web analytics
18 avril 2024

JOURNAL IMPACT EUROPEAN

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

RÉTROMOBILE : LE SALON DE L’AUTOMOBILE DE COLLECTION

La 47ème édition du salon Rétromobile s'est tenue au parc des expositions de la porte de Versailles (75015), du 1er au 5 février 2023.

La 47ème édition du salon Rétromobile s’est tenue au parc des expositions de la porte de Versailles (75015), du 1er au 5 février 2023.

Chaque année, le salon réunit les passionnés, les amateurs de voitures anciennes et les curieux pour découvrir des véhicules de collection, des youngtimers et une vente aux enchères Artcurial inédite. Certains visiteurs sont repartis au volant d’une ancienne avec le plateau de véhicules d’occasion à moins de 25 000€ .

L’édition 2023 a réuni 125 000 visiteurs, soit 3 000 de plus qu’en 2020 ; Elle réunit 300 exposants, plus de 1 000 véhicules et 350 clubs sur 73 000 m², sans oublier les pièces détachées, les miniatures et les produits dérivés tant pris par les chineurs. Les grands noms étaient au rendez-vous chez les constructeurs avec Renault, Peugeot, Citroën, Volkswagen, Porsche ou encore Alpha Roméo. Des véhicules atypiques dont le “concept-char” de Citroën présent dans le film “Astérix et Obélix, l’Empire du Milieu” et les grands classiques habituels comme la Porsche 356 et les icones des années 50/60…

Cette année, depuis le lancement du salon en 1976, 17 % des visiteurs sont venus de l’étranger. Les expositions consacrées aux vans aménagés et au centenaire des 24 Heures du Mans ainsi que la présence de 12 constructeurs ont fourni les visiteurs. Rétromobile sera présent lors de la 100ème édition des 24 Heures du Mans avec 4 voitures à ses couleurs à la parade des pilotes le 9 juin prochain.

Les grandes marques

Peugeot a mis en avant la “série 4” avec les 401 Berline des années 30 et ses roues avant indépendantes ou la version coupé-cabriolet, l’Eclipse. La 402 mise sur l’aérodynamique avec ses phares cachés derrière les grilles de la calanque et la 403 Cabriolet, dessinée par Pininfarina et vedette de la série “Inspecteur Colombo” ou la 405 Mi 16 Le Mans, la 408 berline hybride rechargeable mais la vedette était la 205 qui fêtait cette année ses 40 ans. On notait d’ailleurs la présence d’une 205 GTi Griffe de 1991.

Volkswagen présentait le combi, icône des globe-trotters, qui fêtait ses 70 ans. Les modèles combi T1 de 1967 et un T2 de 1972 étaient présents sur le stand tout comme l’ID. Buzz, successeur 100% électrique au design 100% nostalgique.

Renault regroupait les divers modèles de la R5 jusqu’à la R5 Turbo 3ème, une voiture électrique version 0 émission pour 2024 et à un prix raisonnable. C’était aussi l’occasion de fêter les 30 ans de la Twingo en présentant plusieurs modèles dont la version du célèbre carrossier. Lecoq de 1995, une Twingo Coupé ou une Twingo Benetton de 1996 à l’intérieur multicolore et pop.
Citroën présentait une collection de véhicules de prestige et avait choisi la couleur blanche : une CX Prestige, une 2 CV, une Méhari, une Traction avant cabriolet et le prototype C10 de 1956. Connues pour être les véhicules les plus collectionnés à travers le monde, les Citroën sont aussi les voitures de l’avenir avec un nouveau concept,car, un petit SUV familial de 4 places, 100% électrique avec un nouveau design anguleux, aux lignes carrées et et un nouveau matériau. Ce modèle sera sur le marché d’ici 4 à 5 ans. Par ailleurs, un kit R-Fit qui remplace le moteur thermique en électrique est autorisé en France depuis 2020, et a été homologué sur un 2 CV du Méhari Club de Cassis. Depuis, un partenariat a été noué avec Renault sur 3 modèles : la 4L, la R5 et la Twingo (en septembre 2023).

DS  était présent avec ses concepts cars : la DS9 E-Tense 4×4, déjà présente l’an dernier et le E-Tense performance.

