web analytics

Les combattants de la Nueve ont libéré Paris

Le 24 août 1944, la « Nueve », bataillon de Républicains espagnols de la 9éme compagnie de la 2ème DB, entraient les premiers à Paris pour libérer la capitale.

Cette année, la Mairie de Paris a fêté le 77ème anniversaire  de cet événement à l’Hôtel de Ville dans le Jardin des combattants de la Nueve. Anne Hidalgo était présente aux cotés de Félix Bolaños et Fernando Martínez López, représentants du gouvernement espagnol.

Ariel Weil, maire de Paris Centre fut le premier à intervenir, suivi de Mme Véronique Salou qui  représentait l’association « 24 août 1944.  Mmes Mar y Luz Cariño Lopes, Marie José Cortés, filles de membre de la Nueve, tout comme Carmen Blanc ont rendu hommage à Colette Flandrin Dronne, fille du libérateur de Paris. Elle nous a quittés en mars dernier à l’âge de 84 ans.

La ville de Paris a rendu hommage aux libérateurs de la capitale, 60 ans après alors qu’ils étaient tombés dans l’oubli. Le 25 août 2004, Bertrand Delanoë posait quai Henri IV (75004) une plaque « Aux républicains espagnols, composante principale de la colonne Dronne ». Le président du Sénat espagnol, Francisco Javier Rojo, l’ambassadeur d’Espagne, Francisco Villar, et de deux survivants, Luis Royo Ibañez et Manuel Fernandez étaient présents. On trouve des plaques similaires  Square Gustave-Mesureur (place Pinel, Paris 13e) et au centre de la place Nationale (Paris 13e).

Le 24 février 2010, la Ville de Paris a remis la Grande Médaille de Vermeil aux survivants de la compagnie : Manuel Fernandez, Luis Royo Ibañez et Raphaël Gomez.
En 2015, à Paris, le jardin de l’Hôtel de Ville est renommé « jardin des Combattants de la « Nueve » .

Histoire de la « Nueve »

« La Nuève » (9 en espagnol) est le nom de la 9ème compagnie du régiment de marche du Tchad. Ce bataillon faisait partie de la 2ème division  blindée ou Division Leclerc. Cette compagnie enrôlait 160 hommes dont 146 républicains espagnols mais aussi des soldats français,  sous commandement français.

Les combattants espagnols avaient fui leur pays suite à l’avènement de Franco en 1939. Ils ont rejoint l’Afrique du nord et les Forces françaises après le débarquement allié en novembre 1942. A partir de 1942, ils combattent l’Africa Korp en Tunisie. Le français Raymond Dronne et l’espagnol Amado Grannell prennent la tête de la compagnie qui avait intégré la 2ème DB.

Le drapeau tricolore de la seconde république espagnole est choisi en l’honneur des combattants (anarchistes, socialistes ou communistes..). Leurs véhicules blindés portent des noms rappelant la guerre d’Espagne : » Madrid »,  « Guernica », » Teruel », « Ebro », etc.

La Nueve - Wikiwand

Les batailles de la « Nueve »

Avant de libérer Paris le 24 août 1944, la « Nueve » a participé à la bataille de Normandie.  Elle avait débarqué sur la plage d’Utah Beach, dans la nuit du 31 juillet au 1er aout. Elle s’illustre dans des combats contre les divisions Waffen-SS Adolph Hitler et Das Reich.

La « Nueve » repart au combat en septembre 1944. Le 12, à Andelot (52), elle fait 300 prisonniers allemands. Le 15, elle franchit la Moselle et établit une tête de pont. À Nancy, le 26 septembre, le général de Gaulle,  remet des décorations au capitaine Dronne et à plusieurs officiers et sous-officiers espagnols  Le 23 novembre, la « Nueve » participe à la libération de Strasbourg, dernière grande ville française libérée.     On retrouve la compagnie pour la fin des combats en Allemagne. Le 5 mai 1945, elle participe à la prise du  « Nid d’Aigle » d’Hitler à Berchtesgaden. Il ne reste que 16 combattants espagnols, ils étaient  146 lors de leur arrivée en Normandie.

Libération de Paris

Les combattants de la Nueve ont libéré Paris