Avec la sortie de son album »EN VOL », Julia Paris vole vers les sommets

Julia Paris est une étoile montante de la chanson française. Elle vient de sortir son premier album.

En juin dernier, nous avions remarqué cette jeune auteure , compositeur de 23 ans qui venait de sortir son premier clip.

Retour sur la carrière de Julia Paris

Julia Paris est née à Paris en 1996. Elle apprend la musique (chant, harpe et guitare) à l’internat de la Légion d’honneur. Les chansons à texte des années 70 et la country , l’accompagneront durant son adolescence et inspireront son style musical.

Grâce à son talent pour l’écriture, elle devient en 2010 la plus jeune parolière inscrite à la SACEM. A ce jour, on y trouve plusieurs centaines de ses compositions originales.

A partir de 2017, elle se tourne vers l’écriture de spectacles en anglais (le 7 péchés capitaux) et en français (Edith Piaf). Elle décide ensuite d’intégrer les ateliers d’écriture de Claude Lemesle. L’année suivante, elle travaille avec des artistes su label Universal Music dont Chimène Badi.

Egalement en 2018, Alain Delon lui demande d’enregistrer un de ses textes. Il choisit » Je n’aime que toi » et Rick Allison le met en musique. Cette belle expérience avec l’acteur lui donne envie de se lancer dans l’interprétation.

Toujours indépendante, elle crée début 2019, son propre label qu’elle nomme Productions Liberté® 

C’est avec ce label qu’elle sort un EP de 4 titres (Général Joli Cœur, Tous les Deux, J’y Arriverai, Un Homme). Son single intitulé « Fugue en Italie », en collaboration avec le compositeur Yacine Azeggagh voit le jour le 27 avril 2020. Il est accompagné d’un clip signé par les graphistes Marie Kawczynski et Antoine Chassin. On compte d’ailleurs plus d’1,3 million de vues à ce jour sur YouTube.

La version italienne

« Fugue en Italie » est une chanson romantique pleine de soleil qui fait penser à la Dolce Vita. Nos amis transalpins sont séduits par cette mise en scène de la côte amalfitaine et la version française sous-titrée. En Italie, elle compte 35% des écoutes et 20% en France. Suite à ce succès Julia décide de sortir le 15 juillet, une version en italien pour remercier son public. L’auteure Margherita Oscuro réalise l’adaptation avec un texte pensé sur mesure pour les italiens tout en gardant l’idée originale.

L’été de Julia Paris

Durant l’été, Julia Paris nous a fait oublier la morosité de cette période de crise. Elle a sillonné les routes de Provence et de Corse pour faire découvrir son univers.

Le 24 juillet, elle s’est produite sur la scène de la Citadelle de St Tropez, pour la 3ème édition de l’International Rosé Day. Durant une heure un quart, elle y a interprété ses nouveaux titres accompagnée de Yacine Azeggagh devant 500 invités.  Le 18 août, direction l’Ile de Beauté où elle a enchaîné ses titres lors de la Summer White Party de la réserve de Saparella. Durant une heure, touristes et autochtones ont partagé un moment de tendresse et de romantisme.

Nouvelles aventures à la rentrée

La rentrée est pleine de surprise puisqu’elle prépare son premier album « En Vol » qui sort début octobre C’est aussi l’occasion de tourner le clip du titre « Il suffirait de rien » en collaboration avec le photographe  Emanuele Scorcelletti. Elle y est accompagnée de la danseuse Alice Valentin-Kermorvant.

Le clip

Le photographe italien Emanuele Scorcelletti est l’auteur du clip « Il suffirait de rien ». Spécialisé dans le noir,  et blanc, il en fait une spécialité. Le but est de dégager la mélancolie et le mystère, tout en travaillant le contraste, la pureté des formes et les textures de l’image. Pour l’occasion, le photographe se met derrière une caméra pour mettre en scène Julia et Alice.

Le décor

Julia Paris est très attirée par l’aviation, piloter un avion est un de ses hobbies. S’appuyant sur ce fait, le réalisateur du clip a  pris pour décor le hangar de l’association Fly&Fun implantée sur l’aérodrome de Reims-Prunay. Chanson et danse se mélangent aux L-39 Albatros de la patrouille Fly&Fun. Ces avions sont des appareils d’entraînement militaire construit par la firme tchécoslovaque Aero Vodochody.

L’Association Fly&Fun a pour objectif de promouvoir l’activité aéronautique et la préservation du patrimoine aérien en proposant à ses membres des activités sur le thème des anciens aéronefs militaires et civils, grâce au regroupement de matériel et de connaissances de passionnés d’aviation.

L’histoire

Vêtue d’un tailleur pantalon noir de la maison « Admise Paris », Julia  incarne l’élégance  de la femme moderne. Les images noir et blanc sont intemporelles et nous entraîne dans un rêve en nous faisant voyager tout en parlant d’amour, le tout dans un décor épuré souligné des volutes d’Alice Valentin-Kermorvant.

L’album

Ce premier album se compose de 7 titres composés par Julia Paris. La musique est signée Yacine Azeggagh. « En Vol » comporte des ballades et des titres « up tempo » . L’album entraîne les auditeurs dans des aventures propres à la chanteuse. C’est aussi le clin d’oeil à sa passion de l’aviation.

Voici la liste des 7 titres qui composent ce premier opus:

  • « Il suffirait de rien »
  •  » Mes amis »
  •  » La vie, souviens-toi « 
  •  » Ma différence « 
  •  » Permis d’aimer « 
  • « Fugue à l’Italienne »
  • « Fuga italiana »

Par cet album, Julia Paris désire s’affirmer comme auteure-interprète dans un style différent des autres. L’illustration de son clip par le photographe Emanuele Scorcelletti est aussi une preuve d’un nouveau  départ avec un style très différent.

Le single « Il suffira de rien » du premier album « En vol » est disponible sur toutes les plateformes de streaming musical.

Prestation au Centre Russie pour la science et la culture à Paris

Le 16 octobre dernier, Julia était présente au  Centre de Russie pour la science et la culture à Paris dans le cadre du projet « Encyclopédie musicale » . Christelle Loury, lauréate française du Festival international de musique vocale en Russie, « La Route vers Yalta » et le maestro Andreï Chevtchouk l’entouraient.

A cette occasion, ils ont présenté l’histoire de la chanson française et russe et se sont penchés sur les origines de la musique moderne (opérette puis music-hall, mélodies populaires, romances et musique folklorique). Par ailleurs, Andreï Chevtchouk a donné une conférence sur l’histoire de la Russie de la fin du XIXème et début du XXème siècle. Il a mentionné le monde musical en référence aux « Années folles », aux stars de la pop appréciées en Russie ( Yves Montand, Mireille Mathieu…)

Un concert en ligne du cycle  « Patrimoine musical russe en France » a été retransmis. Le chef d’orchestre russe avait choisi comme thème « Un siècle de chanson » pour son concert en live au CRSC.  . Christelle Loury, habituée des scènes des différentes régions de Russie,  a interprété de grands classiques de la chanson française. Julia Paris a présenté au public « Il suffirait de rien », titre phare de son dernier album « En vol ».

Avec la sortie de ce premier album, le titre phare est présent sur de nombreuses plateformes et Julia est au centre de plusieurs article.

https://www.julia-paris.fr/