web analytics

Rugby Nationale: Victoire de Blagnac 24 à 14

Les Chambériens, joueurs comme à leur habitude, ont encore une fois échoué près du but à Blagnac (24-14), une formation à leur portée, en encaissant trois essais et en n’en rendant que deux à leur adversaire haut-garonnais.

Ils s’inclinent pour la 10e fois de la saison et repartent du stade Ernest-Argelès sans même le point défensif, eux qui en avaient glané 4 jusqu’ici (plus un match nul et une victoire) en déplacement.

Pourtant, ils auraient dû au moins l’obtenir sans une décision de l’arbitre qui refusait un essai bel et bien marqué par Fusier à 5 minutes de la fin (75e) pour un placage à retardement du 2e ligne Touchkaïeff. Sauf que sur l’action, c’est l’ailier opposé de Chambéry, Thomas Hecquet, qui avait été gêné au préalable illicitement alors qu’il prenait de vitesse le dernier défenseur de Blagnac pour marquer en coin sur un coup de pied à suivre du demi d’ouverture remplaçant Belie.

Brice Mach (co-entraineur de Chambéry) : « Oui, encore une fois contents d’avoir un groupe comme on l’a mais on a manqué un peu de respecter les fondamentaux pendant tout le match. Il y a eu du bon et du très mauvais et aujourd’hui pour gagner face à une équipe comme Blagnac, il faut être constants pendant 80 minutes. Après, il y a une décision de l’arbitre, on ne voit pas le même match comme d’habitude mais selon moi mais c’est comme ça, c’est l’arbitre le patron, on doit se fier aux décisions, c’est tout. Notre objectif reste de sortir de cette dernière place que l’on occupe encore ce soir, il nous reste deux matchs en retard, on compte dessus, maintenant c’est à nous de relever encore une fois la tête, la saison est dure mais elle est dure pour tout le monde, et on va prendre match après match. »

Mais cela n’enlèvera rien aux errements savoyards, inconstants sur les 80 minutes, qui les prive d’un succès qui leur tendait les bras. Encore une fois bousculés à l’extérieur par l’entame de ses hôtes (0-10, 9e), le SO Chambéry s’est remis petit à petit à l’endroit dans la deuxième partie de la première mi-temps, marquant un essai sur groupé pénétrant par Sauzaret (21e) et prenant clairement l’ascendant dans une partie ouverte.

Mais en ne concrétisant pas ses nombreuses occasions, notamment un ballon lâché par Dylan Nocete alors qu’il filait seul à l’essai sur une relance de 50 mètres et un retour de passe intérieur de son ailier Fusier (25e), puis sur trois pénaltouches non concrétisées par maladresse ou par la résistance vaillante haut-garonnaise au lieu de prendre les points au pied, ils se faisaient punir dans les arrêts de jeu de la première mi-temps sur la seule réelle offensive des hommes de Christophe Deylaud. Une action conclue par l’arrière intercalé Jean-André Vernetti (7-17).

Un coup derrière la tête qui paraissait rédhibitoire pour la lanterne rouge du championnat lorsque le troisième ligne centre des « Caouecs » enfonçait le clou juste après la 50e minute de jeu (7-24), mais Chambéry, avec un sang neuf insufflé dans ses rangs par le coaching, et le talent de son ailier Martin Carré auteur d’une relance de 50 mètres conclue, dans la continuité, par le talonneur Julien Primault, redonnait l’espoir avant l’heure de jeu au SOC (14-24, 57e).

Mais encore une fois, et alors qu’il jouait à 15 contre 14 dans la foulée, Chambéry n’allait pas concrétiser sa nouvelle mainmise sur la rencontre, tombant des ballons sur des actions trois quarts-avants de belle facture, et se faisant renvoyer dans leurs pénates par les longs coups de pied de Vernetti. Jusqu’à l’action de la 75e minute et l’essai refusée par Fusier, qui les privait au moins d’un point de bonus défensif qui n’aurait pas été immérité sur l’ensemble de la rencontre.

BLAGNAC 24 – CHAMBERY 14
MT : 17-7 ; arbitre : Cyril Le Gall assisté de MM. Caballero et Couvreur.

Vainqueurs : 3 E Martin (10), Vernetti (40), Bonnet (50), 1 P (4), 3 T Augustin (11), Vernetti (40, 51).

Vaincus : 3 E Savonet (22), Primault (58), ; 2 T Gerber (22, 58).

Evolution du score : 3-0 ; 10-0 ; 10-7 ; 17-7/ 24-7 ; 24-14.

BLAGNAC : Vernetti ; Graulle, Gaignard, Bardaud (Cugier, 43), Villemur ; (o) Augustin (Vareilles, m-t), (m) Ferrary (Arty, 59) ; Lecomte, Bonnet, Verdy ; Mignonat (Maurens, m-t), Mutel (Banière, 69) ; Lebrequier (De Sousa, 52), Piffero (cap., Villerouge, 52), Martin (Weber, 52).

Carton jaune : Weber (63)

CHAMBERY : Moinot (cap.) ; Fusier, Zanin (Hecquet, 68), Nuu, Carré (Bélie, 59) ; (o) Gerber, (m) Nocete (Phillips, 50) ; Gregeois, Martinez, Dance (Burgaud Grimart, 54) ; Vieilledent (Tchouchkaieff, 55), Bardos ; Sauzaret (Jourdain, 48), Savonnet (Primault, 48), Lorenzon (58).

Carton jaune : Tchouchkaieff (78).