  Les italiennes

Alpha Roméo avec la Zagato SZ présenté au salon de Genève en 1989
FCA Héritage et Stellantis avec l’Abarth 850 TC de 1964 et la Lancia Rallye 037 de 1982, dernière championne du monde des rallyes avec 2 roues motrices.

  Catherine

Retour de la marque britannique sur le salon après 10 ans d’absence. Pour fêter les 50 ans de la marque, 3 modèles étaient exposés dont la Catheram 340, fournis il y a quelques mois.

  Porsche

La marque allemande de Stuttgart célèbre les années 60 de la 911 ; Sur son stand, on découvrait la 911 Dakar, héritage de la 959 qui a remporté le Dakar en 1986.; la 911 GTS modifiée (suspensions surélevées de 50mm, rack sur le toit et pneus Pirelli Scorpion All Terrain.

 Les 24 Heures du Mans

Les 24 Heures du Mans ont demandé leur centenaire au salon Rétromobile par 2 expositions de véhicules de toutes époques/ Chenard et Walcker qui a permis à André Lagache et René Léonard remportent leur première victoire; Les grandes représentantes étaient présentes comme la Peugeot 905, vainqueur en 1992; sa descendante, la 9X8 mais aussi la Porsche 917 K de Steeve McQueen pour le tournage du film “Le Mans”, tout comme les Delahaye, Bugatti, Bentley, Talbot, Pescarolo, Toyota …

La vente aux enchères Artcurial

Clou du salon, la vente Artcurial présentait 250 véhicules sur 4 700 m² et un catalogue présentait à près de 80 millions d’euros. Le prix des véhicules présentés allait de 2 000€ à plus de 8 000 000 €.

Un trio marque la vente :

  • L Lamborghini Countach, première livrée en France en 1975 ;
  • la Mercédès SLR Stirling Moss produite en 75 exemplaires et estimée à plus de 3 millions d’euros;
  • la Benetton B195 de M. Schumacher avec laquelle il est devenu champion du monde de F1 en 1995 (9 victoires et 11 podiums).

On pouvait également voir d’autres stars : la collection de Mercédez-Benz AMG de 1980; mais surtout la Ferrari 250 estimée à plus de 25 millions d’euros et la LM Berlinetta, dernière Ferrari à avoir remporté les 24 Heures du Mans en 1965. La marque de la Scuderia a fait son retour cette année dans la course avec l499P.
Dans la collection de Ferrari de Richard Mille, les F1 de Prost et Gilles Villeneuve cotoyaient la 250 GTO NART.

  Les autres vedettes de Rétromobile

Les motos françaises fêtaient les 100 ans de leur naissance. Elles étaient célèbres durant l’entre-é-guerres Parmi elles, se constituaient la “Dollar”, la plus américaine des motos françaises.
 
Chez Porsche, la 356 du team Valkyrie Racing se présente près du stand Artcurial. En 2017, la pilote Renée Brinkerhoff a pris part avec son écurie aux rallyes les plus exigeants du monde à travers les 7 continents, afin de protester contre le trafic d’enfants. Elle a terminé ce périple par l’Antarctique. Non loin de là, “l’Obéissante”, considéré comme le premier véhicule de “tourisme”, construit par Amédée Bollée en 1873. 

Côté véhicules militaires, le Musée des Blindés de Saumur était venu avec le premier char AMX 30, mis en service en 1957, mais aussi les 13 tonnes de l’EBR Panhard et ses 8 roues motrices.

Enfin le club des Teuf Teuf nous faisions un voyage dans le temps. Créé en 1935, il réunit une centaine de membres et plus de 200 voitures à travers la France mais aussi à l’étranger (Grande Bretagne, Irlande, Belgique, Hollande, Allemagne, Suisse, Italie et USA). Il est composé de 2 sections : les Ancêtres et les Vétérans (des origines à 1918) et les 18-32 (période précédant la naissance de l’automobile moderne).

Rendez-vous en 2024 !

Sans surprise, une 48e édition est d’ores et déjà programmée. Elle se tiendra du 31 janvier au 4 février 2024, toujours au parc des expositions de la porte de Versailles. 

This website uses cookies. By continuing to use this site, you accept our use of cookies.