web analytics
3 mars 2024

JOURNAL IMPACT EUROPEAN

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

Mia, inspirée par une petite fille

Tout a commencé à l'été 2022, lorsqu'un groupe d'enfants jouait devant le pâté de maisons, et leurs cris ont redonné vie à l'écrivaine, pendant qu'elle profitait de la musique.

Tout a commencé à l’été 2022, lorsqu’un groupe d’enfants jouait devant le pâté de maisons, et leurs cris ont redonné vie à l’écrivaine, pendant qu’elle profitait de la musique.

« Je suis allongée sur mon sofa, en écoutant la voix de Wallen chanter des textes poignants sur des mélodies qui m’accompagnent depuis des années déjà. Ces mots qui me collent tant à la peau, qui me touchent jusqu’à mon âme…
La chaleur est écrasante en cet été deux-mille vingt-deux. Je me lève pour me désaltérer d’un grand verre d’eau fraîche. »

C’est ainsi que naît l’envie d’écrire un livre, explique Majda SALL, après un été chaud et étouffant, un bon moment de détente et de musique, il reste un verre d’eau froide pour ramener le confort physique, mais les voix des enfants en bas du bâtiment entendu à travers la fenêtre ouverte, devient une force divine d’inspiration. Pourquoi ?

« J’entends des rires d’enfants monter jusqu’à moi. Je me penche et j’observe des petits garçons et des fillettes s’amuser joyeusement. L’une d’elle retient mon attention… Ses cheveux noirs sont très longs et atteignent déjà le bas de son dos. Quel âge a-t-elle ? Cinq, six ans ? Peut-être sept… Elle est si jolie avec son visage d’ange et son insouciance qui la rendent solaire. Cette fillette me ressemble, j’étais exactement comme elle, il y a quelques années de cela. »

Nous découvrons ici le secret qui a aidé l’écrivain à avoir le courage d’expliquer ce qu’elle ressentait lorsqu’elle était enfant, du fait qu’elle était rassasiée, mais ce surplus de poids l’a suivie dans sa masse physique pendant de nombreuses années, jusqu’à ce que elle a réussi à réduire l’excédent en retrouvant son poids normal. Des années d’enfance et de jeunesse ont marqué l’existence de Majda, découvre-t-on dans la biographie de ce livre inspiré par un été chaud l’année dernière.

« Cette gamine que je ne connais pas, qui jouait au bas de mon immeuble parisien, sera un véritable déclic pour moi.
Je me suis levée pour rejoindre mon bureau. Il fallait absolument que j’écrive, que je transmette mon histoire, que je témoigne de l’enfer que j’avais vécu. Pour cette petite fille et pour toutes celles qui risquent d’être un jour confrontées à un véritable fléau de société… »

Nous savons tous quel est le complexe quand quelqu’un a une apparence physique insatisfaisante, et plus encore la réaction de la génération dans laquelle nous vivons, les propos agressifs, l’élément dur subi par la méchanceté exprimée, voici l’histoire qui a marqué « MIA », dire à quel point il est douloureux d’être jugé par des amis, des collègues ou même des enfants de son âge. Quand tu deviens adolescente et plus tard jeune femme, que tu vois tes amies faire du shopping et être fières de leur corps, tu finis par te sentir inférieure, car tu as vécu une injustice dans ton enfance à cause de ton surplus de poids, cette obésité se retrouve souvent chez les enfants et la jeunesse, et qui devient complexe lorsque vous êtes attaqué par des gens autour de vous.

Si vous avez été une victime comme Majda, ou un agresseur et que vous voulez savoir quels sont les moments tragiques de la personne blessée, il suffit de lire ce récit biographique appelé « MIA », une possibilité de comprendre comment réagir en tant que victime face à l’agresseur, ou l’agresseur, de découvrir le mal qu’il a fait en imaginant que c’était une plaisanterie de mauvais goût.

Bonne lecture du livre « MIA » paru en librairie le 30 septembre 2023.

This website uses cookies. By continuing to use this site, you accept our use of cookies.