web analytics

Yann Moix à la FNAC pour dédicacer son dernier livre, « Terreur »

VÉRONIQUE  YANG

Mercredi dernier, Yann Moix s’est rendu à la FNAC pour présenter et dédicer son dernier ouvrage: »Terreur »

Ce livre paru aux éditions Grasset a été écrit pendant et après les attentats de Charlie Hebdo et a l’hypercacher porte de Vincennes. Sa sortie se fait deux ans après les événements afin de respecter le deuils des familles..

Dans son livre, Yann Moix fait une étude de la France, des français maisaussi des étrangers mal intégrés. Pour lui, il apparait que » les français n’aiment pas la France, alors pouquoi demander à des déracinés et des étrangers mal intégrés d’aimer quelque chose que nous n’aimons pas »
Il est convaincu que la lutte contre Daech est une nouvelle forme de lutte des classes….La jeunesse est le seul point commun aux violences radicales quelque soit leurs origines. L’intensité est liée à la dimension religieuse alliée aux origines Plus d’un tiers des djihadistes sont des convertis et nombreux d’entre eux sont diplômés.

Ce qui ressort de ce livre pour son auteur est le fait que tout ce qui avait été prévu à l’époque est malheureusement arrivé ou pourra encore arriver.
« On ne s’excuse pas d’avoir eu raison trop tôt » et le président de la république a dit « Nous sommes en guerre ». Les écrivains ont toujours voulu dire la guerre. Je n’échappe ni à la règle, ni à la tradition ».

Yann Moix est un écrivain et réalisateur né à Nevers en 1968. En 1996, il obtient le prix Goncourt du premier roman pour « Jubilations vers le ciel » et en 2013 le Renaudot pour « Naissance ».

Après un bac scientifique, il suit différents cursus, en 1992 il étudie de front a philo à l’université et le commerce à l’ESC de Reims. Il sera trois ans plus tard diplômé en Sciences Politiques.

Son premier roman, est un succès, il décide alors de sortir la trilogie de l’amour fou.. C’est ensuite « la trilogie du monde moderne » dont le premier opus est « Podium » qu’il décide d’adapter pour le grand écran en 2004. Nommé cinq fois aux Césars, il obtient le prix « Robert Enrico » de la mise en scène ainsi que le trophée de la première oeuvre française du Film Français.
La sortie de son second film, « Cineman » est malheureusement un échec.

De nombreuses polémiques sont alors au coeur de sa carrière, ce qui le fait remarquer et embaucher en 2015 en tant que chroniqueur dans l’émission de Laurent Ruquier, « On n’est pas couché ». Très critique envers les invités, il est souvent responsable de violents clashes pendant les émissions (Nicolas Bedos, Slimane,Fauve Hautot…). Après Laurent Ruquier il s’attaque même au réseau social « Twitter » le traitant d’extrême droite.