web analytics
5 juillet 2022

JOURNAL IMPACT EUROPEAN

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

LE DRAPEAU HAITIEN FETE SES 219 ANS EN LANCANT L’ASSOCIATION HSCI

HSCI est une association qui met en valeur des femmes qui s'imposent dans le milieu du travail dans un poste de responsabilité. Un des but de l'association est d'aider le développement de la santé en Haîti.
HSCI est une association qui met en valeur des femmes qui s’imposent dans le milieu du travail dans un poste de responsabilité. Un des but de l’association est d’aider le développement de la santé en Haîti.
 
 Le 18 mai dernier, l’association HSCI, Hope Santé Cassy Internationale a organisé une réception au Salon Montaigne des Salons Hoche (75008) pour son lancement en présence de sa présidente Cassandra Barthélémy et de nombreux invités, pour la plupart des femmes.
 
La date choisie correspond à celle du 219ème anniversaire de la création du drapeau haïtien , le 18 mai 1803, au Palais des Congrès d’Arcahaie, non loin de Port-au-Prince.
 
Pour cet événement intitulé « Femmes en Action », plusieurs femmes occupant des postes à responsabilité, ont pris la parole pour expliquer leur parcours, leurs objectifs et le but de leurs actions.  Le thème de la soirée était « La jalousie et la rivalité au travail quand on est une femme occupant un poste à responsabilités ».
 

Les intervenantes

 
Julienne Morisseau
 
Maîtresse de cérémonie, Julienne Morisseau, guyannaise d’origine haïtienne est Présidente du Club Zonta Paris. Elle arrive à Paris à l’âge de 18 ans, un bac ES en poche.et décroche un  master en travail, administration et gestion d’emploi à la Sorbonne. Elle suit ensuite une formation en ingénuerie d’affaire en école de commerce. En 2017, elle obtient son diplôme d’administrateur.
Ancienne victime de violences conjugales, elle agit pour sensibiliser le public , notamment auprès des lycéens. Devenue cadre supérieure dans linformatique, elle consacre son temps libre à porter assistance à des femmes SDF, souvent victimes de violence et de précarité. Avec l’aide de bénévoles, elle distribue des kits d’hygiène lors de maraudes.
Grâce aux témoignages recueillis, elle alerte les pouvoirs publics et obtient une réponse .En mai 2020, une enquête est réalisée pour le compte de l’ONU sur les violences faites aux femmes pendant le confinement.
 
Cassandra Barthélémy
 
Cassandra Barthélémy,Présidente de l’association HSCI qu’elle a révélée au public présent dans la salle, est d »origine haïtienne.
Après 1 an d’ études de médecine à Lille, elle change de cap et entre à la Sorbonne à Paris où elle obtient une licence de droit et rejoint un cabinet juridique., Mariée et mère de 2 enfants, elle reprend des études d’infirmière. Une fois diplômée, elle exerce en tant qu’infirmière libérale à Paris pour être plus proche des malades.
A l ‘âge de 40 ans, elle décide de s’agrandir, son nouveau cabinet devient  un lieu d’échange pour ses patients, grâce à des spécialistes (infirmières, sophrologues, psychologues, diététiciens). Elle organise aussi des ateliers de peinture sur soie,  de couture ou de cuisine grâce à l’aide de bénévoles.
Aujourd’hui, Cassandra a rejoint le CNCM de l’hôpital St Joseph et est devenue présidente de l’association HSCI (Hope Santé Cassy Internationale). C’est en se battant contre les préjugés (racisme, couleur de peau, être une femmme et venir d’un pays pauvre) qu’elle a atteint son but:. So prochain challenge est l’écriture d’un livre où elle relatera son parcours atypique.
 
Jeanne Erantus
 
Jeanne Erantus, fondatrice de « Saveurs créoles 509 » mais aussi partenaire de l’événement. Traiteur haïtien n°1 à Paris, elle présente l’art culinaire haïtien grâce à  Carline Irantus qui a débuté son parcours en Haïti en tant que cheffe. Passonnée depuis son plus jeune âge par la cuisine, cette dernière est aussi mère de famiiie. Sur son site, on peut trouver des recettes, des épices, des crémasses (boissons crémeuses alcoolisées à base de rhum), Grâce à la ténacité et le savoir-faire, elle est devenue une des entrepreneuses réputées dans le domaine de la gastronomie.
 
Hervé Essa
 
Hervé Essa est coach certifié de dirigeants. en France et à l’international. Titulaire d’un MBA à HEC, il est co-auteur du livre « Leadership Spirituelle en pratiques » sorti en juin 2021. Il a ausi clôturé la réunion en proposant sa vision.
 
