web analytics

La 17e édition du GEMAB, le Grand Est Mondial Air Ballons 2021

Hisse et Haut ! Une si belle histoire du futur  

UN ÉVÉNEMENT CONNECTÉ, INTERNATIONAL ET INNOVANT

Deux sites web, les newsletters, les réseaux sociaux (YouTube, Facebook, Instagram, Twitter et LinkedIn),

Chaque jour le journal «AéroFil» de quatre pages en français et en anglais est édité. La radio Good Morning Chambley émet de 06h00 à 23h00 sur la FM et sur le web.  

Il faut près de vingt mois de préparation à  Pilâtre de Rozier Organisation qui déploie son activité à l’année pour mettre en place cet événement.  

Conçu en 1989 à l’occasion du bicentenaire de la révolution française, le Mondial Air Ballons s’est d’abord appelé Fraternité 89, puis de 1991 à 2001, Biennale Mondiale de l’Aérostation, avant de devenir MONDIAL AIR BALLONS. Le challenge est d’organiser au cœur de l’Europe la plus grande manifestation internationale de montgolfières au monde durant dix jours.  

Depuis 1989, pas moins de 67 nationalités ont participé au Grand Est Mondial Air Ballons !

LE GEMAB EN CHIFFRES

C’est :

  • 67  Nationalités représentées  à travers les pilotes 
  • 45 jours de montage et de démontage nécessaires 
  • 450 personnes dans l’organisation 
  • 217 nombre de vols depuis 1989 
  • 21840 viennoiseries servies aux pilotes et équipages budget 
  • 3 M€  budget total 
  • 30 M€ retombées économiques et médiatiques 
  • 5000 repas organisation servis 
  • 3000 pilotes et membres d’équipage 
  • 19 envols potentiels (moyenne de 14 depuis 30 ans  
  • ( 4032 rouleaux de papier toilette utilisés en 2019 )

UN SITE EMBLÉMATIQUE DE LA  RÉGION GRAND EST  : L’AÉRODROME DE CHAMBLEY

Aérodrome de Chambley. 486 hectares.  Au départ un champ d’aviation lié à la Ligne Maginot en 1940 et dès 1954, le site est aménagé par les Américains pour y construire une base accueillant des F 86 Sabre. Plus de 3000 militaires et leurs familles y séjournent jusqu’en 1967. Parmi ceux-ci, Michaël Collins, le commandant de la navette qui va conduire Armstrong et Aldrin en 1969 sur la Lune. En 1957 le jeune commandant Collins se marie sur la base avant de rejoindre le corps des astronautes. Durant quelques années, il côtoie sur la base voisine de Toul Rosières, le célèbre Chuck Yeager, l’homme qui a dépassé en 1947 le mur du son, à bord de son Bell-X1.

PRÈS DE 240 ANS D’HISTOIRE

La montgolfière est née en France. Depuis Icare, l’homme a toujours rêvé de voler dans les airs comme les oiseaux. Entre le 04 juin 1783 où les frères papetiers Etienne et Joseph Montgolfier à Annonay (Ardèche) inventent le procédé et le 21 novembre 1783 où Jean-François Pilâtre de Rozier et le Marquis François d’Arlandes s’envolent du coeur de Paris, ces six mois vont changer le monde. Désormais on vole dans les airs. Puis viendront le 1er décembre de la même année, les ballons libres à gaz (hydrogène puis hélium). Si les ballons libres conquièrent le cœur des militaires jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, les montgolfières, elles, disparaissent à la révolution française pour ne réapparaître que dans les années 1960 aux Etats-Unis. Et depuis, ce sont plus de 12000 pilotes qui    volent dans le monde.

