web analytics
3 décembre 2021

JOURNAL IMPACT EUROPEAN

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

La galerie Balouka à Trouville-sur-Mer plonge dans de grands bains

Last Updated on 15 octobre 2019 by journal

Sur la Côte Fleurie, Trouville-sur-Mer, la plus ancienne station balnéaire de Normandie, est en pleine effervescence. Par son taux de fréquentation touristique en cette période aoûtienne, mais pas que. L’ancien port de pêche est aussi réputé pour sa culture et son art avec ses nombreuses galeries ; clin d’œil non dissimulé à la source d’inspiration qu’il a été pour les artistes. Qu’il s’agisse de contemporain, de figuratif, d’abstrait, de conceptuel, d’antiquités, de photographies ou de créations originales, l’art tient une place importante rue des Bains. Vacanciers et badauds ne peuvent s’y tromper, d’autant plus quand il recèle d’importants messages.

Et justement en ce samedi 03 août, la Galerie Balouka inaugurait une exposition pas tout à fait conventionnelle qui vaut le détours, sur le thème de La Ville Mer, à l’initiative de Tina Bloch Dassault. Critique d’art et romancière, elle est depuis sa plus tendre enfance fascinée par les bains pompéiens de Deauville, créés dans les années 1920. Attristée par leurs états de délabrement et d’abandon, elle a souhaité rendre hommage à ce patrimoine architectural dans une nouvelle. Et pour apporter plus de poids à ses écrits, elle a eu l’adroite idée, de solliciter le talent de quatre artistes. Les peintres Isabelle Taourel et Thomas Henriot, ainsi que les photographes Dominique Châtelet et Michel Trehet.  Encre de Chine, travail sur toile, sur tissu, sur papier japonais ou de Chine, clichés numériques ou argentiques, superpositions d’images et soucis du détail …, les quatre regards ont, à leur manière poétique, laissé leur sensibilité et leur vision spatio-temporelle, voire, immatérielle, s’exprimer sur cette Ville Mer.

Résultat ? Une exposition pertinente et originale toute en douceur et en profondeur à 8 mains pour une seule cause :  la défense et la réhabilitation de ces bâtiments ; un respectueux et plus qu’honorable combat mené par Tina Bloch Dassault auquel avait répondu présent un certain nombre de personnalités locales dont le journaliste économiste de TF1 Jean-Marc Sylvestre.

Aussi, au nom de leur sauvegarde et donc de leur salut, espérons que cet appel lancé soit entendu et que les Bains Pompéiens de Deauville puissent, à leur juste valeur, être classés.

« La Ville Mer », exposition initiée par Tina Bloch Dassault – Galerie Balouka – Place Tivoli à Trouville-sur-Mer (14360) jusqu’au 15 septembre 2019 – Lecture de la nouvelle le 23 août.

(C) Visuel : DR / DV

           

Christian Cardon, maire de Trouville-sur-Mer et Jean-Jacques Balouka de la Galerie Balouka

Jean-Jacques Balouka, le journaliste économiste de TF1 Jean-Marc Sylvestre et Tina Bloch Dassault

This website uses cookies. By continuing to use this site, you accept our use of cookies.