web analytics
30 septembre 2022

JOURNAL IMPACT EUROPEAN

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

Le monde entier est sous le choc, la reine d’Angleterre Elizabeth II est décédée à 96 ans

Le monde entier est sous le choc, la reine d’Angleterre Elizabeth II est décédée ce jeudi, annonce Buckingham Palace.

Le monde entier est sous le choc, la reine d’Angleterre Elizabeth II est décédée ce jeudi, annonce Buckingham Palace.

L’hymne national britannique retentit dans toutes les têtes en ce 8 septembre 2022 après l’annonce du décès d’Elizabeth II, de son nom de naissance Elizabeth Alexandra Mary Windsor, survenue ce soir. Depuis jeudi matin, les nouvelles sur son état de santé arrivaient au compte-gouttes et la planète avait les yeux rivés sur le Royaume-Uni. Depuis Buckingham Palace, un communiqué a finalement arrêté le suspense avec la triste information.

Montée sur le trône à 25 ans en février 1952 à la mort de son père, le roi George VI, elle régnait depuis 70 ans sur les pays du Commonwealth. C’est le plus long règne d’un monarque britannique depuis celui de la reine Victoria, morte en 1901 après plus de 63 ans dans sa fonction. Elle avait célébré son jubilé de platine en juin dernier. Son fils Charles, premier dans l’ordre de succession, devrait prendre sa suite.

Elizabeth II a connu près d’une quinzaine de Premiers ministres, vu le Royaume-Uni entrer dans l’Union européenne puis en sortir, et affronté de nombreuses épreuves sur le plan personnel, comme le séisme de la mort de Diana, sa belle-fille, en 1997, ou plus récemment les critiques de son petit-fils Harry et sa compagne Meghan Markle envers la famille royale. En avril 2021, elle a dû faire face à la disparition de son mari, le prince Philip, à qui elle était mariée depuis 73 ans.

Ces derniers mois, son état de santé s’était de nouveau dégradé. Présente à son jubilé, elle avait toutefois limité ses apparitions publiques pour se préserver. Elle s’était installée dans sa résidence de Balmoral, loin du tumulte du palais de Buckingham à Londres. Jeudi 8 septembre, le palais annonçait que les médecins d’Elizabeth II étaient « préoccupés » par son état de santé.

Elle venait de nommer mardi son 15e premier ministre, Liz Truss, occasion d’une dernière photo, frêle et appuyée sur un canne.

Les drapeaux ont été mis en berne et les cloches des églises ont retenti pour marquer la disparition de celle qui, très croyante, était aussi la cheffe de l’Église anglicane.

La famille royale ne laisse rien au hasard. Même la manière dont la mort de Sa Majesté sera annoncée a été codifiée.

« London Bridge is down ». C’est par ce nom de code que le Premier ministre du Royaume-Uni sera informé de la mort de la reine Elizabeth II.

Ce protocole consiste à prévenir en priorité le Premier ministre qui est, depuis quelques jours, Liz Truss. Dans le même temps, c’est le ministère des Affaires étrangères qui sera informé de la mort de la reine. Ce dernier sera chargé d’informer à son tour les gouvernements des 15 pays sur lesquels la reine règne encore avant de prévenir les 36 autres du Commonwealth.

Les radios ne pourront ainsi diffuser que des musiques inoffensives. La BBC, elle, a pris de l’avance sur le protocole qui demande que les membres présents sur les plateaux portent des cravates et des vêtements sombres.

Les funérailles de la reine auront lieu 9 jours après son décès à l’abbaye de Westminster où son corps aura été exposé durant plusieurs jours.

Le pays se figera le jour des funérailles

Ce jour-là, l’ensemble du pays sera à l’arrêt. A 11 heures, lorsque le cercueil de la reine franchira les portes de l’abbaye pour rejoindre sa dernière demeure, le pays se figera dans le silence. Les bus et voitures s’arrêteront pour que les conducteurs et passagers sortent se recueillir.

Devenu roi au moment de la mort de sa mère, Charles sera couronné bien plus tard après une longue période de deuil.

Le nouveau roi, son fils devenu Charles III, a rendu un émouvant hommage à sa mère : « Le décès de ma mère bien-aimée, Sa Majesté la Reine, est un moment de la plus grande tristesse pour moi et tous les membres de ma famille. Nous pleurons profondément le décès d’une Souveraine chérie et d’une Mère bien-aimée. Je sais que sa perte sera profondément ressentie dans tout le pays, les Royaumes et le Commonwealth, et par d’innombrables personnes à travers le monde. Pendant cette période de deuil et de changement, ma famille et moi serons réconfortés et soutenus par notre connaissance du respect et de la profonde affection dans laquelle la reine était si largement tenue ».

 

 

 

This website uses cookies. By continuing to use this site, you accept our use of cookies.