web analytics

Attentat de Manchester: 11 personnes en gardes à vue

GABRIEL MIHAI

La police britannique a arrêté samedi deux hommes dans l’enquête sur l’attentat suicide de Manchester, progressant dans le démantèlement du réseau djihadiste derrière l’attaque avec 11 personnes en garde à vue.

La police de Manchester a annoncé dans un communiqué l’arrestation de deux hommes de 20 et 22 ans intervenue après avoir procédé à une explosion contrôlée lors d’une perquisition dans un quartier de Manchester, Cheetham Hill.

Cela porte à onze le nombre d’hommes en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur l’attentat suicide commis lundi soir à la sortie d’un concert de la chanteuse américaine Ariana Grande et revendiqué par le groupe djihadiste Etat islamique (EI).

La police a fait des progrès «immenses» dans l’enquête et continue à explorer des pistes «importantes», avait précisé vendredi Mark Rowley, le responsable de l’anti-terrorisme britannique, tout en annonçant que d’autres arrestations étaient «probables».

Vendredi soir encore, un homme de 44 ans avait été arrêté ans la région de Rusholme, au sud de Manchester.

L’attaque perpétrée par un jeune Britannique d’origine libyenne, Salman Abedi, a fait 22 morts, dont des enfants, et 116 blessés dont 66 sont encore hospitalisés, parmi lesquels 23 dans un état critique, selon un nouveau bilan.

L’enquête a révélé qu’Abedi, 22 ans, né à Manchester de parents libyens ayant fui le régime de Mouammar Kadhafi, avait baigné dans un contexte familial djihadiste.

La bombe qu’il a utilisée était un engin artisanal puissant équipé d’un détonateur sophistiqué que le jeune kamikaze n’a très vraisemblablement pas conçue tout seul, selon des experts interrogés par l’AFP.

La Grande-Bretagne reste néanmoins en état d’alerte maximale et la sécurité des quelque 1300 évènements publics programmés lors de ce week-end prolongé a été sensiblement renforcée.

Selon l’édition de samedi du Times, les services de renseignements britanniques ont identifié pas moins de 23’000 sympathisants djihadistes au Royaume-Uni.

De source proche du dossier, on indiquait cette semaine que 500 opérations de surveillance active concernant quelque 3000 personnes susceptibles de représenter une menace étaient en cours.

Ariana Grande promet de donner un concert de charité

La chanteuse américaine Ariana Grande a annoncé vendredi sur son compte Twitter qu’elle se produirait « dans cette ville incroyablement courageuse de Manchester » lors d’un concert de charité en hommage aux victimes de l’attentat de lundi, sans donner de date. « Je donnerai les détails dès que tout cela sera confirmé », a-t-elle précisé.

Un jeune kamikaze a déclenché lundi soir une bombe à la fin du concert d’Ariana Grande à Manchester, causant la mort de 22 personnes et faisant 116 blessés.

Dans son long message, elle a par ailleurs écrit que « la musique est quelque chose que tout le monde peut partager » et que « notre réponse à cette violence est de se rapprocher, de s’aider, de s’aimer, de chanter plus fort et de vivre plus gentiment et plus généreusement que nous le faisions avant ».

La reine Elizabeth II a rendu visite aux blessés le jeudi

Près de trois jours après l’attentat de Manchester, la reine Elizabeth II s’est rendue au chevet des blessés à l’hôpital pédiatrique royal de la ville. Elle s’est entretenue avec le personnel et les victimes, souvent jeunes.

La plus jeune des victimes, Saffie Rose Roussos, était âgée de 8 ans. Jeudi, le Royaume-Uni s’est figé à midi pour une minute de silence en hommage aux victimes. A Manchester, la foule a entonné «Don’t look back in anger» («Ne rumine pas ta colère»), célèbre titre du groupe Oasis, originaire de la ville.

Au lendemain de l’attaque, la reine Elizabeth II avait écrit sur son site internet : «L’ensemble de la nation a été choquée par la mort et les blessures à Manchester la nuit dernière de tant de personnes, adultes et enfants, qui venaient de profiter d’un concert. Je sais que je parle au nom de chacun en exprimant ma sympathie la plus profonde à tous ceux qui ont été touchés par ce terrible événement et spécialement aux familles et amis de ceux qui sont morts ou ont été blessés».