De Pilâtre de Rozier à Philippe Buron Pilâtre

Le jeune physicien Pilâtre de Rozier est né à Metz le 30 mars 1754, fondateur du Musée de Monsieur, chimiste inventeur du masque à gaz et des bougies phosphoriques. Ce brillant sujet de Louis XVI, n’imagine sans doute pas qu’il va devenir le premier homme à s’élever dans les airs, grâce à l’étrange machine des frères Montgolfier. C’est ce qu’il réalise le 21 novembre 1783, avant de créer une autre sorte de vaisseau des airs, la rozière. La combinaison d’une montgolfière et d’un ballon à gaz qui précipite sa chute (et sa mort) le 15 juin 1785, sur les côtes françaises, en tentant de rallier l’Angleterre par les airs. Quelques générations plus loin, Emile Pilâtre, fondateur des Forges et Aciéries de Touraine, dont la famille lorraine est exilée depuis 1870 au centre de la France, confie à son premier arrière petit fils le soin de faire vivre la mémoire familiale. En 1979, le jeune Philippe effectue son premier vol en montgolfière avec son ami Hugues de Sade et très vite la passion l’emporte. Il a démarré sa carrière dans le notariat, avant d’obliquer pour le journalisme en entrant à l’Agence France Presse. Métier qu’il quitte au milieu des années 1990 pour se reconvertir dans la communication et l’événementiel. C’est alors la création d’un club de montgolfières, d’un atelier de maintenance, puis d’une fabrique de montgolfières. Homme de réseaux, il est membre du Conseil Economique Social et Environnemental depuis 2001, enseignant à l’Université de Lorraine, puis durant 10 ans intervenant à l’Ena pour la communication de crise. PiloteInstructeur, il totalise plus de 2000 heures de vol et son école a

Accueil Pratique : L’entrée et les parkings sont offerts aux visiteurs par les partenaires. Et ce depuis la création de l’événement. C’est un outil de promotion touristique qui doit aussi profiter aux habitants de la région. Dix neuf envols de montgolfières sont prévus si la météo est clémente. Et comme les ballons décollent très tôt le matin et tard le soir, la journée doit permettre aux spectateurs de découvrir les richesses des multiples activités aériennes.

Plus de cinquante animations

Il y a bien sûr les envols de masse de montgolfières, deux fois par jour, matin et soir  , les baptêmes de l’air en Ulm, hélicoptère, avion, montgolfière, voile souple et planeur de 10h00 à 18h00. Et sur terre, pour petits et grands, plus de cinquante animations sont proposées :

Conférences et films dans l’AéroMusée

Visites musée de la photographie aérienne, hangars de maintenance avion, hélicoptère, planeur et Ulm

Quatre simulateurs de vol (montgolfière, ulm et avion)

Village du Tourisme (rencontrer les opérateurs, découvrir les destinations et la diversité de l’offre locale du territoire du Grand Est)

Village des Sports (s’initier à un large choix de disciplines sportives en plein air : tennis, escalade, athlétisme, tir à l’arc, duathlon, rugby)

Les Ateliers des Airs (fabrication de fusées, de mini montgolfières, dessins, visite dans le ventre d’un ballon, vol des «doudous» dans les mini-montgolfières) • Atelier astronomie

Exposition sur les carrières aéronautiques parrainée par la Marine Nationale et le Lycée Jean Zay

Le vide nacelles des pilotes

Stand Lorraine Qualité Viande

Des producteurs locaux, artisans et commerçants proposent une large palette de produits et services. De belles occasions à saisir

La Boutique officielle #GEMAB (pour tous les aficionados des montgolfières)

Trampolines géants, manège de chaises volantes, maison du rire

La parade des pilotes (tous les soirs avant le décollage)

Le Pavillon du Futur : les technologies de l’avenir

Scène radio (nombreux lots à gagner),

Les nocturnes Chaque soir à partir de 22h00 (été oblige), à l’exception du dernier dimanche, les visiteurs ont la chance de disposer d’un spectacle de nuit gratuit. Et pour patienter, entre la fin des décollages de masse vers 21h00, il est possible de se restaurer. Ces animations permettent accessoirement de fluidifier les sorties des parkings. Ainsi, sont proposés des gonflements de mini montgolfières, des découvertes des astres avec des télescopes et bien entendu, le gonflement de nuit des montgolfières.