, elle décide de créer “l’Académie des Passions”, se retrouvant un peu dans chacun d’eux, ayant eu le même parcours. Cette passion pour le sport lui a permis de révéler ses talents, n’ayant à la base qu’un brevet des collèges obtenu grâce à ses performances sportives.

Le travail de l’école est axé sur l’estime et confiance en soi, l’identification et le développement de ses talents naturels, l’avoir-être et l’interaction avec  les autres, la communication verbale et non verbale, le dialogue, l’amélioration de son autonomie, la responsabilisation de la prise de décision et le choix en pleine conscience de sa voie professionnelle. Il s’agit d’une seconde naissance, d’un accompagnement de ceux qui sont sans formation ni qualification suite à un échec scolaire relatif à des fragilités et la peur de la réalité. En regardant à l’intérieur d’eux- mêmes, ils découvrent ainsi des formes d’intelligence (corporelle, émotionnelle, musicale ou intemporelle..) et des talents naturels qu’ils ne soupçonnaient pas. Le programme gratuit pour les jeunes se décompose en 3 temps: une conférence de 2h, un Team building (méthode apparue en 1980 dont l’objectif est le resserrement des liens entre les membres d’une équipe)  de 3 jours et une formation de 2 semaines.

Une équipe pédagogique de 21 personnes autour de la créatrice du concept est à l’écoute des jeunes; les contenus des formations sont conçus par Muriel Hermine qui anime aussi les conférences et des team building,  Karine Rebeyrolle (ex DRH à Disneyland Paris) et Odile Jacotin-Legras (Consultante en Stratégies d’Apprentissage et Pédagogies Innovantes chez C2ER); les Team building sont animés par Karine  Rebeyrolle, Xavier Dutheil (coach et thérapeute spécialiste en communication), Malika Le Moal (chanteuse d’Opéra),  des  éducateurs sportifs de la Ville de Garges-lès-Gonesse (Guillaume Langlois, Michel Reynier, Maxime Langlois, Méline Gunotesope, Ness Habeddine); les formations sont animées par l’équipe des team building complétée par des coachs professionnels (Hulwenn Lucas, Stéphane Jonik, Brigitte Fliecx et Muriel Hermine); des intervenants professionnels extérieurs issus du mécénat de compétences complètent l’équipe: Jérôme Laplanche (concessionnaire Volkwagen), Guillaume Lascourèges (Groupe Clarins), Sabine Haltebourg (Véolia), Didier Pelthier (Véolia), Amal Dadolle (journaliste blogueuse) ainsi que des formateurs professionnels: Pascale Buissonnet-Lefèbvre (ex directrice de l’E2C des Yvelines) et Sophie O’Brien (étudiante en licence d’art).

Depuis le début de l’année 2019, 3 promotions (4-5-6) de 12 jeunes, composées chacune d’une conférence de 2h dans les bureaux de l’hypermarché Cora Garges, d’un Team building de 3 jours en immersion au Village Nature Paris de Bailly Romainvilliers ( ateliers sportifs, etc…) et de 2 semaines de formation, tous les jours du matin au soir, dans les locaux de Cora Garges ont été réalisées jusqu’à ce jour, la dernière (N°6) vient de s’achever le 25 mai.

Les résultats des 11 derniers mois du programme “Académie des Passions”  ont été présentés à l’Abbaye de Royaumont, devant 80 invités dont le chanteur et rappeur Yannick, n°1 des ventes durant l’été 2 000 avec son titre “Ces soirées là”, l’entrepreneur de produits de luxe David Zienkiewicz, des sportifs comme Alain Zankifo, ex-champion du monde de boxe française et de kick boxing, , entraîneur et éducateur sportif, formateur et encadreur technique à la FFB; Charlie Koissi, entraîneur et chorégraphe de combats d’arts martiaux. Ils montrent que:

-63 jeunes en ont bénéficié et les chiffres parlent d’eux-mêmes :
-67% jugent que la formation les a aidés à trouver leur voie professionnelle
-83% se sentent plus forts pour avancer dans leur projet professionnel
-94% se déclarent très satisfaits de la qualité de la formation
-100% encouragent leurs amis à y participer.

En résumé, “l’Académie des passions est une offre d’accompagnement innovante par le biais du sport et de ses valeurs, des moyens et des méthodes pédagogiques différentiées (blending learning,…), c’est sortir les jeunes de l’assistanat, les responsabiliser dans leurs choix et leurs décisions et éviter l’orientation par défaut. Après cette première expérience réussie, l’Académie s’agrandit. On la retrouvera dès septembre prochain dans la région Centre-Val de Loire à Tours, Orléans et plusieurs autres villes en  partenariat avec la Préfecture, la Chambre de Métier et de l’Artisanat, le groupe Hervé Thermique, l’Agrocampus de Fondettes, et tous les partenaires qui sont en train de la rejoindre, sans oublier la presse….Une dynamique forte pour les  jeunes en recherche d’emploi, mais aussi en recherche d’eux-mêmes. Tous les rêves sont possibles, même les plus fous.