web analytics
16 avril 2024

JOURNAL IMPACT EUROPEAN

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

Attentat à Berlin: Le terroriste était bien à Lyon jeudi dernier, et vendredi à la gare de Milan

GABRIEL MIHAI

Des billets de train pour un trajet Lyon-Chambéry-Milan, retrouvés en Italie sur Anis Amri, l’auteur présumé de l’attentat de Berlin, ont été achetés en liquide, avait-t-on appris samedi de source proche de l’enquête, confirmant une information d’Europe 1.

Selon la radio française, Anis Amri était passé par Lyon, par la gare de Lyon Part-Dieu, d’où il a pris le train pour Chambéry, jeudi en début d’après-midi. «Une fois là-bas, il a acheté un autre billet à destination de Milan via Turin, en liquide, en TGV», avec un départ de Chambéry à 17h44 et une arrivé en Italie à 21h50, affirmait la radio.

Une information confirmée par des sources policières à L’Express, qui relate lundi que les caméras de vidéosurveillance ont filmé son passage lyonnais. «Il est vu seul sur un quai, plutôt emmitouflé, bonnet sur la tête et avec un sac à dos caractéristique. C’est ce sac qui a permis de le confondre», précise l’une de ces sources.

Une caméra de surveillance a livré des images du principal suspect de l’attentat de Berlin alors qu’il était à la gare de Milan. Anis Amri y a été filmé vendredi à 00h58, a confirmé la police de Milan à l’agence allemande DPA. L’homme de 24 ans est filmé de dos, portant un sac à dos. Il se tient derrière quatre voyageurs et leurs valises.

Anis Amri a été tué dans la nuit de jeudi à vendredi lors d’un contrôle policier «par hasard» à Milan, mettant fin à quatre jours de chasse à l’homme à travers l’Europe. Il est accusé d’avoir tué douze personnes et blessé des dizaines d’autres lundi à Berlin sur un marché de Noël, un attentat revendiqué par l’organisation Etat islamique.

Quelques heures après s’être trouvé à Milan, le suspect a été neutralisé par la police à Sesto San Giovanni, au nord de la ville. Il a tiré sur la police qui tentait de vérifier son identité. Ceux-ci ont alors riposté et l’ont tué.

This website uses cookies. By continuing to use this site, you accept our use of cookies.