web analytics
12 juillet 2024

JOURNAL IMPACT EUROPEAN

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

Réforme des retraites : les deux motions rejetées, rassemblements dans toute la France

Les deux motions de censure après le 49.3 n'ont donc pas été votées. Par conséquent, la réforme des retraites est définitivement adoptée par le Parlement.

À partir de 16 heures, les députés ont voté les deux motions de censure, l’une déposée par le groupe Liot, l’autre par le Rassemblement national.

La motion de censure transpartisane déposée par le groupe Liot a obtenu 278 voix, contre 287 nécessaires pour renverser le gouvernement. La motion de censure est donc rejetée.

La motion de censure déposée par le Rassemblement national est rejetée. Elle n’a recueilli que 94 voix sur 287 nécessaires.

Les deux motions de censure après le 49.3 n’ont donc pas été votées. Par conséquent, la réforme des retraites est définitivement adoptée par le Parlement.

Auprès de l’AFP, la Première ministre a fait savoir qu’elle était « déterminée à continuer à porter les transformations nécessaires ».

Après l’annonce de l’adoption de la réforme des retraites à l’Assemblée, Elisabeth Borne se rend maintenant à l’Elysée.

RÉUNIONS À L’ÉLYSÉE

À la suite du rejet des motions de censure, dont une à une très courte majorité, le président de la République devrait recevoir à 21 heures la Première ministre, les chefs de la majorité, le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, le ministre délégué au Budget, Gabriel Attal, le ministre du Travail Olivier Dussopt, le porte-parole du gouvernement Olivier Véran, le sénateur François Patriat et Yaël Braun-Pivet.

RAFFINERIES BLOQUÉES

Plusieurs raffineries sont à l’arrêt pour protester contre la réforme des retraites. Ce lundi, de nombreuses stations françaises sont à sec pour la première fois depuis le début de la contestation. 8% d’entre elles manquent d’au moins un carburant, une sur deux dans les Bouches-du-Rhône.

Près de 10000 tonnes d’ordures sur les trottoirs à Paris

D’après un communiqué de la mairie de Paris, 9300 tonnes d’ordures figurent toujours sur les trottoirs de la capitale, un chiffre en légère baisse. Après les réquisitions, « 118 bennes ont réalisé des tournées de collecte », et « 168 dimanche ». « Ce lundi, sur 195 bennes prévues, 122 n’ont pu être vidées, le blocage partiel ou filtrant » des centres d’incinération des déchets « rendant très compliqué le vidage des bennes et donc la collecte », explique la mairie de Paris. « La situation reste extrêmement dégradée. »

Plus tôt dans la journée, des militants CGT ont bloqué une partie du Périphérique au niveau de la porte de Montreuil. Toujours du côté de la CGT, des militants ont rivalisé d’ingéniosité pour exprimer leur opposition au projet de réforme des retraites.

Plusieurs stations de métro fermées ce lundi

Ce lundi 20 mars 2023, une nouvelle manifestation a lieu à Paris, organisé par l’intersyndicale avant la grande mobilisation de jeudi 23 mars contre la réforme des retraites, adoptée au 49-3 jeudi 16 mars. En conséquence, la Préfecture de Police a demandé la fermeture de plusieurs stations de métro et gares de RER.

Onze gares et stations fermées

Les stations et gares suivantes seront fermées « en raison d’une manifestation de l’intersyndicale et sur la demande de la Préfecture de Police », indique la RATP.

RER A, lignes 1, 2 6 : Charles de Gaulle-Étoile
Ligne 1 : Argentine
Ligne 1 : Georges V
Lignes 1, 13 : Champs-Élysées-Clemenceau
Lignes 1, 9 : Franklin D. Roosevelt
Ligne 8 : La Tour Maubourg
Ligne 8, 13 : Invalides
Lignes 12 : Assemblée Nationale
Ligne 12 : Solférino
Ligne 13 : Varenne
RER C : Musée d’Orsay

MANIFESTATION À PARIS

Des centaines de manifestants contestent l’adoption de la réforme par le Parlement dans la rue. Place Vauban, des poubelles ont été incendiées. Des policiers ont été déployés sur place. « Non au 49.3 ».
Plusieurs députés de La France insoumise rejoignent la manifestation parisienne. « Même si Macron ne veut pas, nous, on est là », chantent-ils.

Alors que les forces de l’ordre tentaient de contrôler le rassemblement spontané de la place Vauban (VIIe arrondissement), une partie de la foule aurait réussi à poursuivre son chemin dans d’autres boulevards. Un autre rassemblement aurait commencé plus au nord, aux abords de la gare Saint-Lazare. Malgré une forte présence policière. Des poubelles sont renversées ou incendiées, peut-on voir sur des images amateurs.

Même les journalistes sont agressés – bravo la liberté de la presse

Le journaliste, Clément Lanot, a publié les images d’une violente charge des forces de l’ordre à Paris. Plusieurs journalistes auraient alors été percutés ou bousculés.
Que dira le ministre de l’Intérieur après ces images ?

Différents points de blocage

Dans le 13e arrondissement, le site Tolbiac a fait l’objet d’un blocage à l’issue d’une assemblée générale réunissant 1 000 étudiants.
Les étudiants de l’université Paris 1 Panthéon Sorbonne ont décidé de se mobiliser. Plusieurs centaines d’entre eux ont voté l’occupation du campus de Tolbiac. Le vote a eu lieu alors que des cars de CRS ont été déployés aux abords de l’université.

Des flammes dans plusieurs rues de la capitale

Des poubelles ont notamment été incendiées dans les quartiers de la gare Saint-Lazare, rue de Rennes, quartier de l’Opéra et aussi vers Odéon. Des rassemblements de plusieurs centaines de personnes qui ne restent pas statiques sont en cours dans la capitale.

This website uses cookies. By continuing to use this site, you accept our use of cookies.