web analytics
22 février 2024

JOURNAL IMPACT EUROPEAN

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

La marche des fiertés sans char est une première à Paris

Cette année, après 45 ans de Gay Pride à Paris, la communauté LGBT+ a défilé dans les rues sans en avoir des chars.

Plusieurs milliers de personnes se sont réunies ce samedi à Paris à l’occasion de la marche des fiertés consacrée, cette année, à la lutte contre les « violences pour tous ».

Cette année, après 45 ans de Gay Pride à Paris, la communauté LGBT+ a défilé dans les rues sans en avoir des chars.

Pour la première fois, la « gay pride », comme on la surnomme, s’est déroulée sans char, pour des raisons écologiques et de sécurité. De quoi donner une nouvelle perspective à l’événement, avec une vision moins encombrée, et offrir un nouveau point de vue.

Elisa Koubi, co-présidente de l’Inter-LGBT, qui organisait le défilé, avait expliqué auparavant à l’Agence France presse (AFP) que « le mariage pour tous a mis fin à une inégalité mais n’a pas rendu l’ensemble des LGBT + en France égaux et sereins ».

Conçue dans une logique d’« éco-responsabilité », la manifestation comptait un petit train électrique, et surtout une noria de vélos-cargos et autres tuk-tuks permettant de charrier banderoles et enceintes pour la musique.

La manifestation est généralement un moyen de véhiculer les messages de paix et de lutte contre les discriminations.

Même si les messages sont transmis, quel que soit le milieu où l’on vit, il y a toujours des gens qui discriminent et sont homophobes.
À l’école, au travail, dans la rue ou même en vacances, il y a du harcèlement, de la discrimination sexuelle ou de l’homophobie.

Le mot d’ordre de cette nouvelle édition était de lutter contre les « violences pour tous ». À la mi-journée, six jeunes hommes avaient été interpellés à Paris pour s’en être pris à une femme qui, un drapeau arc-en-ciel à la main, rejoignait la marche des fiertés, a-t-on appris de source policière. Ils l’ont bousculée et ont tenu des propos homophobes. Tous sont mineurs et l’un d’eux est connu comme appartenant à la mouvance d’ultradroite, a-t-on ajouté de même source.

La marche s’est terminée sur la place Republiq, où une scène de concert a été installée pour célébrer l’événement jusqu’à 22 heures.

This website uses cookies. By continuing to use this site, you accept our use of cookies.