web analytics

Faire du vélo pour sensibiliser à l’urgence climatique: mettons-nous tous à poil !

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

La première édition des cyclonudistes, un défilé organisé entre le Bois de Vincennes et Bercy (XII e ) par la Fédération Française de Naturisme le dimanche 8 septembre pour défendre le climat à Paris a viré au fiasco. La manifestation s’est résumée à une vingtaine de cyclistes pédalant dans leur plus simple appareil autour de la place de la Nation et de la Bastille (XII e), l’espace de quelques minutes (…) pour les photographes et les caméras.

Connu dans le monde entier, le World Naked Bike Ride a généralement lieu en mars pour l’hémisphère sud et en juin pour l’hémisphère nord. Si des villes comme Lille, Marseille, Nice ou Toulouse ont sauté sur l’occasion à plusieurs reprises, notre chère capitale s’est bien gardée de sortir les fesses à l’air jusqu’à présent.

La Cyclonudista a pour but de sensibiliser l’opinion publique et la classe politique à la protection des usagers faibles en ville, mais aussi à la qualité de vie dans les centres urbains. Cet événement revendicatif et festif a pour but de réclamer plus de sécurité pour les cyclistes en ville (création de plus de pistes cyclables, partage équitable de l’espace entre cyclistes et automobilistes, etc.), une diminution de la pollution et des nuisances sonores, ainsi que la mise en place de la gratuité des transports en commun.

Un fidèle de la Vélorution nous rappelle la philosophie du mouvement : “On ne bloque pas la circulation, on est la circulation…” La crise écologique ne bénéficie pas d’une couverture médiatique à la hauteur de son ampleur, de sa gravité, et de son urgence. Reporterre s’est donné pour mission d’informer et d’alerter sur cet enjeu qui conditionne, selon nous, tous les autres enjeux au XXIe siècle.

Se mettre à poil et avoir une bon coup de pédale vous aide à défendre vos valeurs. Le 8 septembre, la première Naked Bike Ride a été organisée à Paris, l’occasion d’avoir sa petite fleur à la fraîche et de militer en même temps pour l’écologie, l’environnement une sujet sensible en 2019.

Cette manifestation, inventée en Espagne au début des années 2000, a ceci de particulier qu’elle réunit des cyclistes dans leur plus simple appareil : des cyclonudistes. “Tous nus pour sauver la planète !”

Dès le matin, des patrouilles de police se sont relayées sur l’espace naturiste aménagé dans le Bois de Vincennes pour prévenir que les contrevenants seraient verbalisés pour « exhibition sexuelle ». La présence de force de sécurité du côté du Château de Vincennes a dissuadé les manifestants partis en cortège en direction de Paris.

Seuls quelques rebelles se réclamant du collectif « extinction rebellion » engagé dans la lutte contre le dérèglement climatique ont décidé de braver l’interdiction de la préfecture de police.

La nudité serait révolutionnaire. A moins que cette façon de militer ne révèle autre chose : le signe d’un activisme désarmé, impuissant, vulnérable. Le roi est nu, alors mettons-nous tous à poils !

Ils ont finalement été stoppés et dispersés par les CRS avant d’atteindre le ministère en groupe.

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail