web analytics

Xavier Beulin, président de la FNSEA est décédé à l’âge de 58 ans

VÉRONIQUE  YANG

C’est avec tristesse que la FNSEA, premier syndicat agricole français, a annoncé dans la soirée le décès de son président, Xavier Beulin.

Xavier Beulin était le patron du syndicat depuis 2010 et avait été réélu en 2014. C’était le premier céréalier à avoir obtenu cette fonction. qui jusque là était détenue par des éleveurs.

De surcroît il était le patron du groupe Avril (groupe acteur industriel et financier des filières françaises des huiles et protéines végétales dont Puget, Lesieur. Matines..) Atteint d’une maladie congénitale, il a lutté jusqu’au bout mais s’est éteint dimanche d’une crise cardiaque.

« Il a donné au syndicalisme et aux filières agricoles leurs lettres de noblesse et un élan incomparable » a déclaré le porte parole de la FNSEA.
Xavier Beulin était aussi à la tête de l’EOA (Alliance Européenne des oléo-protéagineux) et vice-président du COPA-COGECA, syndicat européen le plus puissant

A 17 ans, après la mort de son père, il reprend l’exploitation familiale dans le Loiret d’où il est originaire. Inscrit au syndicat, il passera par toutes les étapes avant d’en rejoindre la tête.
Parallèlement, il était devenu président du groupe Avril de part son statut de céréalier et producteur de colza. Toutefois, dans le monde agricole tout le monde ne partageait pas sa position, particulièrement chez les militants de base dont les producteurs de lait qui connaissent la crise depuis 2009. Il s’était par ailleurs illusré en été 2015 en tentant de canaliser la colère des éleveurs contre la chute des prix du lait, du porc et l’effondrement de leurs revenus.

De nombreuses réactions ont suivi l’annonce du décès de Xavier Beulin dont celle du chef de l’état.
« Il s’agit d’une perte majeure pour la France », »Il était convaincu du rôle majeur de la recherche et de l’innovation et il avait investi les organisations dont il avait la charge dans la préparation de la conférence sur le climat qui a débouché sur la signature des accords de Paris en décembre 2015″, a déclaré François Hollande.
De son côté, Stéphane Le Foll, ministre de l’agriculture a salué « le pilier du mouvement syndical »
François Fillon quant à lui déplore la perte de cet homme engagé jusqu’au bout pour l’agriculture française.

Xavier Beulin arrivait à la fin de son deuxième mandat et désirait en briguer un troisième.Il avait même publier un livre dans ce but « Notre agriculture est en danger », on peut donc considérer cet ouvrage comme son testament.
Dans ce livre, il parle de la France devenue en 50 ans première puissance agricole européenne. C’est aussi pour lui un moyen de répondre aux attaques dont il faisait l’objet.

Il reste maintenant à savoir qui va reprendre le flambeau à la FNSEA.

PHOTOS: IMPACT EUROPEAN / WPA – BM