Toutes les “italiennes” à Monthléry

La dernière édition de l’Autodrome Italian Meeting s’est tenue le 19 octobre à Linas-Monthléry.

Construit  dans l’Essonne en 1924 par l’architecte Raymond Jamin, sous l’impulsion de l’industriel Alexndre Lamblin, l’autodrome de Monthléry-Linas est un circuit qui accueille des courses automobiles,   motocyclistes et cyclistes.  Le label  Patrimoine du xxe siècle .lui a été décerné. Depuis 1973, l’Utac Ceram en est propriétaire tout comme du Circuit de Mortefontaine (CERAM) dans l’Oise.

La construction en France d’un anneau de vitesse de 2 kilomètres et demi, occupant le plateau de Saint-Europe, a fait suite à celles des circuits de Brooklands en Grande Bretagne en 1907, d’Indianapolis aux Etats-Unis en 1911 et de Monza en Italie en 1922. L’anneau a par la suite été complété d’un circuit routier construit sur 2 des communes limitrophes de Linas.

L’anneau de vitesse de la piste dessiné par l’architecte Raymond Jamin est de forme ovale et comporte 2 lignes droites de 180 mètres de distance. Les pistes sont recouvertes de cold aqphalt. Le circuit présente la particularité, notable, de virages concaves ; leur forme parabolique cubique à axe vertical comporte un raccord tracé selon une spirale logarithmique. Le dessin vise à permettre à des véhicules d’une tonne d’atteindre une vitesse de 220 km/h au sommet des virages. Le circuit, construit  sur une charpente à la fois métallique et en béton, mesuré sur son axe médian, développe exactement 2 548,24 mètres. Afin de réaliser cet ouvrage, 1 000 tonnes d’acier et 8 000  mètres cubes de béton ont  été nécessaires à 2 000 ouvriers;  les travaux ont duré 6 mois.

En 1925, le Grand Prix de l’Automobile Club de France attire une foule considérable dont le Président de la République. Le succès continue entre 1931 et 1937 mais l’approche de la guerre et les difficultés financières force les propriétaires à vendre le circuit au ministère de la guerre. En décembre 1946, l’Union Technique de l’Automobile, du Motocycle et Cycle (UTAC) obtient la gérance civile des pistes et installations de l’autodrome, moyennant sa remise en état, son entretien et l’acceptation de l’organisation de compétitions.

Après 2 ans de travaux,  de nouveaux aménagements dont la tour de contrôle, une tribune de 1000 places, une station de carburant, des pistes à surfaces spéciales et la création de laboratoires, les compétitions recommencent. A partir de 1956, les 1 000 km de Paris sont organisés épisodiquement; suite à l’accident qui coûta la vie à plusieurs personnes dont Peter Lindner en 1964, un arrêt de 2 ans fut nécessaire avant la reprise en 1966 puis dernièrement en 1994. Les Coupes du Salon et le Grand Prix de l’âge d’or constituent les deux derniers rendez-vous sportifs sur l’anneau. En 1996, le Grand Prix de l’âge d’or est la troisième manifestation automobile française après les 24h du Mans et le GP de France de F1 mais faute d’un nombre suffisant d’engagés, les Coupes du Salon n’ont pu se tenir. Le circuit a été homologué. 2001 est l’année du label “Patrimoine du XXème siècle “(label officiel français créé en 1999 par le Ministère de la Culture, pour être décerné à des réalisations architecturales et urbanistiques, appartenant au patrimoine du XXème siècle et considérées comme remarquables).

Parmi les événements qui se  sont passés sur l’anneau de Monthléry, en 2019,  on trouve  Malte à Montlhéry, God save the car an motocycle, Youngtimers Festival 2019 autos et motos, Wagen Fest,

Pour sa 10 édition, c’est de nouveau l’ordre de Malte qui ouvrira la saison des événements des événements sur l’Autodrome de Montlhéry. Un événement caritatif basé sur des baptêmes pour des enfants.

Aujourd’hui il est possible d’organiser de nombreux événements sur l’autodrome: séminaires, location circuit, formations, team building circuit, tournages sur un lieu atypique et légendaire, stages à la  prévention des dangers de la route avec La Conduite Préventive.

Cette année, les berlinettes Ferrari étaient à l’honneur. Les amateurs de voitures italiennes ont pu admirer des modèles allant des années 30 à nos jours.. Les pilotes ont pu faire briller les 2 et 4 roues présents sur la piste à cette occasion. Parmi les marques les plus illustres, on notait Alfa Romeo, Maserati, Lamborghini, Ferrari, Ducati, Vespa, Lambretta…

Plus de 600 collectionneurs et 4 000 visiteurs étaient réunis tout au long de cette journée  et particulièrement les Alfa Romeo GTV 916 rassemblées par le Club 916 GTV pour les 25 ans de ce modèle. Au total plus de 500 autos et motos italiennes, vintage, sportives ou contemporaines ont participé aux  parades géantes.

L’exposition réalisée par l’équipe Rêveries Mobiles, dédiée au centenaire de Zagato, entreprise italienne spécialisée dans la conception et la réalisation de carrosseries automobiles dans tous les segments a permis de découvrir les somptueuses lignes des bolides . Les passionnés ont pu échanger autour des modèles présents avec les pilotes et les membres des clubs venus de toute la France et d’Europe. Par ailleurs, pour ceux qui le désirent, il est possible de piloter sa voiture sur le circuit durant toute l’année. Une exposition artistique était ouverte au public dans le pavillon LE 1924. Neubauer a présenté les gammes Alfa Romeo et Abarth dans le cadre d’un partenariat moteur.

Les nostalgiques ont pu revivre l’édition 2018 au travers des 20 ans de Victor Parts.

Des animations portant sur le “Made in Italie” accueillaient les visiteurs dans le paddock et au village du circuit Linas Monthléry. Pour ceux qui désiraient se restaurer, des espaces proposaient des spécialités italiennes.