web analytics

Rambouillet présente son château et son histoire à travers les églises et les musées

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Une des perles de l’Ile de France et du département des Yvelines, Rambouillet est à une de trentaine de minutes de Paris  et se situe dans la Forêt de Rambouillet dans le Parc Naturel Régional de la Haute-Vallée-de-Chevreuse.

La commune est irriguée par de nombreux cours d’eau dont la Drouette qui prend sa source dans le parc du château et est issue de l’Etang de la Tour au sud , les étangs du Coupe-Gorge, du Gruyer et du Moulinet alimentent les bassins du château via le ru du Moulinet, au nord.

Rambouillet est une commune qui date de l’Antiquité. Donation de Pépin le Bref à l’Abbaye de St Denis, la “ Forêt Yveline” développe la ville de Rambouillet durant le Moyen-Age sous les Seigneurs de Montfort. Incendiée puis rebâtie à plusieurs reprises pendant la guerre de 100 ans (1337 -1453), de nombreuses choses faites par le passé ont été recouvertes ou cachées comme ce dessin au fusain découvert dans les années 70  derrière un pan de boiseries situé dans l’ancienne chambre de la Comtesse de Toulouse.

Sous les seigneurs de Rambouillet, durant les XVème et XVIème siècle; le propriétaire des lieux, Jacques d’Angennes ami du Roi François 1er, l’invita pour chasser dans la forêt voisine. Sa dernière partie de chasse fut malheureusement la dernière, puisque le monarque meurt d’une septicémie (ou de la syphilis, dit-on) le 31 mars 1547 au château de Rambouillet entouré du maître de lieux et d’une  grande partie de la Cour.

Acheté par le roi Louis XVI en 1783, ce dernier y fait construire dans le parc en 1785, une laiterie pour la Reine Marie-Antoinette. L’année suivante, commence la construction du bâtiment qui sera le Baillage de Rambouillet.

En 1809Napoléon Ier le fait restaurer avant d’en faire don aux habitants de la ville. Il y passe tout de même une nuit en juin 1815 avant son exil à St Hélène.

Quinze ans plus tard, dans la nuit du 31 juillet 1830, Charles X arrive à Rambouillet après avoir fui Paris, suite à la révolte des”3 Glorieuses”,  avec la plus grande partie de sa famille et la cour; ce qui restait des troupes royales encore fidèles campent dans le parc. Le 2 août, le roi puis le dauphin  abdiquent en faveur du jeune duc de Bordeaux.

En 1896, le président Félix Faure en fait  sa résidence d’été. Rambouillet restera  jusqu’à la fin 2009, l’une des résidences du président de la République, utilisée principalement pour des conférences internationales, la réception de présidents étrangers, etc)

L’époque contemporaine qui commence sous Napoléon III, permet le développement démographique de la ville durant le XIXème siècle grâce au chemin de fer qui relie Rambouillet à la capitale en 1849 .

La fin de la seconde guerre mondiale marque la libération de la ville par les Forces américaines (Combat Command Reserve, 17e bataillon de chars) le 18 août 1944 puis par une partie de la 2e DB le 23 août où le Général de Gaulle et le Général Leclerc se rencontrent au château pour préparer l’entrée dans Paris les 24 et 25 juin.

Le château deviendra ensuite le siège de plusieurs rencontres internationales dont le Sommet Economique et Monétaire du G6 en 1975, la Conférence de Rambouillet, pour des Négociations entre les indépendantistes kosovars de l’UÇK et la Serbie, sous l’égide de l’OTAN  entre janvier et mars 1999.

De nombreuses personnalités de la politique, de la finance, de l’industrie, ainsi que des membres de familles régnantes (le duc d’Édimbourg, le Prince Rainier de Monaco), et des hommes d’Etat dont  Omar Kadhafi,  fin 2007 ont pu effectué une partie de chasse dans l’ancien domaine de chasse présidentiel situé à côté de la Caserne Des Gardes qui a abrité le 501ème régiment de chars de combat, de 1946 à 1994, date de son départ pour Mourmelon. Il fut remplacé par la Direction Centrale du Commissariat de l’Armée de Terre  jusqu’en 2010 puis le Centre d’Expertise du soutien du combattant et des forces (Cescof) qui gère l’intendance de l’armée de terre, de l’air et de la marine nationale.

LES  5 VILLES JUMELEES A RAMBOUILLET:

Drapeau de la Grande-Bretagne Great Yarmouth (Grande-Bretagne) depuis 1956, station balnéaire duNorfolk, sur la côte est.

Drapeau de l'Allemagne Kirchheim unter Teck (Allemagne) depuis 1967, ville du le Bade-Wurtemberg, près de Stuttgart.

Drapeau de la Belgique Waterloo (Belgique) depuis 1986, ville de la province francophone de Brabant wallon à une vingtaine de kilomètres au sud de Bruxelles.

Drapeau de l'Espagne Zafra (Espagne) depuis 2005, ville de la région d’Estrémadure.

Drapeau du Portugal Torres Novas (Portugal) depuis 2010, municipalité portugaise située dans le District de Santarém.

LE CHÂTEAU 

Le Château de Rambouillet (classé Monument Historique en 1896)est un des monuments des Yvelines les plus visités Les visiteurs, venus du monde entier peuvent y découvrir où vécurent de grands personnages historiques de France, grâce à l’aide d’un guide expérimenté. Toutefois, d’autres pièces, ne sont pas ouvertes au public, cachées derrière des murs et portes dérobées ou des esquisses trop fragiles pour être exposées à tous.

