web analytics

Au Centre Pompidou, hommage à Christo et Jeanne-Claude, les Amants du Pont-Neuf

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Le 31 mai dernier, Christo, le maître de l’empaquetage éphémère, nous quittait.

Jusqu’au 19 octobre 2020, le Centre Pompidou lui rend hommage avec une exposition majeure intitulée “Christo et Jeanne-Claude PARIS !”

Fuyant le communisme, le jeune Bulgare Christo Vladimiroff Javacheff, arrive à Paris en 1958. Sa route croise celle de Jeanne-Claude Denat de Guillebon, fille d’un proche du général de Gaulle, née exactement le même jour que lui … Il va alors toujours travailler avec elle, jusqu’à sa disparition en 2009.

“Cette exposition s’appelle Christo et Jeanne-Claude, les deux noms doivent rester indissociables”, souligne à l’AFP Sophie Duplaix, commissaire de l’exposition, qui évoque un duo “très amoureux”.
Jeanne-Claude va jouer un rôle de premier plan pour la communication et la mise en oeuvre des projets artistiques communs.

Une première partie évoque d’abord la période parisienne, entre 1958 et 1964, sept années essentielles pour l’évolution du travail de l’artiste.

Au départ, raconte Sophie Duplaix,”Christo travaillait sur les surfaces plissées, rigidifiées avec de la laque. Et progressivement ce travail va se développer avec l’empaquetage d’objets du quotidien; il observe le tissu jouer sur un objet et comment les ficelles créent des lignes de force…”

“Ce qu’il a fait à petite échelle, il n’a qu’une seule envie, le projeter sur l’espace public urbain … ”

Une seconde partie retrace l’histoire, de 1975 à 1985, d’un projet fantastique, l’empaquetage du Pont-Neuf à Paris!

Empaqueter le Pont-Neuf à Paris avec de la toile en polypropylène recyclable de couleur grès doré (40.000m2), et des cordes (13.000 m), empaqueter ses flancs, ses voûtes, ses 12 arches, ses parapets, ses trottoirs, ses 44 lampadaires … également les parois verticales du terre-plein de la pointe occidentale de l’Île de la Cité ainsi que l’esplanade du Vert-Galant !

Le projet “The Pont-Neuf wrapped” mettra dix ans avant de voir le jour, venant à bout de toutes les difficultés et oppositions, après moult tractations menées avec les politiques, de Michel Debré à Jacques Chirac, François Mitterrand et Jack Lang, Jeanne-Claude jouant habilement de ses entrées dans les milieux gaullistes.
Une véritable épopée !

Sont présentés des dessins, des collages, des photos d’époque, une maquette, des documents d’archives, des études, des éléments d’ingénierie et un film de cette réalisation spectaculaire et complexe qui a nécessité l’intervention de plongeurs, de cordistes et de toutes sortes de métiers.

En empaquetant le Pont-Neuf de façon éphémère, Christo nous a rappelé que cette oeuvre majeure de notre patrimoine est un cadeau permanent du passé offert aux Parisiens et aux touristes.

Masquer, cacher, pour mieux montrer, dévoiler – une façon de stimuler le désir – … révéler cette construction dans ses qualités architecturales en en soulignant les volumes …

“Christo adorait le travail de conviction; il aimait apostropher les gens, ferrailler …”, commentait Serge Lasvignes, président du Centre Georges-Pompidou, passant en revue ses quelque 42 projets dont une vingtaine ont été réalisés, tels l’empaquetage du Reichstag à Berlin, The Gates, installation dans Central Park à New York, The London Mastaba à Hyde Park constitué de 7506 barils, The Floating Piers du lac d’Iseo en Italie, The Umbrellas en Californie, Valley Curtain dans le Colorado, Surrounded Islands à Miami …

Et n’oublions pas que Christo avait connu le Rideau de Fer et les entraves du communisme sous le joug duquel se trouvait son pays qu’il a dû fuir …

L’exposition se présente également comme une avant-première au projet “L’Arc de Triomphe wrapped” qui sera visible Place de l’Etoile à Paris du 18 septembre au 3 octobre 2021, avec un an de retard en raison du coronavirus. L’empaquetage se fera là aussi dans le respect absolu du patrimoine et selon le principe de l’autofinancement.

Lorsqu’ils empaquetèrent leurs cadeaux monumentaux, Christo et Jeanne-Claude n’étaient-ils pas dans le même état d’excitation et d’émerveillement que ces enfants impatients d’ouvrir leurs cadeaux de Noël ou d’anniversaire?

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Laisser un commentaire