web analytics
5 décembre 2021

JOURNAL IMPACT EUROPEAN

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

Belle Ile en Mer, un paradis pour les randonneurs

Elle est la seconde des grandes îles de la façade atlantique, après Oléron.
La Bretagne, région située à l’extrême ouest de la France, est une péninsule s’avançant dans l’Atlantique. On y trouve des stations balnéaires sur sa côte sauvage comme Dinard ou St-Malo, ville fortifiée construite sur la Manche. Elle abrite aussi la Côte de Granit rose qui doit son nom à la couleur du sable et des roches. On y trouve également un grand nombre de menhirs (sorte de mégalithe) datant de la préhistoire. La région est constituée de 4 départements: Côtes du Nord (22), Finistère (29), Ille-et-Vilaine (35) et Morbihan (56). Nous n’oublions pas la gastronomie bretonne, les crêpes et les galettes, les  kouings-amanns et la charcuterie. Le tout accompagné de cidre ou de chouchen, boisson alcoolisée à base de miel.

Le Morbihan

Le Morbihan est le seul département qui porte un nom breton (Mor-Bihan), cela signifie « Petite mer ». Le Golfe du Morbihan est le traitd’union entre l’océan et le continent. Toutes les couleurs se fondent dans son paysage: Le bleu des rivières avec le canal de Nantes à Brest, le vert des forêts dont celle de Brocéliande et  la légende de Merlin, le doré des rivages comme du côté de Quiberon. Le département propose la visite d’un patrimoine varié de la campagne aux divers villages comme Josselin et son château, Rochefort en terre ou la Gacilly, berceau de la société Yves Rocher. Chapelles, châteaux, musées et alignements des menhirs de Carnac vous entraînent dans des voyages hors du temps.

Culture et gastronomie

Le Morbihan, c’est aussi une cinquantaine de petites îles et d’îlots dont Groix, Houat, Houëdic et la plus grande, Belle-Île. Côté culturel, n’oublions pas les danses et la musique ainsi que les tenues traditionnelles pour les fêtes et les mariages. Le bagad reste incontournable lors des fest-noz et fest-deiz dans les villes et les villages. D’ailleurs, ces rassemblements sont inscrits au patrimoine culturel immatériel de l’humanité depuis 2012 et passent les frontières. De plus, la ville de Lorient organise chaque année, le Festival Interceltique. Il touche toutes les formes de musiques issues des pays celtiques, des chants millénaires au rock et au jazz. En ce qui concerne la gastronomie, on ne compte plus les spécialités du Morbihan: Crème de Salidou, niniches de Quiberon, sardines de la Belle-Iloise, huitres en chocolat Desplousse, gâteaux en boîte de pain d’épices et cidre de la distillerie du Gorvello se retrouvent sur les tables.

Belle-Île- en-Mer

Belle-Île-en-Mer, appelée plus couramment « Belle-Île », est une île française rocheuse située dans l’océan Atlantique, au sud de la Bretagne dans le département du Morbihan, Elle est la seconde des grandes îles de la façade atlantique, après Oléron. On peut rejoindre Belle Île en bateau, toute l’année, De Quiberon, il y a 45 minutes de traversée. Entre avril et septembre, des compagnies maritimes desservent l’île depuis les ports de Vannes, Port Navalo, Le Croisic et La Turballe. Sur une longueur de 17 km de long sur 9 km de large, l’île, composée de 4 villages, offre des paysages incontournables pour les randonneurs à pied ou à vélo. Il faut absolument voir la citadelle Vauban, le fort Sarah Bernhardt et la pointe des Poulains, les aiguilles du Port Coton et le phare de Goulphar.

Un paysage incontournable

La capitale, Le Palais, port de pêche et de commerce, abrite près de 5 300 habitants. Au nord-ouest, se trouve le petit port de Sauzon, tandis que Locmaria, village le plus méridional de la Bretagne, est à la pointe de l’île. A l’intérieur des terres, on découvre Bangor, au coeur de la campagne insulaire. Un paysage impressionnant et varié attend les touristes, des côtes sauvages aux landes en passant par les falaises abruptes, Criques secrètes, grottes marines et petites rias complètent le tableau, sans oublier les dizaines de kilomètres de sentiers.

Les plus beaux sites de Belle-Île

La Citadelle Vauban

La citadelle Vauban domine la rade de  Le Palais. Bâtie au XIème siècle, Vauban en fait à partir de 1683, l’une des meilleures places fortes de France. On y découvre une place d’armes et un arsenal avec ses courtines, casemates et poudrières.. Elle abrite aussi un musée consacré à l’histoire de Belle Île.

Le Fort Sarah Bernhardt et la Pointe des Poulains

Ce fort du XIXème siècle situé à l’extrême nord de l’île porte le nom de la célèbre actrice française Sarah Bernhardt. Elle y passa tous ses étés durant 30 ans, accompagnée de ses animaux de compagnie: perroquet, caméléon, un crocodile et un boa!  Restauré dans les années 2 000 ainsi que les 2 villas, ils  deviennent un musée consacré à la tragédienne. La Pointe des Poulains offre quant à elle une vue magnifique par temps clair, de l’île de Groix, Lorient et la baie de Quiberon.

