web analytics
22 février 2024

JOURNAL IMPACT EUROPEAN

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

A cacher le visage en public interdit en Bulgarie

Le parlement a adopté vendredi une loi interdisant de se cacher le visage en public, après la France et la Belgique.

La nouvelle législation interdit le port sur les lieux publics de vêtements dissimulant partiellement ou complètement le visage, sauf s’il est imposé par des raisons de santé ou par le caractère du métier exercé. Les mosquées sont affranchies de cette interdiction.
Les sanctions prévues sont une amende de 200 leva (101 euros) pour une première infraction, et de 1500 leva (765 euros) pour chaque infraction suivante.
Le niqab, jusqu’alors jamais porté par la minorité musulmane du pays, est apparu il y a trois ans dans le quartier rom de Pazardjik (centre) fief de l’imam autoproclamé Ahmed Moussa, condamné pour propagande islamiste radicale. Il s’est répandu à d’autres localités.
La Bulgarie, majoritairement orthodoxe, compte environ 13% de musulmans. Ces derniers sont issus des minorités turque et rom.
L’adoption de la loi, à un mois de l’élection présidentielle du 6 novembre, a provoqué les vives protestations du parti de la minorité turque MDL qui a reproché aux autres partis de «semer l’intolérance religieuse». Les 30 députés du MDL ont boycotté le vote.
L’ONG Amnesty International a vivement réagi, déclarant que «cette loi fait partie d’une tendance inquiétante d’intolérance, de xénophobie et de racisme en Bulgarie».

This website uses cookies. By continuing to use this site, you accept our use of cookies.