L’art de la photographie vu par CharlyHo

L’exposition “Why Me” de CharlyHO a été inaugurée le 28 novembre dernier aux Salons Hoche-Paris en présence de la maire du 8ème Jeanne d’Hauteserre et de nombreuses personnalités dont certaines ont servi de modèle.

Le thème choisi pour cette exposition est “Succès et Talent”. Il se divise en deux séries d’oeuvres : d’une part les portraits Fine Art portant sur des femmes et des hommes qui se sont illustrés par leur talent et leurs succès, d’autre part les Guignols de l’Info correspondant à l’ensemble des Présidents de la Vème République .

“Le succès, c’est la somme des valeurs qui s’additionnent dans le reflet de soi, au travers du regard des autres. Le talent est une harmonie parfaite entre l’état du conscient et du subconscient, entre don et travail”. C’est ainsi que CharlyHO définit le thème de sa dernière exposition.

CharlyHO est auteur et photographe autodidacte. Il pratique son art depuis 20 ans.

Depuis son enfance, il collectionnait des images découpées dans des revues de mode, de voyage et d’art.  Il a réalisé des projets mode (Marlboro Classic, Henri Coton, Marina Yachting et récemment La Maison Bonnet). Le cinéma a constitué pour lui une source d’images illimitée. A 14 ans, il décomposait les films en plans d’images et de lumières dans sa tête. Aujourd’hui, les avancées numériques lui permettent d’avoir une autre approche artistique avec des combinaisons différentes entre prise de vue dans les règles de l’art et algorithmes.
Par l’intermédiaire de son objectif, l’artiste passe  de “la photographie de rue jusqu’au portrait en passant par le paysage ou les natures mortes sans limite de créativité en cassant les codes, bougeant les lignes, transgressant le préétabli, non pas pour provoquer, mais pour proposer un point de vue différent”. Pour lui, “la photographie n’est faite que de points de vue”.
Un “portrait Fine Art” est une réalisation unique, un portrait artistique, à mi-chemin entre la photographie et la peinture. C’est la photo d’art par excellence, plus proche de la peinture dans son traitement.

Pour modèles, l’artiste a choisi les hommes et les femmes qu’il admire, Jeanne d’Hauteserre, Oscar Sisto, Bob Sinclar , Anthony Phuong, Christophe Sommet, Christian Etchebest., Tan Sun-Lay … et qui se sont illustrés par leur talent et leurs succès en France dans différents domaines, la mode, les affaires, le sport, la gastronomie, la littérature, le journalisme …

Avec une technique très particulière – les portraits noir-et-blanc sont pris en studio, retravaillés à l’aide d’algorithmes puis retouchés au pinceau – CharlyHO interroge les visages, des demi-visages présentés de façon frontale. Ce choix esthétique, à une époque où l’on zappe très vite d’une image à l’autre, nous force à nous attarder sur ses portraits et nous interpelle. On ne peut s’empêcher de s’interroger sur l’autre face, cachée, sur la personnalité profonde de ces sujets talentueux dont on voit le visage en très grand format. Les composantes de cette personnalité, travail, succès, échecs, enthousiasmes, déceptions, chacun est invité à les imaginer en se projetant au-delà du visible.

CharlyHO offre de la France une image dynamique, conquérante et diverse, d’hommes et de femmes que le courage et le travail unissent.
A côté des oeuvres grand format, le photographe a placé un petit portait de la personne photographiée avec ses mots pour définir le talent ou le succès.
Le talent … “une graine que l’on a la chance de posséder mais qu’il faut avoir la sagesse et la patience de faire grandir et, à sa maturité, en faire profiter le plus grand nombre … un mélange d’audace, de travail et de chance … la capacité d’innover, de séduire, de convaincre … l’audace que les autres n’ont pas … c’est croire en soi”.
Le succès … “pas de hasard, que des rencontres … faire ce qui vous rend heureux, avoir une vie riche … un feu que l’on crée, il éclaire, il réjouit, il réchauffe, mais il peut brûler et détruire; il faut l’entretenir avec mesure afin qu’il dure longtemps et le partager. Le succès devient alors ce qu’on appelle la réussite”.
De bien belles définitions et un plein succès pour l’exposition “Why me”

du talentueux photographe chinois CharlyHO, aux Salons Hoche-Paris, du 29 novembre au 3 décembre 2019.