web analytics

Atelier : « Nos enfants pour la paix » un monde de diversité, quelle est la clé pour l’harmonie ?

L’Organisation Internationale pour la Paix HWPL France (Heavenly Culture World Peace Restoration of Light), s’est réunie samedi 14 décembre, afin d’évoquer la problématique du harcèlement scolaire. L’atelier de réflexion a échangé sur des solutions durables qui peuvent être apportées. Le colloque est dans le prolongement de la journée internationale de la lutte contre le harcèlement scolaire qui s’est tenu le 7 novembre. L’augmentation du nombre de jeunes victimes est depuis quelques années inquiétant. Ce colloque prévu initialement à Paris, s’est déroulé par visioconférence, afin que chacun puisse y participer sans avoir à se déplacer.

HWPL est une ONG fondée dans le but de mettre fin aux guerres et de promouvoir la paix. Depuis 2013, à travers des réseaux de jeunes dans le monde, elle proclame sa déclaration pour la paix mondiale.

Ses objectifs sont la cessation des guerres et la paix mondiale en trois solutions :

1) La déclaration de paix par une loi internationale

2) Les dialogues inter-religieux

3) L’éducation de la paix et les valeurs à donner aux élèves

Autour de Marc D’ALMEIDA, Presider HWPL, étaient réunies au colloque des personnalités comme : Florent PASQUIER, Maïko SAWADO, Mélissa LEBORGNE et LIVINE. Ce sont des professeurs, des chercheurs, des enseignants, des éducateurs, qui ont activement participé à l’atelier de réflexion éducatif sur les valeurs nécessaires à enseigner aux enfants.

Deux questions ont été posées sur lesquelles les intervenants se sont amplement exprimés :

1ère question : Pourquoi la non acceptation de la diversité persiste dans nos écoles et qu’elles sont les solutions durables qu’on peut apporter à l’heure actuelle ?

2ème question : Notre influence de la famille et de la société, étant donné qu’on donne que ce qu’on a reçu, dans quelle mesure aujourd’hui et comment l’éducation pourrait-elle détourner de cette influence environnementale ?

Au terme de la rencontre un questionnaire de satisfaction a été envoyé à tous les participants, afin d’avoir un retour sur ce qui a été retenu lors de cet échange.