Un concert pour la paix après les trophées de la Paix

Comme chaque année depuis les attentats de 2015, l’association Culture Espérance Roquette dont le but est d’ organiser dans le quartier des rencontres à l’occasion d’événements culturels, présente un concert pour la Paix dans le XIème arrondissement de Paris, quartier où se déroula les tristes événements de 2015.

Pour commémorer la mémoire de ceux qui ont perdu la vie lors de ces attentats en 2015 ainsi que le décès de leurs collègues de la préfecture après l’odieux crime perpétué mercredi dernier, un programme, “Ode à l’unité et à la joie” autour de la Musique des Gardiens de la Paix, sous la direction de Jean-Jacques Charles, a été présenté en présence du maire du XIème, François Vauglin. A libre participation, il était au bénéfice des associations COEXISTER et SINGA.

COEXISTER est un mouvement interconvictionnel de jeunesse et d’éducation populaire, aconfessionnel et apartisan,  permettant à des jeunes de créer du lien social et de promouvoir un mieux vivre ensemble et dont la devise est “Diversité de convictions, Unité dans l’action “. L’association permet à 2 300  jeunes de 15 à 35 ans de sensibiliser la population  dans 45 villes à travers 1 350 événements de dialogue, 450 opérations de solidarité et 550 ateliers de sensibilisation et d’éducation au vivre ensemble auprès des collégiens et lycéens.

SINGA est une association créée en 2012 par 2 jeunes diplômés qui met en relation des réfugiés avec des citoyens de leur pays d’accueil afin de partager des passions communes, soutenir des projets entrepreneuriaux ou associatifs et accéder à un emploi ou à un hébergement.

Créée le 31 mars 1929  à l’occasion du centenaire du corps des Gardiens de la Paix,”La Musique des Gardiens de la Paix “, située avenue Philippe Auguste  (75011),  est formée de 122 musiciens. Titulaire de plusieurs prix dont ceux de l’Académie Charles Cros et de l’Académie du disque français, elle compte de nombreuses prestations enregistrées sur disque, à la radio et à la télévision. Avec un répertoire tant contemporain que de plusieurs siècles, elle se produit lors des cérémonies officielles et protocolaires, de grands événements musicaux organisés à Paris, anime les parcs et jardins de la Ville ainsi que le jardin du Luxembourg. Elle donne aussi des concerts prestigieux à l’occasion de festivals en France qu’à l’étranger. Son directeur est Jean-Jacques Charles.

Jean-Jacques Charles est originaire du Nord de la France, berceau de musique d’harmonie et de de fanfare. Après des études à l’Ecole Nationale de Musique de Créteil, il obtient un premier prix en trombone, musique de chambre, jazz (composition,arrangement et orchestration), écriture classique (harmonie, fugue, contrepoint). Reçu au Conservatoire de Musique de Paris apfès avoir étudié le violon alto, il obtient un premier prix en musique de chambre. Il oriente ainsi sa carrière vers l’enseignement et la direction musicale tout en se produisant dans divers formations. Il se consacre ensuite à la direction, la composition et l’orchestration. Depuis 1993, il occupe les fonctions de tambour-major de la musique des Gardiens de la Paix de la Préfecture de la préfecture de Police  et y a développé un répertoire propre à la batterie-fanfare.

Dans un autre registre pour commémorer la paix, la cérémonie des Trophées de la Paix s’est tenue le 13 septembre dans les locaux de la SACD (75009).

A cette occasion, Elaine Kibaro, fondatrice le Bonneheure TV, web TV de l’association Orian,  a invité des personnalités qui ont agi pour la paix. Le premier d’entre eux fut le psychologue Jacques Salomé qui inaugura la série d’émissions “Rencontres des Temps Nouveaux”. Parmi les invités, on note Marek Halter, Rika Zarai, Enrico Macias, Michel Boujenah, Claude Lelouch ou encore Michel Jonaz…

La Semaine Mondiale du Désarmement parrainée par l’ONU depuis 1978 permet donc à Elaine Kibaro de réaliser depuis 2006 des actions en faveur de la paix tout en les montrant à travers la réalisation des 4 films qui retracent son parcours pour la paix depuis la Tunisie jusqu’à ce jour en passant par l’émission “Les rendez-vous du dimanche  en 1979 et la production du spectacle “Kiroel” au casino de Paris.

Grâce à sa rencontre avec Mère Isabelle (équivalent de Mère Térésa au Vietnam)qui s’occupe des enfants des rues, elle milite en faveur de ces enfants et organise des quêtes lors de ses spectacles au profit de l’association dont elle est la marraine.

En 2006, l’ONU lui confie par l’intermédiaire de S.E. André Lewin ( ancien porte-parole du secrétaire général de l’ONU) la réalisation pour la France des différents événements liés à la Semaine Mondiale du Désarmement, en raison de ses différentes actions en faveur de la paix. Elle y réunit des personnalités qui militent pour un monde meilleur et des grands noms de la chanson, du cinéma et du sport.

Lors de la cérémonie du 13 septembre, on a pu assister à la projection d’extraits de son nouvel album “Mon chat m’a dit ” avec un Florilège Bonneheure.tv montrant les divers programmes de la chaine. Devant les chaines de télévisions tunisiennes venues pour la participation de diverses personnalités de ce pays en pleine mutation, Elaine Kibaro a remis ce 13 Septembre les Trophées de la Paix 2019 à Claudia Cardinale, Jean-Philippe Lustik, Francis Lalanne, Jacqueline Taëb, Nicole Ricard, Jean-Claude Baudry, Fabienne Thibault, Christophe Marcy, Loise de Jadaut, Jacques Salomé, Claire de Lys, Xavier Gouraud, Gabrielle Portnoï, Aurélie Bresson, Pierre Santini et Danièle Gilbert.