web analytics
22 février 2024

JOURNAL IMPACT EUROPEAN

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

EN TRANSIT – NORMAN REEDUS

L'artiste aime dire que l'on décrit ses photos comme "prendre une image choquante qui se  métamorphose pour atteindre la beauté".

L’exposition organisée par Laurie Dolphin et Géraldine Beigbeder, est le regard d’un photographe en itinérance, vivant entre Paris et les Etats-Unis. Inconditionnel de Harley-Davidson, il enfourche sa moto pour prendre la route et voyager, choisi qu’il aime plus que tout. En plein coeur du Marais et parallèlement à Paris Photo, L’exposition de l’artiste américain révèle son travail autour du cinéma , particulièrement sur son point de vue sur les années 1990 underground.

L’univers des photos

L’artiste aime dire que l’on décrit ses photos comme « prendre une image choquante qui se  métamorphose pour atteindre la beauté », précisant qu’il a toujours aimé les images qui demandent du temps pour comprendre. Son univers se situe entre profondeur, obscurité et intimité.

Norman Reedus a commencé à prendre des photos alors qu’il était au collège. Après avoir pris des cours pour apprendre la technique comme développer des tirages dans une chambre noire. Depuis, il ne s’est pas arrêté.
Se regroupe comme un acteur et un photographe à la fois, il devient d’abord acteur puis fait de la sculpture sur pierre. Il a d’ailleurs exposé ses oeuvres en tant que photographe et sculpteur.

Pour lui, il y a toujours un lien entre photographie et sculpture et sur certaines photos, on peut se croire dans un décor de cinéma ou sur le chemin en direction du plateau de tournage. Les photos se mélangent les unes aux autres comme lorsqu’il partageait une galerie d’art et un espace de travail sur Bowery Street à New-York, alors qu’il était acteur et occupait tout un bâtiment avec des peintres et des sculpteurs. Il y avait un atelier d’effets spéciaux et céatures au sous-sol, sur l’organisation des expositions pour payer le loyer. L’underground et la marge sont toujours présents avec une certaine mélancolie car les gens pensent vir à travers ses photographies de la beauté dans des images macabres. De plus, les photographies parlent de routes et de voyages car l’auteur est un voyageur, que ce soit pour le travail ou en dehors, ayant vécu à New-York, au Costa Rica et à Paris tout en animant une émission de voyage dans laquelle il traverse le monde à moto.

  » Norman Reedus  » 
Galerie Joseph 
116, rue de Turenne, Paris 3e 
Du 9 au 17 novembre 2023
Vernissage : 9 novembre 2023

markhachem.com

This website uses cookies. By continuing to use this site, you accept our use of cookies.