web analytics
24 mai 2022

JOURNAL IMPACT EUROPEAN

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

Super League : le Toulouse Olympique, battu par Hull KR, s’est incliné sur son terrain

Le TO demeure à la dernière place à une unité de retard de Leeds son prochain adversaire vendredi soir à Headingley.

Après sa défaite face aux Dragons Catalans, le Toulouse Olympique défiait Hull KR pour tenter d’accrocher une deuxième victoire cette saison.

Après la courte défaite à Perpignan (10-18), les Toulousains ont connu le même sort avec Hull KR. Certes, l’écart au score ( – 4) est minime, mais la frustration est encore plus grande. Et pourtant, les équipiers de Tony Gigot pendant cinquante minutes ont bien maîtrisé la rencontre.

Le début de match est plutôt à l’avantage des Anglais mais la défense du TO XIII est en place et repousse les premiers assauts. Cette bonne défense offre les premières situations aux Olympiens qui vont faire mouche. Maxime Stefani perce la défense et sert Lucas Albert qui va marquer son premier essai avec Toulouse, 6 à 0.

En première période, la copie était satisfaisante. Avec une défense impeccable, fermée à double tour comme un coffre – suisse, les Olympiens ont ensuite bonifié leurs intentions offensives. À deux reprises, Lucas Albert et Mitch Garbutt se sont retrouvés dans l’en-but des Rovers 12 à 0.

10 minutes fatales au Toulouse Olympique après trois essais successifs par Hull KR

Le deuxième acte démarre très bien pour les Anglais, Toulouse commet un en-avant dès la reprise qui donne une belle munition à Hull KR. Ryan Hall est en bout de ligne pour réduire le score mais la transformation ne passe pas, huit points d’avance pour les Olympiens (12-4).

Une prouesse des Rovers annulée par une banderille de Paul Marcon qui a conforté un peu plus le capital toulousain (18-4). Soudain, le Toulouse olympique a connu un trou d’air fatal. Des munitions ont été (malheureusement) offertes à la formation du capitaine Kenny.

Les Toulousains restent dans leur match et répondent du tac au tac aux Robins, Andrew Dixon casse la ligne pour envoyer Paul Marcon à l’essai, 18-4 à la 50ème minute. Mais les joueurs de Sylvain Houles vont connaître 10 minutes terribles avec pas moins de trois essais encaissés. C’est d’abord Ryan Hall qui s’offre un doublé pour porter le score à 18-10.

Dans la foulée, George King casse la ligne olympienne pour inscrire le troisième essai anglais avant que Jordan Abdull soit parfaitement trouvé en soutien pour permettre à son équipe de passer devant grâce à la transformation qui passe, 18-22.

Euphorique en cette fin de rencontre, Hull a conforté son avance par une ultime réalisation en force du pilier Storton (18-28).

Toulouse jette ses dernières forces dans la bataille mais commet à nouveau une erreur fatale. Matty Storton franchit la ligne et marque le cinquième essai des Robins à neuf minutes du terme, le break est fait. Toulouse relance le match à deux minutes de la fin avec le doublé de Paul Marcon en coin. Chris Hankinson poursuit son sans-faute mais ça ne suffira pas, les Toulousains ont eu une saine réaction en fin de partie. Idéalement servi en bout de ligne, Paul Marcon a ramené le score à une proportion plus raisonnable (24-28), un score tout à fait conforme à la physionomie du débat.

Après avoir mené 18 à 4, le Toulouse Olympique s’incline 24 à 28 face à Hull KR et comme contre les Dragons Catalans, les hommes de Sylvain Houles auront des regrets.

Le TO demeure à la dernière place à une unité de retard de Leeds son prochain adversaire vendredi soir à Headingley.

TOULOUSE OLYMPIQUE 24 – HULL KR 28
M-T : 12-0, arbitre : M. Moore (Angleterre), 6180 spectateurs.

Vainqueurs : 5 E Hall (42e, 52e), King (58e), Abdull (61e), Storton (73e) ; 4 T Dagger (53e, 59e, 62e, 74e).

Vaincus : 4 E Albert (16e), Garbutt (29e), Marcon (46e, 78e) ; 4T Hankinson.

Evolution du score : 6-0, 12-0 /12-4, 18-4, 18-10, 18-16, 18-22n 18-28, 24-28.

Toulouse : Ashall-Bott ; Marcon, Vaivai, Hankinson, Bergal ; (o) Gigot (cap), (m) Albert ; Puech ; Stefani, Dixon ; Navarrete, Sangaré, Sangaré. Sont entrés en jeu : Pélissier, Hansen, Garbutt, Springer.

Hull KR : Dagger ; Ryan, Crooks, Kenny (cap), Hall ; (o) Milnes, (m) Abdull ; Minchella ; Wood, Hadley ; Sorton, Litten, King. Sont entrés en jeu : Parcell, Sims, Keinhorst, Richards.

This website uses cookies. By continuing to use this site, you accept our use of cookies.