Séverine Altran
 
Séverine Altran, chirurgienne-gynécologue spécialisée dans le cancer du sein, a commencé sa carrière en tant qu’externe à Toulouse puis interne à Paris. Après avoir présenté sa thèse sur les différences de pratique médicale autour de l’accouhement dans 9 pays européens, elle est nommée Chef de clinique assistante à l’hôpital Robert Debré à Paris. Elle intègre l’Institut Curie, 2 ans plus tard et devient praticien spécialiste de lutte contre le cancer. spécialisée en chirurgie cancérologique sénologique et gynécologique. Chef de service de sénologie à l’Institut Curie, elle est responsable de ‘unité ambulatoire de 2013 à 2016 .
En 2017, elle rejoint le groupe St Joseph à Paris et participe à la création de livrets d’informations en collaboration avec des ifirmières, des illustrateurs scientifiques et des réseaux de patients. Depuis 2020, elle est chef de service de gyécologie et sénologienà St Joseph, un sevice divisé en 6 axes avec des médecins référents (Endométriose, Cancer du sein et cancer gynécologique, Pathologie Bénigne, Pathologie HPV liée, Statique pelvienne et la création d’une unité de Gynécologie Endocrinologie). Les techniques chirurgicales invasives à minima y sont promues.
 
Mounia Hammoud
 
Mounia Hammoud, directrice des Ressources Humaines, Experte en gestion administrative, elle développe l’optimisation des services financiers et administratifs des entreprises.
 
Romualde Domoraud
 
Prophétesse et fondatrice de la Mission évangélique de la Grâce du Salut, Romualde Domoraud vit en Côte d’Ivoire. Mère de 4 enfants, elle comptabilise aujourd’hui , depuis le décès de sa mère,17 ans au service de Dieu dans son pays et à l’international.. Elle a plusieurs cordes à son arc dont celle de conseillerr les femmes dans tous les domaines. Pour elle, la femme doit être présente partout et montrer qu’elle est forte das un monde d’hommes.
 
Aurélie Verheijen,
 
Directrice d’un institut de beauté à Paris, Aurélie s’est construite seule. Après avoir été responsable dans des milieux différents, comme manager chez Sushis Shop. ou d’un centre de formation de VTC, elle choisit une tout autre direction en rachetant le salon de coffure qu’elle fréquentait. Devenir chef d’entreprise était son objectif: le 1e 1er janvier 2021, elle ouvrait son établissement..Il lui a fallu 2 mois pour ouvrir son salon après l’achat mais aussi se former. « Quand on veut quelque- chose, il faut foncer! », dit elle.
 
Séverine Massol
 
 Séverine Massol, est la fondatrice de la Boîte à Surprises de Sév’. Directrice adjointe de la Maison de l’Outre-Mer à Sarcelle, cette mère de 4 enfants n’oublie pas ses origines martiniquaises. Ancienne femme battue, elle a décidé de venir en aide aux femmes victimes de violence en montant une société d’événementiel: « La Boîte à Sév' ».Pour la St Valentin, elle a distribué des boîtes de chocolats à ces femmes grâce à l’aide de grands chocolatiers. Par ailleurs, pour partager l’expérience de ce qu’elle a subi, elle a co-fondé avec Lydia Ponchateau, l’association « Horizons »., pour servir de relai entre ces femmes et leurs avocats.
 
Nahomie Jean-Baptiste
 
Nahomie Jean-Baptiste est danseuse, chorégraphe et annonceuse dans le groupe de Haiti chérie Rasin Ginen., Elle met en valeur la culture haïtienne et explique l’histoire du drapeau dans lequel elle s’était drapée pour l’occasion.
Pour clôturer son intervention, le ballet traditionnel haïtien PECH a interprété une danse folklorique tout en demandant à l’assistance de l’accompagner en entonnant l’hymne national et célébrer la fête du drapeau haïtien.
 
Un buffet dinatore, réalisé par « Saveurs créoles 509 » a ensuite été servi afin de faire découvrir  les saveurs gastronomiques haïtiennes.
 
L’histoire du drapeau haïtien
 
Composé de rouge et de bleu, organisé en 2 bandes horizontales. le drapeau haïtien a été créé le 18 mai 1803, dernier jour du Congrès d’Arcahaie, à 80 km de Port-au-Prince, il a été adopté en 1820 et officialisé en 1843.
Le bleu représente la France et le rouge les populations noire et mulâtre. Dans un rectangle blanc situé au centre, on retrouve les armoiries du pays, un palmste couronné d un bonnet phrygien, des fusils et des canons, copiant l’en-tête du papier à lettre des généraux français de l’expédition de St Domingue.
Auparavent, il y avait une bande blanche qui représentait la population blanche mais elle a été déchirée. le 18 mai 1803 lors du congrès qui regroupait des chefs de la révolution haïtienne. Jean-Jacques Dessalines arracha la partie  blanche du drapeau tricolore français  Catherine Flon recousit les 2 parties restantes ensemble pour symboliser l’union des noirs et des mulâtres, créant ainsi le drapeau de la République d’Haïti. Sous la dictature des Duvalier (1964-1986), il était rouge et noir.
Le drapeau national  représente l’histoire du peuple haïtien qui a lutté pour son indépendance, il est le symbole de sa fierté et de son appartenance à la nation, il représente l’unité nationale.

This website uses cookies. By continuing to use this site, you accept our use of cookies.