web analytics

Des loisirs transformés en style et en art

Goulwen Birot, originaire des pays de Loire, est né à Nantes le 30 mars 1990 où il passa son enfance. Il est captivé par les récits de voyages d’un grand-père – marin au long cours – et d’une partie de sa famille résidant sous les Tropiques où il s’est rendu à plusieurs reprises.

De graves difficultés de santé dès sa plus tendre enfance l’ont amené à se forger un caractère à la fois fort et rempli d’espoir et de tendresse.

De cela naquit un besoin d’exprimer sa joie de vivre, sa bonne humeur et son envie de vaincre. Il utilise des couleurs vives et contrastées, un trait vigoureux non exempt de douceur, des personnages et des visages aux expressions bien trempées, rayonnantes de vie et remplies d’un certain charisme qui ont, chacune et chacun, une histoire à raconter.

On note quelques aspects contraires entre les différentes influences. Goulwen un être fort, indépendant, autoritaire, actif, entreprenant, très axé sur le domaine concret et pragmatique, est avant tout intéressé par son plaisir dans l’art et ses loisirs…

Il est indice de compassion, d’humanité, d’altruisme, et c’est la plus grande expression de l’amour absolu. Goulwen est aussi émotif, sensible, idéaliste, étant capable de dévouement, de générosité et de sacrifice. Son amitié se base sur des gens qui partagent les mêmes intérêts ou idéaux que lui.

Goulwen ne perd jamais complètement la notion des réalités, gardant avant tout les pieds sur terre et sachant, le cas échéant, sauvegarder ses propres intérêts. D’ailleurs, même lorsqu’il participe à des activités collectives ou de groupe, il demeure à part, étant donné sa très forte individualité.

Doué de courage, d’énergie et de volonté, il a un peu trop tendance à penser que ce qu’il peut faire, les autres le peuvent aussi… Voilà pourquoi il trouve, autour de lui, beaucoup de paresseux.

Enfant, il est trés ambitieux, n’accepte guère les rôles de second plan et cherche à se dépasser ou à se surpasser pour être reconnu, malgré son handicap. Il est néanmoins timide, ce qu’il compense souvent par un côté matamore.

Il a fait ces premiers pas pour devenir styliste après avoir étudié à la Baugerie à Nantes en Loire-Atlantique, le métiers de la mode. « Je n’ai pas continué sinon j’aurais tenté ESMOD Paris, » explique Goulwen.

« J’ai plusieurs cordes à mon arc, j’adore la peinture (…) et je suis passionné de décoration aussi ».

« J’ai toujours dessiné et peint depuis mon plus jeune âge »… »la peinture, la musique, les expositions, le design, la décoration et beaucoup d’autres choses, ils font partie de mes hobbys ».

En regardant à travers son prisme de l’altruisme et le caractère qu’il a, nous voyons et découvrons qu’indépendamment de la souffrance installée depuis l’enfance, il ne s’est pas refermé en lui. Il y a plutôt trouvé l’inspiration et la force de se déployer.

Messager d’art et de peinture, il est peu connu en France, ce qui n’est pas le cas à l’étranger. Il a eu la chance d’exposer ses toiles, à Shanghai (Chine).

L’artiste a tenté, à travers ses trois derniers tableaux, d’exposer l’état et l’harmonie. Il montre, son point sensible mais aussi son imagination dans l’art plastique. Expliquant que chaque peinture a une signification différente dans laquelle elle représente le point de transgression évolutive (diversité, un nouveau monde, technologie), il signifie la spiritualité et les moments où l’artiste traverse la sphère d’un monde vécu parallèlement au sien.

En regardant le premier tableau, on découvre un monde parallèle au réel, un monde dans lequel la diversité d’aujourd’hui est si vaste. Quels que soient les moments vécus ou exposés dans leur valeur réelle, le monde reste un épicentre incompréhensible, dans un univers divers et illimité. L’espace terrestre de l’artiste reste l’influence sur laquelle il base sa diversité.

Cette notion se réfère à la différence, la variété, l’abondance de choses distinctes ou la dissemblance. La diversité est la convivialité et l’interaction entre de différentes sociétés. L’existence de multiples cultures est considérée un actif important pour l’humanité dans la mesure où cela contribue à la connaissance. La diversité désigne l’immense variété d’êtres vivants qui habitent la planète suite à des millions d’années d’évolution. L’équilibre dépend de la préservation et de l’existence de plusieurs orientations et identités.

Le nouveau monde, le deuxième tableau, symbolise la renaissance et la victoire après plusieurs obstacles. L’esprit de reconstruction, la force de vaincre, de passer par n’importe quelle épreuve ou même d’exprimer la naissance et l’immortalité d’un monde, d’une âme ou d’un souffle humain. L’artiste fait référence à la vie, à l’existence, aux moments vécus et à l’humanité. Nous vivons ces moments extrêmement exigeants dans le monde entier, où chaque État et citoyen a des preuves à passé pour surmonter cette pandémie. En même temps, j’interpréterais chaque exposition de l’artiste comme une preuve vécue et vaincue, exposée dans sa création.

La troisième œuvre d’art, a un nom technologique, « robotika » – un élément construit par l’homme, dans les œuvres de science-fiction, machine à l’aspect humain, capable de se mouvoir, d’exécuter des opérations, de parler.

Je me demande ce qui a traversé l’esprit de l’artiste lors de la création de ce tableau.

Essaie-t-il de me transmettre la réalité technologique ou sa propre vie ?

Tout ce que je veux croire, c’est qu’il essaie de m’expliquer que je devrais être heureux d’exister et que je ne suis pas un robot pour être guidé automatiquement.Je peux avoir le pouvoir de décider, de faire et d’êtr, voyant qu’aujourd’hui tout peut apparaître technologiquement sur le marché, et que tout peut exister quelle que soit sa nature.

Goulwen, a une imagination sans bornes, un sens de l’art sphérique, une valeur artistique surnaturelle, une vision inter-physique, passant par la limite visible et invisible, vivant chaque instant de sensibilité, d’amour, de gratitude, mais aussi le contraire de l’existence, omniprésente, dans l’abstraction artistique et créative vécue à la fois.

À travers l’art et la valeur exposés dans ses œuvres, Goulwen transmet le message d’être satisfait de chaque instant de sa vie, valorisant le temps et considérant tout comme une bénédiction. Si un jour vous apprenez qu’une galerie d’art expose les œuvres de Goulwen, n’hésitez pas à lui rendre visite pour être enchanté par le monde et le mirage de son art.

Laisser un commentaire