La mobilisation anniversaire des gilets jaunes célébrée sur scènes de violence

Pour cet “acte 53”, le mouvement des gilets jaunes, a été célébré à Paris sur scènes de violence entre le manifeste et la police.

Plus de 270 actions étaient prévues partout en France ce week-end. Mais le second souffle attendu a été marqué ce samedi par le retour du chaos dans la capitale, en grande partie créé par les black blocks.

Ailleurs, la mobilisation s’est déroulée dans le calme, avec des ronds-points réinvestis, comme à Saint-Paul-lès-Dax, Albi, au Mans, à Albertville, Auxerre, Grasse, Alès ou Vannes; des opérations péages-gratuits et distributions de tracts, comme à Langon, en Gironde, ou Gerzat, dans le Puy-de-Dôme.

Des défilés ont rassemblé un millier de manifestants à Nantes, autant à Montpellier et Valence, et plusieurs centaines à Lille, Dijon, Nice, Besançon, Valence, Tarbes, Clermont-Ferrand, Saint-Etienne ou Perpignan, la mobilisation anniversaire des gilets jaunes a démontré qu’elle est toujours active.

Des casseurs se sont mêlés aux gilets jaunes rassemblés place d’Italie. Le matin, des affrontements sporadiques avaient éclaté avec les forces de l’ordre, mais la violence est devenue telle en début d’après-midi, avec des véhicules incendiés, du mobilier urbain et des vitrines détruites, que la préfecture de police a interdit la manifestation déclarée des gilets jaunes qui devait partir de la place.

Certains manifestants vêtus de noir s’en sont pris à une agence de la banque HSBC, en lançant des projectiles sur les vitres.

Porte de Champerret, le périphérique a été brièvement bloqué avant l’intervention des forces de l’ordre. Quelque 5.000 policiers ont été déployés à Paris.

La préfecture de police de Paris a indiqué qu’elle avait déjà procédé à 19 heures à 147 interpellations et 1.497 contrôles préventifs dans les rues de la capitale. Pour le premier anniversaire du mouvement, 28.600 personnes dans toute la France, dont 4.700 à Paris, selon un décompte du ministère de l’Intérieur.
Mais les chiffres sont régulièrement contestés par le mouvement, qui a estimé la participation de ce samedi à 39.530 personnes en France, selon le décompte du “Gilets jaunes”.