web analytics
3 mars 2024

JOURNAL IMPACT EUROPEAN

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

Le monde a célébré le Nouvel-An, de Sydney à Paris, de Dubai à New York

DR

Dans le monde entier, les grandes villes redoublent d’imagination et d’innovations pour en mettre plein la vue aux habitants et aux touristes.

Dans le monde entier, les grandes villes redoublent d’imagination et d’innovations pour en mettre plein la vue aux habitants et aux touristes.

De Paris à New York en passant par Londres ou encore Dubaï, braquons les projecteurs sur les plus belles villes du monde, qui font de ces événements des vitrines de leur dynamisme.

Le feu d’artifice de Dubaï a été homologué par Livre Guinness des records comme le plus grand du monde. Dubaï est bien passée maître dans l’art des spectacles pharaoniques. Chaque soir de l’année, toutes les 30 minutes à partir de 18h, la Fontaine de Dubaï, au pied de la Burj Khalifa, projette de l’eau à 140 m de hauteur dans des chorégraphies aquatiques et lumineuses, sur fond de musique classique.

Le soir du réveillon, le feu d’artifice est tiré ici même, au-dessus de la tour Burj Khalifa, le plus haut gratte-ciel du monde (828 m), semblant jaillir de ce géant de béton et d’acier. Il illumine les fontaines dansantes de l’étang artificiel et les gratte-ciel environnants. Le tableau donne un festival d’effets pyrotechniques et de jeux d’eau, des entrecroisements de lumières, de lasers et de jets d’eau. Au terme de 10 mois de préparation, près de 500.000 feux et fusées sont tirés au cours de ce spectacle retentissant de près de 6 minutes.

Il faut dire que Hong Kong maîtrise cette discipline artistique, car le spectacle «La symphonie des Lumières» est donné tous les soirs comme une preuve quotidienne de son dynamisme sans limites. Mais dans la nuit de la Saint-Sylvestre, la représentation, entre mer et ciel, atteint des sommets.

Il combine les lumières interactives de 42 bâtiments et 2 attractions de Kowloon et de l’île de Hong Kong, rythmées par des effets musicaux, et ce, pendant près de 10 minutes. Pensé comme un hymne au paysage, le spectacle a pour toile de fond la myriade de lumières de la skyline et les sombres montagnes boisées. Les feux d’artifice peuvent être observés de part et d’autre du port, mais le square Golden Bauhinia, sorte de proue s’avançant dans le port Victoria, offre une vue imprenable. Le Tsim Sha Tsui de Kowloon présente aussi ses avantages.

La nuit de la Saint-Sylvestre, Paris est plus que jamais la Ville Lumière. Rendue entièrement piétonne dans l’après-midi, la plus belle avenue du monde accueille ce 31 décembre plusieurs festivités à partir de 19h : DJ sets, karaoké géant, «plus grande Ola jamais réalisée» et performances aériennes du collectif Deus Ex Machina. Au passage à la nouvelle année, un feu d’artifice est tiré depuis l’Arc de Triomphe.

Un feu d’artifice au-dessus de l’Arc de Triomphe a constitué à minuit le point d’orgue de la fête, placée sous le signe des JO avec de nombreuses animations évoquant la manifestation sportive. Les forces de l’ordre ont entamé dans la foulée la dispersion de l’avenue. A quelques mois des JO-2024 (26 juillet – 11 août), le Nouvel An sur les Champs-Elysées faisait figure de test sur la capacité de la capitale à accueillir sans incident plusieurs centaines de milliers de spectateurs.

Les cloches de Big Ben qui sonnent l’entrée dans la nouvelle année… une tradition incontournable pour des milliers Londoniens… qui viennent admirer non loin de là les feux d’artifices sur la Tamise.

À minuit, les coups de cloche de Big Ben retentissent avant le lancement du feu d’artifice depuis le London Eye. Si un système de billetterie est disponible pour l’accès aux meilleures places sur les berges (un nouveau lot de tickets est mis en vente début décembre 2023), le feu d’artifice est visible depuis quasiment tous les quartiers de la ville. Les meilleurs points de vue sont à chercher à Alexandra Park ou Hampstead Heath, qui garantissent de belles perspectives sans les fumées.

Partout en Europe, les gens se sont rassemblés ce dimanche soir devant des monuments emblématiques de leur ville pour marquer le début de 2024… comme à Berlin. Ici, des couleurs vives ont illuminé aussi bien la Tour de télévision que la porte de Brandebourg.

Le réveillon de Copacabana, l’un des plus cools du monde, s’est imposé comme la plus grande fête brésilienne après le carnaval de Rio.

Les feux d’artifice sont tirés à 300 m de la plage, depuis des plateformes en mer, des bateaux et péniches ancrés dans le port, tandis que les bateaux de croisière illuminés y entrent pour y passer une nuit de fête. Retransmis par des écrans géants sur la plage, le spectacle dure 15 à 20 minutes.

Des dizaines de milliers de personnes se rassemblent sur Times Square à New York pour un feu d’artifice qui couronne une nuit de concerts et d’animations. Lors de la cérémonie de la Times Square Ball, l’American Dream se vit grandeur nature, au pied de la gigantesque boule à facettes. Avec un peu de recul, Central Park offre l’un des plus beaux points de vue. Cet immense parc, poumon de New York, tire lui aussi son propre feu depuis le Bow Bridge, la passerelle piétonne sur le lac.

Sydney aussi a une longue tradition et un grand savoir-faire en matière de feux d’artifice. Chaque week-end de l’année, il en est tiré un dans Cockle Bay, l’une des baies de Darling Harbour, ouverte sur le port de Sydney. Mais bien sûr, le feu d’artifice du Nouvel An se révèle particulièrement fabuleux. Surtout, il est l’un des premiers de la planète, car Sydney passe à la nouvelle année à 14h heure française.

Mythique, le feu d’artifice de Sydney Harbour est réputé pour être l’un des plus beaux du monde, la municipalité soignant cette réputation à chaque millésime. Les traînées des fusées couronnent l’opéra de Sydney et le Harbour Bridge, et illuminent les bateaux stoppés dans la baie. Les meilleurs points de vue sont la rive ouest de Darling Harbour, les salles de spectacle du Harbourside Shopping Centre, les restaurants et bars de Cockle Bay Wharf.

Et alors que les festivités battaient leur plein en Europe, en Asie et en Afrique, les capitales américaines mettaient en place les derniers préparatifs… avec un voeu pour la nouvelle : plus de paix et de stabilité dans le monde entier.

Les capitales ont fêté en grande pompe la nouvelle année 2024 avec des feux d’artifice grandioses tirés devant des milliers de citoyens. Dans le même temps, le Hamas tirait des roquettes sur Tel-Aviv, Israël bombardait Gaza et la Russie frappait l’Ukraine.

Le passage à l’année 2024 a également été marqué par des discours guerriers. Dans ses vœux du Nouvel An, le président ukrainien Volodymyr Zelensky promet de « ravager » les forces russes qui ont envahi son pays, il y a bientôt deux ans. Le président russe, Vladimir Poutine, a lui fait l’éloge des militaires russes dans son discours télévisé. « Nous avons prouvé à maintes reprises que nous pouvons résoudre les tâches les plus difficiles et que nous ne reculerons jamais, car aucune force ne peut nous diviser et nous faire oublier la mémoire et la foi de nos pères et arrêter notre développement », a-t-il déclaré lors de son allocution.

This website uses cookies. By continuing to use this site, you accept our use of cookies.