web analytics

« Fashion maman »

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

« Fashion maman »

La fête des mères, habituellement célébrée le dernier dimanche du mois de mai, est, cette année, décalée à celui d’après, à savoir le 7 juin ; la Pentecôte tombant au même moment. Mais savez-vous à quand remonte cette tradition qui met à l’honneur les mamans ?

Elle tiendrait ses origines des Grecs. Dans la mythologie, ils célébraient la fertilité au printemps et vouaient un culte à Rhéa, la mère de Zeus.

Mais c’est aux États-Unis que l’on doit en 1914 d’en avoir fait une fête officielle.

En France, Il semblerait que la primeur de cette célébration revienne au village d’Artas en Isère. En effet, il revendique d’être le premier à avoir initié l’organisation d’une cérémonie visant à féliciter deux mères de neuf enfants en leur décernant le prix de Haut mérite maternel en 1906.

Toutefois, il faudra attendre 1929 pour l’officialisation par le gouvernement de cette journée bien que Lyon depuis 1918, rende hommage aux mères et aux épouses qui ont perdu leurs fils ou leur mari pendant la guerre.

Quoiqu’il en soit, les mères ont une importance primordiale. « Allô maman bobo ». Elles sont celles qui donnent la vie certes, mais elles sont bien plus que cela. « Si maman si… » Le maréchal Pétain le disait lui-même à la radio en 1942 : “Vous seules, savez donner à tous ce goût du travail, ce sens de la discipline, de la modestie, du respect qui font les hommes sains et les peuples forts. Vous êtes les inspiratrices de notre civilisation chrétienne“.

Les femmes seraient soi-disant programmées pour être mère. Ce qui est certain, c’est que la mère parfaite n’existe pas. « Maman aurait tort » ? Chacune fait simplement comme elle peut et démontre régulièrement que l’impossible peut devenir possible. Il n’y a rien de plus fort que le lien qui unit une mère à son enfant, quoi qu’il fasse, quoi qu’il devienne. Elle transmet de l’amour et des valeurs, ouvre le chemin, console et accompagne. « Quand je me blesse elle est douceur. Comme une caresse dans l’existence. Quand j’abandonne elle devient lionne. Et me relève avec patience. Quand j’ai la folie des grandeurs. Elle me ramène sans me faire mal. Elle est dans ce monde infernal. Mon étoile parmi les étoiles (extraits « Les yeux de la mama »). Ce rôle de coach de vie à plein temps n’est pas de tout repos, c’est pourquoi il a pour maître mot celui de la patience.

Aussi, qu’est-ce qu’une journée, quand, au final, les mamans devraient être honorées au quotidien ?Alors, profitons de cette journée pour davantage leur faire plaisir avec des fleurs, un parfum, des chocolats, un bijou … et surtout, leur dire MERCI pour nous avoir « porté avant le monde, nous porter encore chaque seconde et nous emporter avec elle ».

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Laisser un commentaire