web analytics

Pour Pâques, le chocolat se met dans tous ses éclats

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Pour Pâques, le chocolat se met dans tous ses éclats

En ces moments de confinement, jamais il n’aura été notre meilleur allié. Connu pour ses vertus antioxydantes, le chocolat, outre le plaisir qu’il nous procure en le dégustant, est un très bon stimulant cérébral.  Alors, pourquoi s’en priver, surtout si, dans cette période d’isolement, il nous permet de mieux la traverser, à petites doses, bien sûr. Aussi, à l’approche de Pâques, l’occasion, pour certains, la raison, pour d’autres, va être toute trouvée. Cette année encore, créativité va rimer avec gourmandise. Car pour célébrer cette fête religieuse qui interdisait à l’Antiquité de manger tout ce qui symbolisait la vie et la renaissance, les chefs pâtissiers ont mis leur inspiration au service de leur sensibilité artistique. Résultat ? Des petits chefs-d’œuvre à croquer ou à offrir qui feront autant le plaisir des yeux que celui des palais et du mental.

La Maison Angelina nous met de la couleur avec « Aquarelle ». Réalisée par Christophe Appert, cette palette de peinture, qui est composée à 70% de chocolat noir garnie d’amande et noisette, renferme un cœur praliné. Autours du nuancier de couleurs mélangeant de tendres macarons au citron, chocolat, framboise, pistache, vanille et Mont-Blanc, reposent des pinceaux en chocolat noir. Quel meilleur hommage au peintre Vincent Lorant-Heilbronn dont les fresques ornent les murs du salon de thé de la rue de Rivoli n’aurait pu être mieux représenté. (35€) – www.angelina-paris.fr

Pierre Hermé revisite l’œuf de Pâques en l’incrustant de coquillages. En collaboration avec l’artisan décorateur Thomas Boog, il présente « La face de l’œuf », un assemblage au style baroque de deux chocolats selon trois versions (Chocolat blond caramélisé et face chocolat au lait, chocolat au lait et face en chocolat blond ou chocolat noir pure origine Bélize et face chocolat au lait) représentant dans leur milieu un visage travaillé à la façon des tableaux d’Arcimboldo. (59€) – www.pierreherme.com

Quelle idée lumineuse du chef Tristan Rousselot de l’hôtel Prince de Galles que de partir de l’œuf pour en faire une lampe couleur bronze prénommée simplement « Light ». Tellement décorative, la manger serait un péché. Mais ne pas le faire le serait tout autant. Comment résister à la puissance gustative de son chocolat noir cuvée Kilti Haïti (66%) contrastant amertume et note fruitée, (68€) – parlcbarmanager@marriott.com

La Maison Dalloyau met le dinosaure à l’honneur notamment avec « le DiplodoChoc », un entremets garni (oeufs en chocolat blond, pop-corn enrobés chocolat, éclats de noisettes et maïs grillés, dinosaures en chocolat noir et lait). Sa base croustillante aux noisettes du Piémont et maïs grillé, au dessus crémeux au chocolat au lait (46%) pur République Dominicaine, renferme dans son intérieur un biscuit dacquoise aux amandes Valencia avec un crémeux au pop-corn et aux vanilles de Tahiti et de Madagascar et une mousse au chocolat au lait (46%) pur République Dominicaine (individuel 7,50€ / à partager 55€) – www.dalloyau.fr

L’imagination de Christophe Michalak est allée puisée dans ses souvenirs d’enfance. Avec lui, cette année sera synonyme de conquête de l’espace !  Un clin d’œil au cinquantenaire du premier pas de l’homme sur la Lune ?  Certainement. Alors, « Allo Huston ? » Buzz l’astronaute en chocolat noir et lait, garni de fritures au chocolat noir et au lait ainsi que de petits œufs praliné, noisette et caramel Dulcey (300gr : 30€) est prêt à décoller à bord de la fusée en chocolat noir et au lait, emplie des mêmes friandises gourmandes (330gr : 45€) pour aller voir Saturne faite en chocolat noir et ayant un mendiant en guise d’anneau, renfermant dans son intérieur, toujours les mêmes fritures et petits œufs. (300gr : 40€) – www.christophemichalak.com

            

Outre leur Œuf de Pâques en chocolat brillant et brossé noir Caraïbes (61%) ou au chocolat au lait Création (300 gr : 35€), Cyril Lignac et Benoît Couvrand pour La Chocolaterie et la Pâtisserie Cyril Lignac présentent Le Dulcey Cacahuète, une pâte craquante sucrée, d’un crémeux au chocolat Dulcey, d’une mousse mascarpone et d’une crème à la vanille, le tout recouvert d’un glaçage caramel et d’éclats de cacahuètes caramélisés. (40€) – www.gourmand-croquant.com

L’enseigne Hema qui tout en restant sur l’œuf classique a tout de même joué la carte de la nouveauté en proposant cinq nouveaux parfums (beurre de cacahuète, fraise, matcha-lemon, lait pétillant et lait café Caramel : 2.50€ l’œuf de 200gr) ainsi qu’un œuf au chocolat noir 100% vegan, ne comprenant ni lactose, ni produit d’origine animale. (6,00€) – www.hema.com

 

La Maison Française invite à déguster du chocolat autrement avec son coffret renfermant le « Mix Granola Petit Lutin » bio de La Mère Mimosa, bio mariant cacao et amande, une bouteille de l’onctueux chocolat d’Angélina, une barre au chocolat noir avec amande et praliné de François Pralus, des galettes cacao brut de Goulibeur ainsi que « Péché Capital », une  à 70% de cacao aux notes boisées, fruits sec, grillées et pralinées de Chic des Plantes (48€ le coffret) – www.lamaisonfrancaise.com

Visuels : (C) Services de presse

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail