web analytics
19 janvier 2022

JOURNAL IMPACT EUROPEAN

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

Les Columérins ont subi la loi de Vannes (23-29)

Le RC Vannes a réussi un exploit ce vendredi soir, en renversant Colomiers, 3e du classement, sur sa pelouse (23-29). C’est la première victoire à l’extérieur des Bretons de la saison.
     

Le RC Vannes a réussi un exploit ce vendredi soir, en renversant Colomiers, 3e du classement, sur sa pelouse (23-29). C’est la première victoire à l’extérieur des Bretons de la saison.

Pourtant vêtus de blanc face à Colomiers vendredi soir, pour la 12e journée de Pro D2, les Bretons ont réalisé une prestation haute en couleurs, en s’imposant à l’extérieur pour la première fois de la saison et en renversant le 3e du classement (23-29).

Le RCV, nonobstant les absences d’Abendanon et d’Hilsenbeck, avait un bon coup à jouer en banlieue ouest de Toulouse après son succès à domicile contre Provence Rugby, la semaine dernière.

Sans doute le chiffre qui réjouit le plus les Vannetais à Colomiers, ils ont enfin accroché leur première victoire à la saison à l’extérieur. Un déplacement payant après lequel ils courraient depuis le début du championnat sans jamais l’obtenir.

Une première période laborieuse, le RC Vannes est parvenu à renverser le match et à inscrire quatre essais après la mi-temps. Jusqu’à la 80e minute, c’est donc avec cinq points dans les bagages que pensaient repartir les Vannetais. C’était sans compter Colomiers et Edoardo Gori, qui inscrivait l’essai annulant le bonus offensif de Vannes, qui ramenait tout de même quatre points en Bretagne.

Après une première période piteuse pour le RCV, pourtant dominateur, mais qui n’a pas réussi à concrétiser un seul temps fort (13-3 à la pause), quand Colomiers, réaliste, a enchaîné, les Bretons sont revenus des vestiaires avec des ambitions.

À la reprise toutefois, ces derniers reprenaient de bien belles couleurs, aussi bien à la faveur des essais signés Sacha Valleau et Jérémie Abiven que du coaching auquel procédaient Spitzer et Frazer. Les contours du retour sur les talons de Columérins non pas aux abois mais en délicatesse avec leur redistribution offensive se dessinaient.

Auteur de 4 essais en seconde période, dont un dès les premières minutes de jeu, les Vannetais ont été patients, précis et joueurs. Ils ont inversé la tendance du match et fait taire un Colomiers bien silencieux lors du second acte.

Malgré un retour à la 79e minute de Colomiers – un essai de Gori -, Vannes a tenu bon et décroché une victoire essentielle dans sa compétition. Enfin, le réveil des Vannetais.

Le RCV s’est donné un peu plus d’air au classement : il compte désormais 5 points d’avance sur le premier relégable et est à 4 points du Top 10.

Grand bien, même, puisque les Vannetais ont joué l’une des meilleures deuxième période de leur saison, quatre essais à la clé.
Parmi les autres satisfactions de la soirée, un coaching payant à la 50e, avec les entrées de joueurs au faible temps de jeu. Quentin Étienne (3 matches) et Branden Holder (4 matches) se sont notamment illustrés à l’ouverture et au centre. Des entrées pleines d’envie qui donnent confiance au groupe : même en faisait tourner avec des mecs qui n’ont pas joué depuis longtemps, tout le monde est au niveau​, remarquait le troisième ligne.

Etienne transforme et Vannes revient à un tout petit point de Colomiers. Quel retournement de situation!
Abiven se saisit de la balle sur la touche et file aplatir dans l’en-but, en surprenant la défense des Bleus. Vannes revient (16-13). Etienne transforme et Vannes revient à un tout petit point de Colomiers.

Branden Holder se faufilait le long de la ligne côté droit et « grillait » Alexis Palisson en personne dans un mouchoir de poche. Pour la première fois, Vannes est aux commandes : 22-16. Plus fort encore, non seulement les Garonnais n’empochaient même pas le bonus défensif, l’ultime réalisation intervenant beaucoup trop tard pour inverser la tendance.

Le US Colomiers s’est incliné pour la deuxième fois de suite à domicile. Les Columérins qui étaient en tête à la pause 13-3 ont été renversé finalement 23-29 par des Bretons pragmatiques et dominateurs en conquête.

En revanche, la soirée s’est moins bien passée pour Colomiers, quatrième et Montauban, cinquième. Les Columérins ont subi la loi de Vannes dans leur antre de Michel-Bendichou (23-29), alors qu’ils menaient pourtant 13-3 à la mi-temps grâce à un essai de pénalité (29eme). Mais les Bretons se sont réveillés au retour des vestiaires, et ont marqué quatre essais par Sacha Valleau (45eme), Jérémie Abiven (58eme) et deux essais de pénalité (63eme et 75eme). Colomiers a aussi marqué un essai de pénalité juste avant la sirène, mais il était trop tard. Vannes remonte à la 13eme place.

Arbitrator: Nicolas Datas assisted by MM. Santamaria and Roche.

POINTS

RC Vannes: 4 tries Valleau (45 ’), Abiven (58’), Holder (62 ’), Beziat (74’); 1 Hollinshead penalty (29 ’); 3 Etienne transformations (58 ’, 62’, 75 ’).
Colomiers: 2 tries Ponpon (26 ’), Gori (79’); 3 penalties (25 ’, 39’, 50 ’); 2 transformations Seguy (27 ’), Seguela (79’).

COLOMIERS: Girard (Rokoduguni, 21 ’) – Saurs, Perrin (Pimienta, 54’), Deysel, Palisson; (o) Séguy (Seguela, return, 70 ’), (m) Seguela (Gori, 63’); Pacheco (Macovei, 59 ’), Dastugue, Ponpon; Ricard (Coletta, return, 70 ’), Coletta (cap) (Chartier, 54’); Pirlet (Palma-Newport, 49), Saaidia (Larrieu, 59 ’), Djehi (Dubois, 49’).

RC VANNES: Dridi – Gratien, Valleau (Holder, 47 ’), Burgaud, Duplenne; (o) Hollinshead (Etienne, 47 ’), (m) Saseras (Paige, 47’); Gorrissen, Boulier (Bazin, 47 ‘) Abiven (cap); Leroux (Edwards, 47 ’), O’Shea; Tafili (Kité, 49 ’), Blanchard (Beziat, 47’), Bordelai (Dumas).

This website uses cookies. By continuing to use this site, you accept our use of cookies.