web analytics

Primaire de la droite : Juppé, Fillon et Sarkozy ont voté

GABRIEL MIHAI

Le journaliste indépendant Nils Wilcke a repéré, dans une vidéo AFP, Nicolas Sarkozy qui a profité de son statut de candidat à la primaire pour passer devant les électeurs qui faisaient la queue.

sarko  sarkozy-vote

Les autres candidats ont été plus polis. Alain Juppé a fait sagement la queue à Caudéran, un quartier de Bordeaux. Bruno Le Maire a aussi attendu 45 minutes à Evreux. A Meaux, Jean-François Copé a patienté une demi-heure en famille pour accéder au  bureau de vote. Quant à François Fillon, plus matinal, il n’a attendu qu’une dizaine de minutes.
Les bureaux de vote métropolitains ont ouvert leurs portes aux militants et sympathisants de la droite et du centre, ce dimanche 20 novembre à 8 heures. Les votants sont appelés à se prononcer sur le choix du candidat à la présidentielle de 2017 parmi 7 adversaires, dont trois favoris : Alain Juppé, Nicolas Sarkozy, François Fillon.
De 8 heures à 19 heures, les citoyens français en âge de voter, disposés à verser 2 euros et à affirmer qu’ils partagent les « valeurs républicaines de la droite et du centre », peuvent donc déposer un bulletin dans quelque 10 000 bureaux de vote, pour le premier tour d’une primaire inédite pour la droite. Bruno Le Maire, Nathalie Kosciusko-Morizet, Jean-François Copé et Jean-Frédéric Poisson complètent la liste des candidats en lice. Tous espèrent que la participation sera la plus forte possible pour leur donner toutes les chances, mais la mobilisation des électeurs est la grande inconnue de ce scrutin.
Nathalie Kosciusko-Morizet, seule femme parmi les candidats, a été la première à voter. Pull bleu et écharpe rouge, elle s’est rendue dans un bureau de vote du 15e arrondissement de Paris. Quelques instants après, vers 10 h 30, François Fillon a lui aussi glissé son bulletin dans l’urne du bureau de vote installé dans la mairie du 7e arrondissement.

cxurrnnxcam0c0q  nkm

 

cxudsdyxaaabbci  filon
Un peu plus tard dans la matinée, les deux autres favoris ont eux aussi voté : Nicolas Sarkozy, dans le 16e arrondissement de Paris et Alain Juppé, dans un bureau de vote bordelais. Ce dernier est arrivé avec son épouse à 11 h 10 et s’est dit « zen » : « Il y a beaucoup de monde partout, c’est bon signe. Ça prouve que l’exercice est réussi. »
Jean-François Copé, Jean-Frédéric Poisson et Bruno Le Maire ont aussi voté de leur côté.
Ce scrutin, dont le second tour aura lieu dans une semaine après un ultime débat télévisé, doit permettre de désigner le champion de la droite pour 2017. Et, si l’on en croit les sondages actuels, ce candidat a de fortes chances de remporter la présidentielle dans un peu moins de six mois, a priori face à la présidente du FN Marine Le Pen.