On peut aussi découvrir l’ancienne chambre des rois, transformée à la fin du XIXe siècle en salle à manger pour les présidents de la République comme en 1975 lors du G6. Accessible par un escalier étroit, un balcon, cachée non ouvert au public qui recevait les musiciens qui jouaient pendant les dîners à l’époque de la IIIe République, à l’abri des regards.

La partie “Hôtel” du château , construite pour accueillir une trentaines de chambres réservées aux chefs d’Etat invités à Rambouillet dans les années 50, se situe sur 3 étages fermés au public; toutes les chambres du 1er étage, dont celle où serait mort François 1er et où ont séjourné Nelson Mandela et Vladimir Poutine, disposent depuis la  construction, d’une salle de bain et d’un room service . Aux 2ème et 3éme étage, était logé le personnel du château (lingères, etc..), non loin des chambres réservées aux délégations, l’appartement des chefs d’État étrangers se trouvent au bout du couloir.

AUTRES SITES DE RAMBOUILLET A VISITER

  • L’Église Saint-Lubin et Saint-Jean-Baptiste, édifiée au Xème siècle et reconstruite par un élève de Viollet-le-Duc en 1872 où se trouve “La Ste Croix”,  croix reliquaire dans laquelle est enchâssé  un morceau de la vraie Croix, ramenée de Terre Sainte par Simon IV de Montfort  (Inscrit MH en 2003.)
  • Le Palais du roi de Rome édifié à partir de 1784 sur l’ordre de Louis XVI, par Jacques-Jean Thévenin, pour servir d’hôtel du Gouvernement. Transformé par l’architecte Auguste Famin sur ordre de Napoléon Ier , il devint la résidence de son fils, le Roi de Rome et est rebaptisé en 1812, ” Palais du Roi de Rome ” jusqu’à la Restauration. Vendu et démembré en lots en 1835. Un pavillon dit “impérial” remplaça la partie médiane après sa démolition. Depuis 1989,  l’aile ouest de l’édifice ainsi que son jardin attenant, ont été rachetés par la ville pour y organiser des expositions temporaires à thèmes, des manifestations culturelles et y créer le musée du Jeu de l’oie. (Inscrit MH depuis 1995)
  • La Bergerie nationale, créée en 1786 par Louis XVI, où étaient élevés des mérinos, abrite le Musée du Mouton. La vache ” Sage”, offerte à Jacques Chirac par le syndicat FNSEA à l’occasion du salon de l’agriculture de Paris en 2001, y séjourna.
  • Le monument du Souvenir et de la reconnaissance, surnommé “monument américain “,ou ” American Eagle Monument” par les anciens militaires américains qui participèrent aux combats). Erigé à la mémoire des soldats américains tombés pour la Libération de la région en août 1944. En 1945, pour sa création, 2 artistes locaux ont été réunis: Gaston Le Bourgeois, sculpteur, et Raymond Cailly, dessinateur et peintre. L’œuvre sculptée dans la pierre de la région, représente un aigle, symbole des États-Unis, a été financée dans sa totalité par les dons des habitants de la ville et des communes avoisinantes . Elle a été inaugurée le 1er juin 1947 par le Président de la République Vincent Auriol,Jefferson Caffery, ambassadeur des États-Unis en France, le docteur Petit, nouveau maire de Rambouillet, ainsi que de nombreuses personnalités civiles et militaires, françaises et américaines.
  • Comptant parmi les plus importants musées de France du modelisme ferroviaire, “LeRambolitrain”, inauguré en 1984, raconte l’histoire du chemin de fer de son origine à nos jours avec des trains jouets comme un réseau fonctionnel dont les voies s’étirent sur 500 mètres, avec des trains miniatures roulant, à l’échelle 1/43e.
  • L’Espace Rambouillet, lieu d’observation des animaux et de la forêt.

LES FETES LOCALES DE RAMBOUILLET

  • La Fête traditionnelle du Muguet aux couleurs de la ville (en vert et blanc) est une fête à la gloire du printemps qui se célèbre durant le 3ème week-end du mois depuis 1906 avec  le dimanche, un défilé de chars entièrement décorés de muguet.  Depuis 1911,  une Reine du Muguet est couronnée au commencement du défilé. Cette année, elle a été suite à la crise sanitaire.La commune est classée  “3 fleurs” au concours des villes et villages fleuris
  • St Lubin, patron de la ville est célébré depuis 1399 avec une foire qui alors se déroulait en mars et en septembre. Après une période d’arrêt de 1913 à 1988, son souvenir est commémorée une année sur 2 par une grande fête accompagnée d’un défilé de chars
  • Fermé en 2011, le Musée du jeu de l’oie  a présenté durant 10 ans, à partir de 2001, la collection de Pierre Dietsch, composée de 2 400 jeux de l’oie.

Le jeudi 30 Juillet 2020,  Jean-Jacques Brot, Préfet des Yvelines, et Véronique Matillon, Maire de la ville, ont accueilli le Ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, accompagné de Marlène Schiappa, Ministre déléguée chargée de la Citoyenneté, venus à Rambouillet pour une visite non officielle et  participer à un séminaire basé sur le thème: ” Le sud des Yvelines qui deviendrait un “site d’expérimentation d’un nouveau système policier”, selon certaines sources.

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Laisser un commentaire