web analytics

Le miel et les abeilles aux Galeries Lafayette pour Noel

Virginie Efira a procédé au lancement des illuminations des vitrines des Galeries Lafayette le 20 novembre. Le thème choisi est « La Ruche de Noel« .

Dans les vitrines, 14 personnages inspirés des abeilles s’activent dans 11 scènes dont la Patinoire, le Banquet de la Reine, les Jardins d’hiver, l‘Envol des cadeaux… L’or s’identifie au miel, les alcôves aux alvéoles, la coupole à un ciel de fête

A l’intérieur du magasin , le traditionnel sapin parsemé de boules et de fleurs d’hiver et surmonté par la « Reine des Abeilles » trône sous la coupole  entourée d’abeilles virevoltantes et de fleurs d’hiver . Toutes les 30 minutes, extinction des feux pour laisser place à des jeux de lumières simulant l’éveil de la ruche et l‘envol des abeilles à la lueur des leds multicolores. Le public peut se rapprocher du sapin pour l’admirer à partir du « glass walk » situé au 3ème étage du magasin.

Pour la première fois, une patinoire de 176 m² est installée sur le toit des Galeries Lafayette où une des plus belles vues de Paris, du boulevard Haussmann illuminé pour les fêtes de fin d’année, jusqu’à la Tour Eiffel scintillante s’offre aux Parisiens et aux touristes.

La magie de Noel s’invite dans les vitrines du boulevard Haussmann où les abeilles s’affairent comme dans une ruche où chacune a son rôle à jouer dans les préparatifs de Noel, des butineuses aux ouvrières qui se mettent à la cuisine, en passant par les éclaireuses pour les illuminations du banquet de la Reine. Les fleurs d’hiver permettent aux abeilles de se rassasier durant la saison froide. Elles s’emploient alors à la production des cadeaux de Noël et d’autres partent à l’aventure de l’hiver, butiner les douceurs et cadeaux de l’hiver.

Avec 37 millions de visiteurs par an, les Galeries Lafayette Haussmann est le plus grand magasin parisien. Sa création en 1893 est liée aux 2 cousins alsaciens, Théophile Bader et Alphonse Kahn, venus s’installer entre la Gare St Lazare et les Grands Boulevards pour ouvrir un magasin de nouveautés et curiosités. Une vingtaine d’années plus tard, le magasin double de taille grâce à des acquisitions de nouveaux immeubles. C’est à cette époque qu’est construite la coupole au style byzantin sur le toit du « bazar de luxe ». Dans les années 20, le succès grandissant et la notoriété devenant internationale, le grand magasin reçoit le titre de »magasin le meilleur marché de tout Paris ».

Durant la seconde guerre mondiale, les familles Bader, Meyer et Heilbronn, propriétaires des Galeries Lafayette sont dépossédées de leurs biens qu’elles récupéreront à la libération. En 1951, Édith Piaf donne un concert devant les Galeries du boulevard Haussmann où est inauguré le plus haut escalator d’Europe. En août 1974, le « remodeling » du rez-de-chaussée entraîne la dépose de l’escalier d’honneur conçu par Théophile Bader en 1912 En 1952, les Galeries Lafayette créent un bureau de style et recrutent Ghislaine de Polignac. Depuis 2014, Les Galeries Lafayette possèdent des magasins de déstockage Galeries Lafayette Outlet, aujourd’hui au nombre de 8 sur le territoire.

Depuis 2017, les Galeries Lafayette ont ouvert un nouveau magasin à Istanbul (Turquie), développé en franchise avec DEMSA ainsi que d’autres ouvertures à Shanghai, au Luxembourg, à Koweït City.

En 2018, le réseau de magasins français Galeries Lafayette évolue grâce à l’annonce du projet d’affiliation à la FIB de 22 magasins, principalement situés dans les cœurs de villes de province.

En 2012, suite au rachat  par le Qatar du 52-60 Champs-Elysées, anciennement Monoprix puis Virgin Megastore, des travaux de restauration commencent à partir de 2016 par le cabinet d’architecture de Bjark Ingels. Le 28 mars 2019, le nouveau magasin est inauguré. On peut y trouver  650 marques dans un espace de 6.500 m², qui peut accueillir plus de 10.000 visiteurs par jour.

En juillet 2019, une partie majoritaire du capital de la marque de joaillerie  Mauboussin est racheté par le groupe.