web analytics
28 septembre 2022

JOURNAL IMPACT EUROPEAN

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

GREVE GENERALE,MANIF ANTI PASS ET GILETS JAUNES LES 27 ET 29 JANVIER

A l'appel des syndicats, CGT,FO, FSU, Solidaires, Fidl et MNL, une grève interprofessionnelle syndicale a été organisée dans toute la France, le 27 janvier.
A l’appel des syndicats, CGT,FO, FSU, Solidaires, Fidl et MNL, une grève interprofessionnelle syndicale a été organisée dans toute la France, le 27 janvier.
 
Le but de cette mobilisation était de demander une augmentation du SMIC et du point d’indice des fonctionnaires. Ils demandent la hausse de tous les salaires, allocations et pensions de retraite suite à une inflation galopante (+2,8% sur un an en décembre) et les dividendes records.
 
Seconde journée de manifestations le 29 janvier dans toute la France,  la première contre le pass vaccinal et celles des Gilets Jaunes 
Par ailleurs, les riverains du 12ème arrondissement s’étaient réunis contre le crack à Paris devant la mairie du 12ème. Ils manifestaient contre la décision de la préfecture de vouloir déplacer le camp de fumeurs de crack du 19ème (Porte de la Villette) vers le 12ème arrondissement. Toutefois, après 4 jours, la préfecture a renoncé à son projet pour le moment.
 
Grève générale du 27 janvier
 
170 manifestations intersyndicales ont eu lieu dans toute la France, suite à l’appel à une grève générale réunissant plusieurs milliers de personnes de tous les secteurs publics ( éducation , santé, transports, etc..). Le regret des syndicats est de constater le manque de coup de pouce au Smic au delà des annexations ainsi que le point d’indice non relevé durant le quinquennat.
 
On constate toutefois, une faible mobilisation. on comptait moins d’un enseignant sur 10, soit 20%  (8 à 9% de moins que la fois précédente), des transports perturbés dont le RER B à Paris ou en province.. Pas de TGV perturbés mais des Ter vers la Normandie et Rennes ont été touchés.
 
Côté participation en province, on notait une centaine de personnes à St-Etienne, 350 à Roanne, 3 400 à Toulouse, 900 à Cherbourg, près de 1 000 à Nice ou900 à Lorient.
 
Par ailleurs, les lycéens ont bloqué des établissements à Paris, Rennes ou 
 
Le cortège parisien
 
A Paris, le cortège de plusieurs milliers de manifestants, est parti de la place de la Bastille vers 14h pour rejoindre le ministère de l’économie à Bercy. On pouvait noter l’absence de la CFDT qui doit organiser une « marche des travailleurs essentiels » dans l’ouest de Paris le 3 février prochain.
 
Parmi les manifestants, Jean-Luc Mélenchon, candidat LFI à la présidentielle, était venu soutenir les grévistes qui demandaient une augmentation des salaires face à la vie chère. Il demande un Smic net à 1400€ et des négociations par branches.
 
La manifestation a aussi été marquée par la présence pour une seconde fois, du sosie du ministre de l’éducation, Jean-Michel Blanquer qui a marqué l’actualité par son escapade à Ibiza. Tourné en dérision, on a pu voir le (sosie du) ministre debout sur un camion, danser au son de musique festive et entouré de personnes.   
 
La manifestation est arrivée à Bercy sans problèmes vers 17h30. Selon la CGT , elle a réuni  près de      20 000  personnes.
 
Les manifestations du 29 janvier
 
Les cortèges Gilets Jaunes et anti pass
 
– Les Gilets Jaunes ont organisé 4 cortèges: 
  • Place de la République (75011), de 10h30 à 13h pour une convergence des manifestations GJ sur Paris.
  • Place d’Italie (75013)à partir de 13h pour un départ en direction de l’église St Ambroise,(75011) à l’appel du collectif  » Citoyens et Gilets Jaunes ».
  • Du ministère de la santé (75007) vers le siège de Pfizer (75014) à 14h, à l’appel de « L’Union citoyenne pour la liberté, Force jaune ».      
  • Place de la Bastille (75011) à 13h30, menée par Jérôme Rodriguez, en direction de Denfert-Rochereau (75014).
Les « Patriotes »
 
A l’appel de Florian Philippot (anti vax), les « Patriotes » ont  défilé du Trocadéro (75016) à la place Pierre Laroque (75007) à partir de 14h.  
 
Le pass vaccinal
 
Dans toute la France, 162 rassemblements ont eu lieu comme à Strasbourg, Marseille, Lille ou Nice. On a compté près de 30 000 personnes dans toute la France, dont 5 300 à Paris
 
Elles interviennent après la mise en vigueur du pass vaccinal qui remplace le pass sanitaire, le 24 janvier dernier et durera jusqu’à ce qu’il ne soit plus nécessaire. Il a toutefois subi des modifications: 
  • Durée de validité du certificat de rétablissement réduite de 6 à 4 mois
  • Sans dose de rappel, les personnes concernées seront privées de leur pass à partir du15 février
Cette loi est applicable en principe jusqu’au 31 juillet 2022, date butoir de la fin de l’état de sortie d’urgence sanitaire.
 
 
Rassemblement contre le déplacement du camp de crack
 
Après l’annonce de la préfecture, le 24 janvier dernier de déplacer le « camp du crack »  du 19ème  (Por te de la Villette) vers le 12ème ( sur un terrain de la SNCF), les élus de Paris et  du Val-de-Marne se sont  élevés cont r e cette décision. Il a fallu 4 jours, pour que la préfecture fasse marche arrière:. « Le,camp actuel doit s’attendre à une « occupation longe  » a déclaré le préfet de police Didier Lallement.  
 
Malgré l’abandon du projet, les habit ant s du 12ème se sont réunis devant la mairie de l’arrondissement  à partir de 15h pour  dire « Non au crack à Paris, ni dans le 19, ni dans le 12, ni ailleurs »
 
Retour sur les 4 jours de négociations
 
  • Lundi 24: Destruction du bidonville du square Forceval. Les policiers pourront mieux surveiller les dealers et les transactions.
  • Mardi 25: Annonce du déplacement.
  • Mercredi 26: Véto de la Mairie de Paris.  Possibilités d’actions en justice
  • Jeudi 27: Anne Hidalgo contre le préfet Lallement, Retrait de l’annonce
  • Vendredi 28: Constat par le préfet de l’empêchement du déplacement par la ville de Paris. « Le déplacement  n’aura pas lieu maintenant mais les habitants du 19ème, de Pantin et d’Aubervilliers doivent s’attendre à une longue occupation de l’espace public du square. Il est illusoire de croire à des solutions rapides et simples pour soigner ces personnes.

This website uses cookies. By continuing to use this site, you accept our use of cookies.