web analytics
4 février 2023

JOURNAL IMPACT EUROPEAN

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

Pro D2: Colomiers s’est place dans le top six

Colomiers n’avait plus gagné contre Biarritz depuis 2019.

Colomiers n’avait plus gagné contre Biarritz depuis 2019.

Le 17e journée de Pro D2, Colomiers a fait la belle opération en venant à bout de Biarritz (23-17).

Colomiers (6e au classement avant la rencontre) recevait le Biarritz olympique (3e). Et ce sont les Columérins qui sont sortis vainqueurs de ce choc entre prétendants aux six premières places, 23-17. Devant à la pause (17-14), les locaux ont fait preuve de plus de maîtrise, en seconde période, pour conserver leur avance.

Le bon coup de Colomiers. Les Columérins sont venus à bout vendredi de Biarritz, troisième du classement, à Michel-Bendichou (23-17) et compte désormais quatre points de retard sur Mont-de-Marsan. Les locaux se retrouvent cinquièmes et reviennent à deux points de leur adversaire du soir.

Battu sur deux de ses trois derniers matchs à la maison, Colomiers ne voulait pas une nouvelle fois décevoir son public. Voilà pourquoi les partenaires d’Anthony Coletta démarraient la rencontre tambour battant. Meilleurs que les Biarrots dans le jeu au pied d’occupation et globalement plus tranchants sur leurs courses avec ballon, les Columérins avaient la possession en ce début de match.

Si la rencontre était toujours indécise, elle perdait indéniablement en qualité en même temps que le chronomètre avançait. Toujours aussi dominateur au niveau du jeu au pied d’occupation ou en mêlée fermée, Colomiers manquait l’occasion de repasser devant lorsque la pénalité de Javaux (53e) tombait à droite des poteaux, mais cinq minutes plus tard, le numéro dix réglait la mire et inscrivait les premiers points de son équipe en seconde période, après une nouvelle mêlée dominée par son paquet d’avants (20-17, 58e).

À un quart d’heure de la fin, Seguela recevait un carton jaune pour une charge en l’air sur Artru (66e), mais toujours aussi imprécis en touche, Biarritz ne parvenait pas à bonifier sa supériorité numérique. Dans la foulée, les deux équipes se retrouvaient à quatorze contre quatorze puisque Luka Azariashvili recevait à son tour un carton jaune (70e) pour un hors-jeu, alors que son équipe enchaînait les fautes à cinq mètres de son en-but. Après avoir tenté de faire plier la mêlée biarrote, Colomiers finissait par demander les poteaux et Maxime Javaux donnait six points d’avance aux siens (23-17, 73e). Le score ne bougeait plus jusqu’à la sirène, malgré une dernière possession des Basques dans les 30 mètres columérins, à une minute de la fin.

This website uses cookies. By continuing to use this site, you accept our use of cookies.