Les aiguilles du Port Coton

Les Aiguilles du Port Coton est un des endroits les plus emblématiques de l’île à cause de ses paysages immortalisés par le peintre Claude Monet. On y découvre une vue sauvage sur la commune de Bangor et les falaises abruptes battues par les vents et les vagues. Une véritable inspiration pour les promeneurs et les photographes!

Le phare du Goulphar

Inauguré en 1836, c’est  un des phares les plus puissants d’Europe. Avec ses 152 mètres, ce grand phare en granit domine le site de Port Coton. Il faut monter 247 marches pour atteindre son sommet et admirer une vue sur la côte sauvage. Par ailleurs, une exposition au rez-de-chaussée explique l’histoire du phare et la vie quotidienne des 4 gardiens des lieux.

L’Eglise de Locmaria

Consacrée en 1070 par les moines de l’Abbaye Ste Croix de Quimperlé, l’église de Locmaria, à la pointe est de l’île serait la plus ancienne. Rattachée à la paroisse de Sauzon Belle-Île dans le diocèse de Vannes, l’église est placée sous le patronage de Notre-Dame de l’Assomption. Réparée et agrandie en 1694, le clocher et son dôme en forme de poivrière est ajouté en 1714; la chapelle latérale en 1868.

Légende et ex-voto

La légende de Notre-Dame du Bois- Tors raconte que l’équipage d’un navire hollandais a abattu l’orme dressé devant l’église pour remplacer le mât. Le tronc se mis à rouler puis se raidir lors de la découpe et les marins repartirent sans mât. A l’intérieur, un Ex-Voto, un bateau suspendu au dessus des fidèles, réalisé à Locmaria.  Il comprend 108 canons répartis sur trois ponts, le nom du sculpteur, l’Hermite Denis et l’année de construction ,1862, inscrits sur le gaillard arrière.  L’ex-voto fait 2,80 mètres de long pour 2,38 mètres de hauteur, une envergure de 1 mètre.

Le Port de Sauzon

Le Port de Sauzon est l’un des plus beaux ports de pêche de Bretagne Sud. Il est aussi l’un des villages préférés des Français. Il se distingue par son bourg construit sur la rive gauche de l’estuaire. On y découvre des maisons blanches aux volets colorés, des commerces, des restaurants et des artisans.La rive droite reste préservée. Port de plaisance, installé sur la ria de Sauzon, il offre 60 places, l’évitage de Port Bellec en dispose 32  et l’avant-port, 40 pour les monocoques.

Son histoire

L’histoire de port Sauzon remonte au IIIème siècle. A cette époque, des pillards saxons en firent leur camp de base pour exécuter leurs méfaits sur le continent. Au Vème siècle, les Bretons, de retour sur l’île, développent l’agriculture et la pêche. Au XIXème siècle, la pêche à la sardine permet la construction de conserveries alimentées par des centaines de chaloupes. A ce moment, il s’appelait Port Philippe, suite à l’obtention de crédits par le roi Louis-Philippe.. A la fin du XXème siècle, on construit l’avant-port avec une digue en enrochement.

Les plages

La plage la plus célèbre de l’île est la plage du Donnant, fréquentée par les surfers à cause des rouleaux qu’elle déploie .Les plages jumelles de Bordery et Deuborth possèdent encore une partie de leurs anciens murs de défense. A 2 ou 3 kilomètres au sud de la Pointe des Poulains, Ster Vraz est couverte de sable gris et de galets. Grâce à sa crique abritée des vents, de nombreux bateaux de plaisance peuvent y accoster.

Le Palais

Le Palais, port de plaisance, est la capitale administrative et économique de Belle-Île. On peut y visiter la Citadelle de Vauban, de nombreux musées, des galeries d’artistes d’artisans et de photographes. Parmi ces dernières se trouve celle de Philippe Ulliac. On trouve aussi de bonnes adresses gourmandes.

Une île accueillante

Belle-Île est une île accueillante, elle offre de nombreux hébergements ( hôtels, résidences, campings, maisons d’hôtes…). Elle possède aussi plénitude de lieux pour se restaurer ( restaurants, crêperies, auberges…) A 1 km du Palais, « Le Clos Fleuri’ offre la possibilité de se détendre dans un bar « Art Déco ». A Bangor, surplombant la baie de Goulphar, le « Castel Clara Hôtel » donne sur la mer et les rochers. On y trouve une piscine intérieure d’eau de mer chauffée et un centre de thalassothérapie. Dans un autre style, des particuliers accueillent des touristes à la résidence « Marie Galante » à Locmaria, où ils peuvent profiter d’une magnifique vue sur la mer. depuis la terrasse privée.  

This website uses cookies. By continuing to use this site, you accept our use of cookies.