Forte participation à la table ronde : “Le rôle des intellectuels dans la lutte contre l’extrémisme” à l’Université d’Anvers. Eloges pour le livre “Le Mirage” du penseur emirati Jamal Sanad Al Suwaidi

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Le 22 janvier 2020, à Anvers en Belgique, sous l’égide de “l’Assemblée Européenne Contre l’Extrémisme et le Terrorisme”, s’est tenue une table ronde intitulée “Le rôle des intellectuels dans la lutte contre l’extrémisme”, rencontre organisée par la FVG, la Faculté de Religion Comparée et de l’Humanisme, l’Académie du Développement Européen et de la Recherche ainsi que le Cercle d’Analyse et de Recherche Géopolitiques.

Nidal Shoukeir, professeur de Communication Stratégique et de Relations gouvernementales, Président de l’Association de la Presse Européenne pour le Monde Arabe (APEMA), a introduit les débats.
La table ronde s’est concentrée sur le sujet majeur du rôle des intellectuels dans la lutte contre l’extrémisme et sa propagation, rôle de première importance car ils luttent par la pensée.
Plus que militaire ou policier, certes nécessaire, a précisé Jean-Valère Baldacchino, Président du GRAC, Groupe d’Analyse et de Recherche Géopolitiques, le combat est avant tout d’ordre intellectuel, un combat de longue haleine, alliant le philosophique au théologique, le politique au judiciaire, mobilisant médias et réseaux sociaux, afin de contrecarrer le discours des Islamistes.
Dr Chris Vonck, professeur recteur de la FVG, la Faculté de Religion Comparée et de l’Humanisme d’Anvers, a souligné l’importance de la tolérance et du dialogue entre toutes les religions pour réduire le fléau de l’extrémisme qui a envahi la planète et s’acheminer vers un monde meilleur et plus sûr pour tous.
Le professeur Funk a estimé que, malheureusement, il y a un malentendu entre les religions. Elles sont censées unir les gens dans leur diversité, races et inclinations différentes autour de valeurs humaines élevées. Quant aux idéologies, elles divisent et détruisent les sociétés.
Il a souligné l’importance du rôle des penseurs dans la lutte contre l’extrémisme et le terrorisme en diffusant la connaissance. Il a salué les efforts du Pr Jamal Sanad Al Suwaidi, directeur du ECSSR (Centre émirati des Etudes et Recherches stratégiques) aux Emirats Arabes Unis, dans ce domaine, en particulier son livre «Le Mirage», nominé pour le prix Nobel de Littérature pour l’année 2019, considéré comme une référence. Important et essentiel, cet ouvrage souligne le danger des groupes extrémistes islamiques. Il fait autorité sur le sujet de l’islamisme et contribue de façon magistrale au débat et à la connaissance.
Dr Tom Zwart, professeur, directeur de l’Ecole des Droits Humains et de l’Ecole de la Justice Globale, coordinateur de l’Ecole de Droit de l’Université d’Utrecht, a estimé que les communautés musulmanes d’Europe rejettent expressément l’action des extrémistes islamiques, que ce soit en Europe ou à l’étranger. Il a souligné l’importance d’observer les écoles religieuses et de surveiller le discours des imams des mosquées en Europe.
Il a estimé que l’éducation avait un rôle fondamental à jouer et a évoqué les projets menés aux Pays-Bas pour lutter contre l’extrémisme et l’islamophobie. Il a salué également le livre « Le Mirage »,  le décrivant comme une encyclopédie riche dans son domaine.

Dr Jan Van Reeth, professeur d’histoire d’études orientales et de philologie classique à la FVG, a fait une approche historique qui clarifie les malentendus sur certaines recherches promouvant des idées extrémistes et trompeuses ainsi qu’une mauvaise compréhension de l’esprit des textes religieux.
Il a considéré le “Mirage” comme un livre remarquable qui mérite attention pour ses propositions avancées en matière de diffusion de la tolérance et pour son étude des groupes extrémistes, de leur histoire, de leur idéologie et de leurs objectifs. Ouvrage clair, scientifique, pédagogique, “Le Mirage” pourrait être proposé dans les programmes d’études. Il aide à s’interroger sur l’interprétation rigoureuse ou biaisée des textes religieux et apporte des solutions pour un combat d’ordre intellectuel.
Les intervenants :

– Dr Chris Vonck, professeur recteur de la FVG, la Faculté de Religion Comparée et de l’Humanisme d’Anvers

– Koen Metsu, membre du Parlement belge

– Prof. Dr Tom Zwart, directeur de l’Ecole des Droits Humains et de l’Ecole de la Justice Globale, coordinateur de l’Ecole de Droit de l’Université d’Utrecht
– Professeur Funk
– Walter Damen, avocat belge spécialiste des questions de terrorisme

– Jean-Valère Baldacchino, Président du GRAC, Groupe d’Analyse et de Recherche Géopolitiques
– Dr Magnus Norell, chercheur suédois au Washington Institute

– Prof. Dr Jan Van Reeth, professeur d’histoire d’études orientales et de philologie classique à la FVG
– Prof. Dr Marc Cools, professeur de criminologie et de droit, spécialiste des questions de sécurité à l’Université de Gand

– Johan Westerholen, écrivain et éditeur suédois
– Brahim Laytouss, directeur général de l’Académie du Développement Européen de Recherche, EDARA
– Dr Johann Timmerman, doyen de la Faculté de Théologie protestante à l’Université de Bruxelles

– Werner de Saeger, juriste et théologien belge à l’Université de Cambridge
Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Laisser un commentaire