web analytics
5 juillet 2022

JOURNAL IMPACT EUROPEAN

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

Attaque à caractère terroriste au Carrousel du Louvre

Last Updated on 12 février 2017 by journal

GABRIEL MIHAI

Une patrouille Sentinelle a été agressée ce vendredi matin dans l’enceinte du Carrousel du Louvre, à Paris. L’un des soldats a ouvert le feu pour riposter. L’agresseur, qui a utilisé une arme blanche, a crié « Allah Akbar ». Il a été grièvement blessé.

Vers 10h du matin ce vendredi, une patrouille de quatre militaires participant à l’opération Sentinelle a été agressée par un homme utilisant une arme blanche, dans l’enceinte du Carrousel du Louvre à Paris. L’assaillant a proféré des menaces et a crié « Allah Akbar », a rapporté le préfet de police de Paris Michel Cadot. L’un des militaires a riposté en ouvrant le feu, il a tiré cinq balles dont l’une a grièvement blessé l’agresseur à l’abdomen. Ce dernier est vivant. Un soldat a de son côté été légèrement touché au cuir chevelu.

Le Premier ministre a salué le « sang froid » des militaires qui ont traité la situation, après l’agression d’un membre de l’opération Sentinelle à Paris vendredi 3 février.

Le militaire agressé a été légèrement blessé au cuir chevelu tandis que l’assaillant a été « blessé au ventre », a précisé le préfet de police de Paris, Michel Cadot. « Après vérification du contenu des deux sacs qu’il avait sur le dos, nous avons constaté qu’il n’y avait pas d’explosifs », a-t-il dit.

Cette agression s’est produite « visiblement » dans le cadre d’une tentative d’attaque à caractère terroriste », a affirmé le premier ministre Bernard Cazeneuve. « Il faut être prudent mais j’ai cette information », a-t-il ajouté en marge d’un déplacement dans l’ouest, citant « un contexte de menace qui demeure extrêmement élevée ».

La France a été frappée en 2015 et 2016 par une série d’attentats djihadistes sans précédent qui ont fait 238 morts et des centaines de blessés.

Le parquet antiterroriste de Paris a ouvert une enquête pour «tentatives d’assassinats aggravés en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste criminelle».

Selon le préfet de police, l’assaillant, armé d’au moins une machette, «s’est précipité sur les policiers et les militaires» au Carrousel du Louvre, près du musée, a proféré des menaces et crié «Allah Akbar». Le militaire a tiré «cinq balles» et atteint au ventre l’assaillant.

La patrouille était composée de quatre militaires qui circulaient à l’intérieur du Louvre, selon le colonel Benoît Brulon, un porte-parole militaire. «En tentant de refouler cet individu, la patrouille a ouvert le feu», a-t-il dit, précisant que le militaire blessé n’est pas celui qui a ouvert le feu.

This website uses cookies. By continuing to use this site, you accept our use of cookies.