web analytics

Pour les fêtes, les chefs pâtissiers nous en mettent plein la bûche !

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Pour les fêtes, les chefs pâtissiers nous en mettent plein la bûche !

Les chefs pâtissiers n’en finissent pas de mettre leur talent au service de la créativité pour nous présenter chaque année des bûches gourmandes et plus inventives les unes que les autres qui s’apparentent à de véritables œuvres d’art. Il y en a autant pour le plaisir des yeux que celui des papilles. Voici quelques délices sucrés qui ne manqueront pas de vous mettre l’eau à la bouche avant les fêtes.

Avec Christophe Michalak les desserts seront à la fête. Ils seront surtout très artistiques. Outre ses délicieuses bûches Pistache orientale, Mango, Lactée chocolat caramel et Maison à finaliser chez soi, le pâtissier a laissé sa créativité s’exprimer. Résultats ? De somptueuses gourmandises à savourer.

Fait d’un praliné coulant à la noix de pécan et d’une mousse tant onctueuse qu’intense au chocolat noir tel est son « violon » d’Ingres pour cette fin d’année.  Une nouvelle signature réalisée en édition limitée pour faire danser la fin du repas de fête – Buche « Violon » pour 8 personnes : 78 euros – Sans farine de blé, œuf bio.

Composé du chocolat signature Michalak (66% de cacao), posé sur un socle en chocolat noir, le Père-Noël ne laissera pas indifférent petits et grands avec ses garnitures de friandises au chocolat300 gr : 45 euros.

En superposant noisettes, pistaches d’Oran, sésame grillé de Chine, oranges et gingembres confits, vous obtiendrez un sapin aux mendiants aux douceurs au chocolat noir signature Michalak (66% de cacao) – 330 gr : 35 euros – Produits et autres coffrets sur www.christophemichalak.com

 

La Maison Dalloyau vous fera toucher des sommets gustatifs avec sa « Bûche Oh Sommet »  faite à partir d’une fine coque en chocolat au lait, avec dans son intérieur un croustillant (mélangeant  fruits secs caramélisés au miel d’Ile de France à des noisettes, des amandes, des pistaches, des noix de pécan, des graines de tournesol et du quinoas soufflé), un biscuit moelleux aux fruits secs et aux éclats de chocolat au lait, une mousse au chocolat au lait (46% pur République Dominicaine) et un sablé aux épices douces – Édition limitée pour 8/10 personnes – 109 euros  Plus de produits sur www.dalloyau.fr

Le chef Eric Frechon et Maxime Louis, le chef pâtissier du restaurant Le Drugstore (Paris VIIIème) ont mis leur talent en commun. Résultat ? Un petit « Ruby » ; une savoureuse bûche au croustillant feuillantine au gianduja noisette, au biscuit chocolat avec une ganache montée au caramel et à la fleur de sel et une mousse au chocolat noir à la fève de tonka. Un petit bijou aux saveurs parfaitement équilibrées – Pour 4/6 personnes : 39 euros – www.publicisdrugstore.com

       

     L’artisan pâtissier-boulanger Benoît Castel a décidé de respecter la tradition avec une bûche kitschichisme au chocolat, roulée à l’ancienne et ce, bien évidemment, dans le respect des matières premières. Les papilles succomberont de plaisir avec une ganache gourmande au chocolat amer et au confit d’orange, sans oublier le sablé doré et craquant à souhait – Pour 6/8 personnes : 50 euros – www.benoitcastel.com

 

La tartre Tropézienne s’est inspirée de sa célèbre pâtisserie. Quoi de mieux qu’une bûche hommage composée d’un biscuit Joconde, garnie de sa gourmande crème qui fait son histoire et d’un insert de brisures de framboises, sopoudrée de gros grains de sucre et recouverte de framboises comme dessert de fête qui, de part et d’autre, comprend deux feuilles en chocolat blanc à l’effigie du clocher de Saint-Tropez ? À petit port de pêche mondain, l’élite de la crème des bûches VIP – Pour 6 personnes : 32 euros – www.latartetropezienne.fr

C’est le monde imaginaire du conte d’« Alice au pays des merveilles » qui a inspiré le chef pâtissier Stéphane Arrète de l’hôtel Royal Évian. Sans gluten au chocolat au lait bio Andoa, au thé Earl Grey et à l’orange, sa buche magique en forme de sphère au motif labyrinthe comprend dans sa partie inférieure un assortiment de truffes parfumées à l’orange et au chocolat ainsi que des mendiants. Édition limitée disponible sur réservation pour 6/8 personnes au 04 50 26 85 00 : 110 euros – www.hotel-royal-evian.com

Ce sont les fêtes foraines qui ont motivé la créativité de Matthieu Carlin, tout nouveau chef pâtissier de l’hôtel de Crillon (Paris VIIIème). « Le Carrosse de Noël » est composé d’une mousse au chocolat noir 66%, d’une gelée de pamplemousse rouge sur un biscuit madeleine à la vanille au cœur cacao fleur de sel croquant. Les roues sont en chocolat blanc. Quant au socle et aux chevaux, ils sont au chocolat noir – Réservation 48h à l’avance sur crillon.restauration@rosewoodhotels.com  ou par téléphone au 33 1 44 71 15 17 – Pour 6/8 personnes : 120 euros – www.rosewoodhotels.com

  Avec Pascal Hainigue, chef pâtissier du Burgundy Paris (Paris Ier), la bûche n’aura jamais aussi bien portée son nom. Il signe « Le Stère chocolaté », parsemé de givre argenté, une création craquante en 3D, dédiée à la forêt. Dans son intérieur, un crémeux à  la vanille et au sapin avec une mousse au chocolat Macaé reposant sur un biscuit tendre aux noisettes, avec un croustillant au sarrasin et aux éclats de cèpes dentelles. En édition limitée sur commande – Pour 6/8 personnes : 90 euros – www.leburgundy.com

A vous de choisir maintenant qu’elle sera votre “bonne bûche” …

 

Visuels : (C) DR/Services de presse

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail