web analytics
28 septembre 2022

JOURNAL IMPACT EUROPEAN

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

Le Bataclan reprend vie, STING en concert

GABRIEL MIHAI

La salle de spectacle parisienne du Bataclan visée par les djihadistes le 13 novembre 2015 renaît samedi avec un concert de Sting en hommage aux victimes.

Un an après les attentats du 13 novembre 2015, la salle de spectacle parisienne du Bataclan visée par les djihadistes renaît samedi avec un concert de Sting en hommage aux victimes, à la veille d’une journée de commémorations officielles.
A la veille de la journée de commémorations officielles dimanche, le chanteur britannique Sting donne un concert à guichet fermé samedi soir au Bataclan, entièrement rénové. Il redonnera vie à cette salle mythique pour la première fois depuis l’attaque en plein concert du groupe de rock américain Eagles of Death Metal, qui a fait 90 morts.
«C’est important que la salle redémarre, que ça reste un lieu de concerts après ce qui s’est passé. On a besoin de retrouver une vie normale», estime Sting, 65 ans, dans un entretien publié samedi par le quotidien Le Parisien et réalisé avant l’annonce officielle de sa venue au Bataclan.
Pour son concert, un ample dispositif de sécurité a été mis en place avec passage des démineurs, pré-filtrage et filtrage. Le millier de places mises en vente cette semaine s’est arraché en moins de trente minutes. Les familles des victimes et une poignée d’officiels ont été invités à ce court set d’une heure, dont les recettes seront reversées à deux associations de victimes.
L’ancien leader de Police, qui a lui-même fait acte de candidature pour chanter, a promis «de respecter la mémoire de ceux qui sont morts» et de «célébrer la musique et la vie que représente cette salle de spectacle mythique», a indiqué Jules Frutos, le co-directeur du Bataclan. Sting avait donné au Bataclan un concert avec Police resté dans les annales le 23 avril 1979.
Le concert, filmé, sera rediffusé dans la nuit de dimanche à lundi par plusieurs chaînes de télévision, dont TV5 Monde sur tous les continents.
Le Bataclan, emblématique d’une jeunesse festive, a été longtemps après l’attentat un lieu de recueillement pour des foules d’anonymes. Au lendemain de l’attaque, de nombreux dirigeants comme l’Américain Barack Obama, étaient venus sur place rendre hommage aux victimes. Ces derniers mois, des blessés ou spectateurs traumatisés ont eu la possibilité de revenir sur les lieux.
Dimanche, le président socialiste François Hollande et la maire de Paris Anne Hidalgo, se rendront sur les six lieux touchés par les attentats: Stade de France, restaurant Carillon/Petit Cambodge, bars-restaurants Bonne bière, Comptoir Voltaire, Belle équipe, et salle du Bataclan. Ils y dévoileront à chaque fois une plaque en hommage «aux vies fauchées en ces lieux», avec les prénoms et noms des victimes dont les familles ont donné leur accord. Ils ne devraient pas prononcer de discours.
Le parcours des autorités s’achèvera devant le Bataclan, où des survivants de l’attaque, dont des membres d’Eagles of Death Metal, devraient assister à la cérémonie.

s2340002 s2340004 s2340005 s2340006 s2340007 s2340008 s2340009 s2340010

This website uses cookies. By continuing to use this site, you accept our use of cookies.