L’académicien Michel Déon est décédé d’une embolie pulmonaire

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

GABRIEL MIHAI

L’écrivain et académicien Michel Déon, qui fit partie du courant littéraire des “Hussards”, est décédé ce mercredi à l’âge de 97 ans, a indiqué la secrétaire perpétuelle de l’Académie française Hélène Carrère d’Encausse.

Michel Déon est décédé d’une embolie pulmonaire, mercredi à l’âge de 97 ans en Irlande où il résidait depuis plus de trente ans, a précisé l’éditeur Olivier Frébourg, un ami de la famille. Il est l’auteur d’une cinquantaine d’ouvrages, surtout des romans, dont «Les poneys sauvages» et «Le taxi mauve», adapté au cinéma avec Philippe Noiret et Charlotte Rampling.

Le nom de cet homme de droite, ancien secrétaire de rédaction à l’Action française, journal royaliste, était rattaché au mouvement des «Hussards», un courant littéraire des années 50-60 anti-gaulliste et opposé aux existentialistes. Il en était le dernier représentant.

Michel Déon a reçu de nombreux prix comme l’Interallié pour “Les Poneys sauvages” (1970), le grand prix du roman de l’Académie française pour “Un Taxi mauve” (1973), le grand prix européen de littérature pour albums d’enfants pour “Thomas et l’infini” (1976), le prix des Maisons de la presse pour “Je vous écris d’Italie” (1984) ou le prix Giono pour l’ensemble de son œuvre (1996).

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail