web analytics

20ème édition de Paris Photo au Grand Palais

VÉRONIQUE  YANG

Avec le parrainage du ministère de la culture et de la communication, Paris Photo s’est tenu pour la 20ème fois au Grand Palais du 10 au 13 novembre 2016.

En novembre, mois de la photo, on découvre dans ce salon,  l’art photographique de professionnels venus du monde entier. Les amateurs peuvent se régaler les yeux.

En 1997, date de la première édition, la création d’un salon de ce genre paraissait risquée mais à la clôture, ce fut une véritable réussite et il fut décidé de renouveler l’expérience l’année suivante et après et dès 2011, il fut décidé que ce show photographique ait lieu au Grand Palais.
A cette époque, New-York détenait le monopole avec la foire internationale (AIPAD Photography Show) depuis 1979.

Alors que les agences photo se tournent vers de nouveaux modèles avec le rachat de certaines d’entre elles comme Gamma, Sygma et Sipa dans les années 70-80, une seule, Magnum, après certaines adaptations, reste sur les rangs.Magnum fêtera d’ailleurs ses 70 ans l’année prochaine.

La photographie américaine est toujours en vedette  même si Paris se classe dans les premiers pour ce qui est de la création photo.

La croissance du marché, d’autre part sous-évaluée met en avant la photographie contemporaine numérique qui pourtant ne représente que 1% des ventes mondiales. Il a fallu attendre 2005 pour que la vente d’une photographie dépasse le million de dollars.
La pièce la plus chère du monde s’est vendue 4,34 millions de dollars en 2011 mais les grands noms tels Cartier-Bresson, Doisneau ou Capa sont absents de cette liste.

Depuis 2010, le marché a évolué, les foires en étant le principal moteur et actuellement on voit une percée de nouveaux auteurs provenant d’Asie ( Chine, Japon, Corée…).
Aujourd’hui, la Chine se démarque comme étant la seconde puissance sur le marché de l’art photographique après les Etats-Unis. Malgré cela, elle ne réalise que1,2% des ventes mondiales car les chinois ne s’intéressent  en particulier qu’à la photo de leur pays selon Romain Degoul fondateur de la galerie Paris-Pékin en 2005. Il ouvrira en 2008 une seconde galerie à Paris car la
photographie numérique est devenue le courant dominant  en Chine dans les années 2005-2006.

En dehors de cela, nous avons retrouvé à Paris Photo 2016 d’autres courants; Ainsi, le centre Georges Pompidou  a proposé au salon d’honneur une exposition d’une centaine de photographies intitulée « The Pencil of Culture », oeuvres acquises depuis 2007.

Le photomontage était aussi présent avec les oeuvres de Zofia Kulic, art qu’elle a appris après deux voyages en Pologne en 92 et 93.

Une fois de plus Paris Photo nous a révélé des oeuvres photographiques exceptionnelles et nous attendons avec impatience la prochaine édition.

 

PHOTOS: IMPACT EUROPEAN / WPA – BM

paris-photo-17                         paris-photo-16

paris-photo-15         paris-photo-14

paris-photo-13    paris-photo-12

paris-photo-11    paris-photo-10

paris-photo-09    paris-photo-08

paris-photo-07   paris-photo-06

paris-photo-05   paris-photo-04

paris-photo-03   paris-photo-02

paris-photo-19   paris-photo-18