web analytics

Henri Emmanuelli est décédé ce matin à Bayonne à l’âge de 71 ans

VÉRONIQUE  YANG

L’ancien président PS de l’Assemblée National vient de décéder des suites d’une longue maladie qu’il avait lui même évoquée en public.

Né le 31 mai 1945, Henri Emmanuelli était une figure du département de Landes qu’il présidait depuis 1982. Cet ex ministre et président de l’Assemblée Nationale avait débuté sa carrière politique en 1974 comme fondé de pouvoir, sous-directeur, directeur adjoint à la compagnie financière de Banque d’Edmond de Rothchild.

En 1978, il est élu député pour la première fois dans la troisième circonscription des Landes. il fait des services ruraux sa priorité. Il savait aussi s’investir dans le secteur économique. Récemment lors de la crise aviaire, il a su prendre les bonnes directives pour aider les acteurs de la filière.

Cet homme au caractère trempé et au franc-parler n’avait pas hésité à se faire remarquer alors qu’il était à l’Assemblée Nationale en faisant un doigt d’honneur à François Fillon, premier ministre de l’époque.

Lui aussi fut rattrapé par des affaires, 3 ans après son élection de Premier Secrétaire du PS il fut condamné en 1997 à 18 mois de prison avec sursis et 2 ans de privation des droits civiques dans l’ affaire « Urba », financement occulte du parti. A cette époque, il fit tout pour défendre son honneur et celui du PS.

Sa disparition a marqué de nombreuses personnalités de droite comme de gauche. Elles n’hésitent pas à témoigner leur tristesse mais aussi leur admiration.
Ainsi , Benoit Hamon dont la candidature à la présidentielle avait été soutenu par Henri Emmanuelli, aile gauche du parti, le présente comme « un père spirituel. Pour Jean-Luc Gleyse, président PS du Conseil départemental de la Gironde, « c’était un homme juste et sincère qui analysait de façon permanente le monde qui l’entourait, sans langue de bois ».
De son côté, Alain Juppé, maire de Bordeaux mais aussi son adversaire politique raconte qu’il y avait entre eux « une certaine forme de compréhension mutuelle. « C’était un homme politique qui savait assumer ses responsabilités jusqu’au bout ».
Enfin pour le président de la république, François Hollande « alors que le Parti socialiste traversait un grave crise, il a préparé les conditions de la reconquête.

Henri Emmanuelli laissera dans la mémoire de ses concitoyens l’image d’un homme courageux qui lutta jusqu’au bout.