Notice: Trying to get property 'display_name' of non-object in /customers/a/d/f/impact-european.eu/httpd.www/journal/wp-content/plugins/wordpress-seo/src/generators/schema/article.php on line 52
30 septembre 2022

JOURNAL IMPACT EUROPEAN

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

Coupe du Monde 2018: Le Danemark a pris trois points précieux et rejoint la France en tête du groupe C

Le Danemark a assuré l’essentiel en battant le Pérou sur un but de Yussuf Poulsen en deuxième mi-temps.

Le but décisif est tombé des pieds de Yussuf Yarari Poulsen à la 60e minute. Un goal qui permet aux Danois de rejoindre la France en tête du groupe avec trois points. Le Pérou, qui a gaspillé de nombreuses occasions et a manqué un penalty en fin de première période, est quant à lui dernier avec zéro point en compagnie de l’Australie.

Ce but, tombé à l’heure de jeu, a couronné la première grosse occasion danoise du match. Une réussite maximale dont les Péruviens ont été loin, très loin. Les Sud-Américains ont bénéficié de plusieurs chances de but, et notamment lorsqu’ils ont galvaudé un penalty juste avant la mi-temps. Un penalty obtenu après le recours à l’assistance vidéo, et que Christian Cueva a expédié au-dessus de la transversale.

Alors que le Danemark commençait à trouver les solutions à ses problèmes et que la mi-temps approchait, le Pérou a bénéficié d’un penalty – accordé après visionnage du VAR – sur Cueva. Le petit attaquant a pris ses responsabilités mais a envoyé le ballon en tribunes (45e).

Le début de deuxième période était également à l’avantage de l’équipe de Ricardo Gareca. Peu concrets, les Péruviens se sont fait surprendre en contre à l’heure de jeu. Yussuf Yurari Poulsen a alors profité des larges espaces pour se présenter devant Gallese et placer au premier poteau pour le 0-1.

La réaction péruvienne a été immédiate et il a fallu un grand Schmeichel pour détourner d’une main l’envoi de Flores (61e)

La dernière demi-heure poussive des péruviens ne portera pas ses fruits et ce malgré l’entrée de son avant-centre vedette Guerrero, notamment protagoniste de deux occasions franches (64e et 79e) et une grosse occasion de Farfan détournée par Schmeichel (84e).

Put-être qu’après 36 ans d’absence, la pression était trop forte sur les épaules des Sud-Américains.
Les Danois peuvent surtout remercier leur gardien Kasper Schmeichel, impérial durant toute la rencontre, qui a fait face à des Péruviens combatifs. Avec cette victoire, la sélection danoise rejoint la France en tête du groupe C.

This website uses cookies. By continuing to use this site, you accept our use of cookies.