web analytics

Ban Ki-moon fait ses adieux à l’ONU

GABRIEL MIHAI

« Je me sens un peu comme Cendrillon », a plaisanté le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, en faisant vendredi 30 décembre ses adieux au personnel des Nations unies. « Demain à minuit tout va changer », a-t-il expliqué, provoquant les rires de centaines d’employés et de diplomates réunis. Il a effectué un long périple dans les couloirs de l’ONU, ponctué de fréquents arrêts pour serrer des mains ou répondre aux applaudissements.

Dans son dernier discours au siège de l’ONU, M. Ban a remercié le personnel des Nations Unies pour son travail acharné. « Merci pour votre engagement, merci pour votre leadership pour l’humanité », a dit le Secrétaire général. « Vous avez travaillé jour après jour. Et je vous remercie. Cela m’a vraiment motivé. (…) Cela m’a donné de la motivation pour travailler de plus en plus fort », a-t-il déclaré.

Devant ceux dont il se dit très fier de pouvoir les appeler « mes collègues », M. Ban a rappelé les quatre principes qui ont guidé son travail de Secrétaire général des Nations Unies au cours des dix dernières années : fixer des priorités et rester concentrés, ne jamais abandonner, maintenir l’attention sur les gens et défendre celles et ceux laissés pour compte.

Pour le huitième Secrétaire général, ses deux mandats à la tête de l’ONU furent un privilège de servir les peuples du monde. « Et ce fut un honneur de servir avec vous et tous nos partenaires – y compris les États Membres, la société civile et bien d’autres encore », a-t-il dit, précisant qu’il portera toujours fièrement le titre de citoyen global.

« Je serai votre ambassadeur honoraire. Je serai toujours l’enfant des Nations Unies », a déclaré celui qui n’a pas oublié l’aide apportée par l’ONU à son peuple pendant la guerre de Corée.

Samedi soir, M. Ban sera l’invité d’honneur de la célébration du réveillon du Nouvel An qui se tiendra dans le quartier animé newyorkais de Times Square. Sur place, il lancera le compte à rebours des dernières secondes qui précéderont l’entrée dans l’année 2017.

« Je me réjouis à l’idée de rejoindre des centaines de milliers de personnes du monde entier pour faire sonner la nouvelle année à Times Square », a déclaré celui dont le mandat de Secrétaire général prendra officiellement fin à minuit.

Le 1er janvier, après dix ans à la tête des Nations unies, Ban Ki-moon passera le relais au Portugais Antonio Guterres. Celui-ci arrivera mardi 3 janvier – lundi est un jour férié – à 9 heures précises au siège de l’ONU pour sa première journée de travail.

L’ancien ministre sud-coréen des affaires étrangères a prévu de rentrer en Corée du Sud à la mi-janvier et on lui prête l’intention de briguer la présidence de ce pays.

« Cet événement est un puissant rappel de notre humanité commune à un moment où la solidarité est nécessaire pour aborder les questions mondiales, répondre aux besoins de ceux qui souffrent et surmonter les divisions dans la société », a-t-il ajouté, appelant le monde à travailler en faveur de l’inclusion, de la compassion et de la paix.

Le 18 octobre dernier, Ban Ki-Moon avait été élevé au rang de Grand Officier de la Légion d’honneur par le Président de la République François Hollande.

Après un long périple dans les couloirs de l’ONU, ponctué de fréquents arrêts pour serrer des mains ou répondre aux applaudissements, il a quitté le bâtiment à bord d’une Mercedes noire.

Une réflexion sur “Ban Ki-moon fait ses adieux à l’ONU

Commentaires fermés.