web analytics

Une explosion dans le métro de Saint-Petersbourg, une dizaine de morts et d’une vingtaine de blessés

GABRIEL MIHAI

Le bilan provisoire est d’une dizaine de morts et d’une vingtaine de blessés.

« Selon les informations disponibles actuellement, dix personnes sont décédées ou gravement blessées », a rapporté une source policière à l’agence russe TASS.
Une explosion s’est produite lundi dans le métro de Saint-Pétersbourg, rapporte le site d’information russe Life News. L’agence Interfax a fait état d’au moins dix morts. L’agence de presse RIA avait auparavant fait état d’au moins dix blessés.

Le site Life Newsa diffusé des images de blessés allongés sur un quai. Il a également publié une photo montrant la porte éventrée d’un wagon du métro.

D’autres médias russes dont l’agence de presse RIA ont également signalé une explosion dans le métro. Un journaliste de Reuters a vu une dizaine d’ambulances s’approcher de la station Sennaïa Plochtchad.

Informé de l’explosion, le président Vladimir Poutine a confirmé qu’il y avait des morts et des blessés graves. « Les circonstances du drame n’ont pas encore été clairement établies », a poursuivi le chef de l’Etat, précisant que toutes les hypothèses, y compris la piste terroriste, étaient examinées.

Mais selon certaines sources policières, au vu des dégâts, les explosions auraient été créées par des charges de faible intensité.

Le site Fontanka indique pour sa part que trois stations du réseau ont été fermées aux voyageurs.

Il n’y a eu qu’une explosion dans le métro de Saint-Pétersbourg. Elle s’est produite entre deux stations, a indiqué une source des services d’urgence de la ville.

Le ministère russe de la Santé, cité par l’agence Interfax, communique un bilan revu à la hausse, mais toujours incertain, de 10 morts et 47 blessés.

La candidate du Front national à la présidentielle, Marine Le Pen, a adressé sur Twitter ses « condoléances au peuple russe ». Elle avait rencontré Vladimir Poutine dix jours plus tôt à Moscou.

« Je suis avec vous » a écrit en cyrillique Emmanuel Macron, s’adressant au peuple russe dans un tweet. Le Pen, Hamon, Macron… Les réactions des candidats à la présidentielle française se multiplient.

À la suite des événements de Saint-Pétersbourg, le ministre de l’Intérieur Matthias Fekl annonce dans un communiqué que la sécurité est renforcée dans les transports en commun d’Île-de-France, « par mesure de précaution ».

François Fillon témoigne à son tour de sa « solidarité » après cette explosion à Saint-Pétersbourg : « Hier à Londres, aujourd’hui à Saint-Pétersbourg (…) Vaincre le terrorisme doit être notre priorité absolue », a-t-il écrit sur Twitter.

François Hollande a exprimé sa « solidarité » dans un communiqué de l’Élysée. Il propose « l’assistance » de la France à la Russie après cette explosion et insiste sur « la nécessité d’une vigilance de tous les instants ». Le chef de l’État fait également savoir qu’il « s’entretiendra très prochainement avec le président Poutine ».

 

Une réflexion sur “Une explosion dans le métro de Saint-Petersbourg, une dizaine de morts et d’une vingtaine de blessés

  • 3 avril 2017 à 15 h 49 min
    Permalien

    IMPACT EUROPEAN aime les débats.
    Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
    La rédaction.
    Caractères restants: 350

    IMPACT EUROPEAN likes debates.
    Please use your full name. False identities will be banned. We reject hateful, defamatory, racist or xenophobic messages, threats, incitement to violence or other insults. Thank you for thinking that many people are reading you. And good debate!
    Writing.
    Characters left: 350

Commentaires fermés.