web analytics
4 février 2023

JOURNAL IMPACT EUROPEAN

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

Meeting Anniversaire de Reconquête

Reconquête, la formation d’extrême droite a soufflé sa première bougie d’anniversaire.

Reconquête, la formation d’extrême droite a soufflé sa première bougie d’anniversaire.

Le meeting d’anniversaire du parti Reconquête a rassemblé quelque 4 000 personnes au Palais des sports, à Paris, le 4 décembre 2022. Bien évidemment, ce rassemblement ne ressemble en aucun cas au rassemblement fondateur de Villepinte avec ses 10 000 participants, le 5 décembre 2021.

Olivier Ubeda, conseiller en communication d’Éric Zemmour a dirigé le Meeting Anniversaire de Reconquête, formation d’extrême droite. Olivier Ubeda a scrupuleusement respecté le budget de l’événement (160 000 euros), la place coûtait 10 euros.

Stanislas Rigault, président de Génération Z a chauffé la salle des Palais des Sports et Hilaire Bouyé, vice-président de Génération Z sont intervenus lors de ce meeting évènement et ont mobilisé de nombreux jeunes, venus en support et renfort.

Agnès Marion, ancienne conseillère régionale RN, Philippe Vardon, conseiller régional niçois et ancien conseiller RN firent partie des invités d’honneur d’Éric Zemmour.

Nicolas Bay, Marion Maréchal et Guillaume Peltier, vice-présidents du parti Reconquête ; Tous ont rappelé les fondamentaux, ils ont souligné leur positionnement et leurs valeurs. Guillaume Peltier est aussi le porte-parole du candidat Éric Zemmour.

Quant à Marion Maréchal, elle réfléchit déjà aux européennes.

Guillaume Peltier, lors de son intervention à précisé : « Je suis Français et je suis patriote. Je suis même un homme et un père. Je suis blanc. Je suis chrétien, je suis hétérosexuel. Je vis dans la France rurale, je roule au diesel et je me chauffe au fioul. Et pour tout cela, je n’ai aucune intention de demander pardon. »

Parmi les français mobilisés, 40 maires étaient présents aussi aux côtés du Président du parti « Reconquête ».

Les groupuscules violents n’ont pas été admis par la sécurité, les journalistes n’ont pas été hués et menacés par l’ensemble de la salle. Il n’y eu aucun problème.

Éric Zemmour est né le 31 août 1958 à Montreuil. Il est journaliste politique, écrivain, essayiste et ex-polémiste français.

Sarah Knafo, directrice de la stratégie, du développement et de l’animation de Reconquête. Celle-ci a pris une disponibilité à la Cour des comptes, pour accompagner l’ex-polémiste Éric Zemmour.

Candidat malheureux à l’élection présidentielle, Éric Zemmour a fait 7,07 % à la présidentielle après avoir dépassé 18 % dans les sondages. Éric Zemmour a surfé sur les sujets avec des relents de racisme. Il a tenté de remobiliser sa base en soulignant les différentes populations du pays.

Éric Zemmour s’en est pris aux professeurs de gauche ainsi qu’à Pap NDiaye, ministre de l’éducation et de la jeunesse, fondamentalement contre l’offensive woke.

Éric Zemmour navigue vraiment toute « à droite ». Le candidat a abordé certains faits divers tels que le rassemblement après le meurtre de la petite Lola, l’hommage à Samuel Paty ainsi que la Manifestation contre l’Océan Viking et ses migrants accueillis à Toulon. La salle a vivement réagi à ce propos.

Éric Zemmour revient sur le fait de « refuser l’invisibilisation des crimes » car « la majorité des faits divers sont en réalité des francocides ». La faute à la « violence dans notre société ». Pour Éric Zemmour, « Plus une société est hétérogène ethniquement, plus elle est violente ».

L’occasion était de faire un bilan de l’année passée. Éric Zemmour, après sa défaite électorale, a tenté de remobiliser sa base en faisant feu sur « l’hétérogénéité » ethnique du pays.

This website uses cookies. By continuing to use this site, you accept our use of cookies.