web analytics
25 mai 2022

JOURNAL IMPACT EUROPEAN

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

LES JEUNES MOBILISES POUR LE CLIMAT LES 25 & 26 MARS

Durant ces 2 journées, tous les jeunes de France ont battu le pavé dans toute la France. Des défilés étaient organisés à Paris, Angers, Besançon, Bordeaux, Lille, Lyon, Montpellier , Nantes ou Toulouse.

Depuis janvier 2019, la jeunesse se mobilise pour le climat. Ce mouvement lancé par Greta Thunberg regroupe près de 130 groupes à travers le monde dont la France, sous le nom de « Fridays for Future ».

Alors que l’histoire du mouvement est entrée, depuis 3 ans, dans les manuels scolaires français, le message des jeunes est toujours absent. C’est pourquoi, cette année encore, la jeunesse a adressé une lettre aux professeurs et personnels enseignants pour les inviter , eux aussi, à participer à cette grève et soutenir leurs revendications. En réponse au déni de l’éducation française, l’unique solution aux ravages du PIB est l’innovation régulée.

Pourquoi « Fridays for Future »?

En août 2018, Greta Thunberg, âgée de 15 ans, s’est assise tous les jours devant le Parlement, alors qu’elle ne suivait plus ses cours. Elle exigeait des politiciens, des actions à la hauteurs des enjeux environnementaux actuels. Après les législatives suédoises, elle a décidé de continuer sa grève scolaire tous les vendredis, inspirant des milliers de jeunes à travers le monde (plus de 125 pays). La première grève mondiale internationale, environnementale a rassemblé 1,6 millions de personnes dans plus de 2080 villes.

Le 15 mars 2019, Youth for Climate France a rejoint le mouvement, réunissant 200 000 jeunes dans plus de 200 villes françaises.

Youth for Climate 2022

Cette année, à quelques semaines des élections présidentielles, le mouvement défile pour rappeler aux candidats que « le vivant doit toujours primer sur le profit ». Il est nécessaire de « remplacer le modèle socio- économique actuel, lié à des siècles d’exploitation.

Les nations riches sont responsables de 92% des émissions mondiales et 1% des plus riches responsables du double de la pollution produite par 50% des plus pauvres. C’est pourquoi, des réparations climatiques sont demandées pour les pays de l’hémisphère sud, suite aux émissions de gaz à effet de serre qui les affectent. Il s’agit de donner à ces populations des ressources pour récupérer leurs terres..

Pendant des années, les dirigeants ont sacrifié « l’écosystème et les peuples au non du développement et de la croissance économique.

25 & 26 mars 2022

Durant ces 2 journées, tous les jeunes de France ont battu le pavé dans toute la France. Des défilés étaient organisés à Paris, Angers, Besançon, Bordeaux, Lille, Lyon, Montpellier , Nantes ou Toulouse.

Selon le réalisateur Cyril Dion et une trentaine de personnalités (Lucie Lucas, Aurélie Filippetti ou Wolfgang Cramer) qui ont publié, en début de semaine, une tribune de soutien aux jeunes militants, « Cette grève est un outil puissant et un outil symbolique qui permet à la jeunesse de retranscrire ses préoccupations, peurs et attentes dans l’action et pas seulement à travers de beaux discours ».

Les marches pour le climat interviennent alors qu’on enregistre des températures records pour la saison. On a noté la semaine dernière des écarts de température de plus de 30°C en Arctique et en Antarctique, les températures dépassaient de plus de 40°C les normales de saison.

En Suède, à Stockholm, ils étaient des milliers à suivre Greta Thunberg, criant « Nous sommes inarrêtables, un autre monde est possible! ».

En Australie, des centaines d’écoliers, s’étaient rassemblés devant la résidence du Premier Ministre Scott Morrisson à Sydney, exigeant des mesures contre le réchauffement de la planète.

A Paris, les jeunes sont partis du Panthéon pour une marche dans la capitale en direction de Bastille où ils ont terminé par un sit-in. Les manifestants arboraient des pancartes sur lesquelles on pouvait lire: « Ocean can’t vote you can », « Ne la laisse pas tomber,elle est si fragile »; « Les degrés en plus, c’est mieux en bouteille »; Devinette: Entre l’homme et le plastique, qui disparaitra le premier? »; « Pétrole, gaz et nucléaire, énergies de la guerre, Stop destruction »…..

Coïncidence de calendrier, suite à un épisode de pollution aux particules fines en Île-de-France, la préfecture a décidé des réductions de circulation à Paris intra-muros et dans la 1ère et 2ème couronne autour de la capitale, soit depuis l’A86. Ces restructions étaient appliquées de 5h30 à minuit, seuls les véhicules Crit’Air 0,1 et 2 étaient autorisés à circuler.

L’autre événement marquant du week-end était le meeting du candidat à la présidentielle Yannick Jadot qui a exposé dans son programme la lutte contre la pollution et le réchauffement climatique.

This website uses cookies. By continuing to use this site, you accept our use of cookies.