web analytics

La comédienne et dramaturge Charlotte Gabris sort son premier roman

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

La comédienne et dramaturge Charlotte Gabris sort son premier roman

C’est l’heure de déjeuner. Deux femmes s’installent chacune de leur côté à la terrasse d’un café parisien. Comme 30% des gens, elles s’apprêtent à déjeuner seules. L’une, mannequin à ses heures perdues, a quitté sa Suisse natale pour venir sur la capitale faire un stage en architecture intérieure. Célibataire de 25 ans logeant dans un 9m², la solitude et l’indépendance la terrorisent. Elle n’attend rien spécialement de la vie, mis à part qu’elle soit plus pimentée. En attendant, elle s’emploie à plaire à tout le monde. L’autre n’est pas plus sûre d’elle et fait encore moins confiance aux autres. Malgré un travail stable, à trente-deux ans, elle se retrouve quelque peu perdue par sa vie de couple. Elle voudrait se marier, mais pas son compagnon qui préférait d’abord avoir un enfant.

Ces deux femmes vont alors n’avoir de cesse tout au long de leur déjeuner de s’observer, se juger, se comparer, se critiquer et même se moquer en silence l’une de l’autre. Deux protagonistes qui se parlent dans un échange muet où chacune essaie de deviner l’autre et d’inventer sa vie. Une rivalité féminine avec pour dénominateur commun la crainte de l’isolement et pour trame de fond un jeu de ping-pong narratif bien orchestré avec pour balle les diktats de la beauté et de la mode ; des faux-semblants qui in fine, sont manipulés par une pression sociétale, influencés par un manque de confiance en soi et la peur du regard des autres. Un jugement abusé dont il temps de casser les codes pour tendre vers un « body positive » afin de s’aimer et de revendiquer ses défauts.

Deux femmes. Deux vies que tout oppose … en apparence seulement. Car finalement, ces deux femmes se ressemblent bien plus qu’elles le pensent. Elles sont comme ses flammes jumelles qui se confondent et se méprennent. Alors carpe diem. Être en quête d’un idéal oui, mais avec bienveillance tout en profitant de la vie.

Aussi, laissons-les à leur terrasse, profiter de ce moment où comme le chante si bien Stéphan Eicher « L’une prend son café en riant pendant que l’autre la regarde à peine. Plus rien ne la surprend sur la nature humaine. C’est pourquoi elle voudrait enfin si elle le lui permet, déjeuner en paix » et les entendre commander : « Serveur, un déjeuner en paix s’il vous plait ! »

« Déjeuner en paix », un premier roman de Charlotte Gabris. Dans un style fluide et simple, à l’esprit vif et piquant, elle y livre une satire contemporaine et caricaturale à travers des fonds de pensées féminines très réalistes et ouvre ainsi la réflexion sur l’acceptation de soi, la relation à l’autre, la gestion de la solitude et la tolérance ; un questionnement légitime sur comment être une jeune femme au XXIème siècle et y trouver sa place, son équilibre et son bien-être. Aux éditions du Cherche Midi.

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail